Bibliographic Information

Sourate 26 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècles - Sourate s26

Original Source

Witness List

  • Witness caire:
  • Witness hamidullah:
  • Witness blachere:
  • Witness sale:
  • Witness duryer:
  • Witness arrivabene:
  • Witness bibliander:

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→
Cairo Edition, 1924Context
X
سورة الشعراء
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
طسم
2
تِلْكَ آيَاتُ الْكِتَابِ الْمُبِينِ
3
لَعَلَّكَ بَاخِعٌ نَّفْسَكَ أَلَّا يَكُونُوا مُؤْمِنِينَ
4
إِن نَّشَأْ نُنَزِّلْ عَلَيْهِم مِّنَ السَّمَاءِ آيَةً فَظَلَّتْ أَعْنَاقُهُمْ لَهَا خَاضِعِينَ
5
وَمَا يَأْتِيهِم مِّن ذِكْرٍ مِّنَ الرَّحْمَنِ مُحْدَثٍ إِلَّا كَانُوا عَنْهُ مُعْرِضِينَ
6
فَقَدْ كَذَّبُوا فَسَيَأْتِيهِمْ أَنبَاءُ مَا كَانُوا بِهِ يَسْتَهْزِئُونَ
7
أَوَلَمْ يَرَوْا إِلَى الْأَرْضِ كَمْ أَنبَتْنَا فِيهَا مِن كُلِّ زَوْجٍ كَرِيمٍ
8
إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَةً وَمَا كَانَ أَكْثَرُهُم مُّؤْمِنِينَ
9
وَإِنَّ رَبَّكَ لَهُوَ الْعَزِيزُ الرَّحِيمُ
10
وَإِذْ نَادَى رَبُّكَ مُوسَى أَنِ ائْتِ الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ
11
قَوْمَ فِرْعَوْنَ أَلَا يَتَّقُونَ
12
قَالَ رَبِّ إِنِّي أَخَافُ أَن يُكَذِّبُونِ
13
وَيَضِيقُ صَدْرِي وَلَا يَنطَلِقُ لِسَانِي فَأَرْسِلْ إِلَى هَارُونَ
14
وَلَهُمْ عَلَيَّ ذَنبٌ فَأَخَافُ أَن يَقْتُلُونِ
15
قَالَ كَلَّا فَاذْهَبَا بِآيَاتِنَا إِنَّا مَعَكُم مُّسْتَمِعُونَ
16
فَأْتِيَا فِرْعَوْنَ فَقُولَا إِنَّا رَسُولُ رَبِّ الْعَالَمِينَ
17
أَنْ أَرْسِلْ مَعَنَا بَنِي إِسْرَائِيلَ
18
قَالَ أَلَمْ نُرَبِّكَ فِينَا وَلِيدًا وَلَبِثْتَ فِينَا مِنْ عُمُرِكَ سِنِينَ
19
وَفَعَلْتَ فَعْلَتَكَ الَّتِي فَعَلْتَ وَأَنتَ مِنَ الْكَافِرِينَ
20
قَالَ فَعَلْتُهَا إِذًا وَأَنَا مِنَ الضَّالِّينَ
21
فَفَرَرْتُ مِنكُمْ لَمَّا خِفْتُكُمْ فَوَهَبَ لِي رَبِّي حُكْمًا وَجَعَلَنِي مِنَ الْمُرْسَلِينَ
22
وَتِلْكَ نِعْمَةٌ تَمُنُّهَا عَلَيَّ أَنْ عَبَّدتَّ بَنِي إِسْرَائِيلَ
23
قَالَ فِرْعَوْنُ وَمَا رَبُّ الْعَالَمِينَ
24
قَالَ رَبُّ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَمَا بَيْنَهُمَا إِن كُنتُم مُّوقِنِينَ
25
قَالَ لِمَنْ حَوْلَهُ أَلَا تَسْتَمِعُونَ
26
قَالَ رَبُّكُمْ وَرَبُّ آبَائِكُمُ الْأَوَّلِينَ
27
قَالَ إِنَّ رَسُولَكُمُ الَّذِي أُرْسِلَ إِلَيْكُمْ لَمَجْنُونٌ
28
قَالَ رَبُّ الْمَشْرِقِ وَالْمَغْرِبِ وَمَا بَيْنَهُمَا إِن كُنتُمْ تَعْقِلُونَ
29
قَالَ لَئِنِ اتَّخَذْتَ إِلَهًا غَيْرِي لَأَجْعَلَنَّكَ مِنَ الْمَسْجُونِينَ
30
قَالَ أَوَلَوْ جِئْتُكَ بِشَيْءٍ مُّبِينٍ
31
قَالَ فَأْتِ بِهِ إِن كُنتَ مِنَ الصَّادِقِينَ
32
فَأَلْقَى عَصَاهُ فَإِذَا هِيَ ثُعْبَانٌ مُّبِينٌ
33
وَنَزَعَ يَدَهُ فَإِذَا هِيَ بَيْضَاءُ لِلنَّاظِرِينَ
34
قَالَ لِلْمَلَإِ حَوْلَهُ إِنَّ هَذَا لَسَاحِرٌ عَلِيمٌ
35
يُرِيدُ أَن يُخْرِجَكُم مِّنْ أَرْضِكُم بِسِحْرِهِ فَمَاذَا تَأْمُرُونَ
36
قَالُوا أَرْجِهْ وَأَخَاهُ وَابْعَثْ فِي الْمَدَائِنِ حَاشِرِينَ
37
يَأْتُوكَ بِكُلِّ سَحَّارٍ عَلِيمٍ
38
فَجُمِعَ السَّحَرَةُ لِمِيقَاتِ يَوْمٍ مَّعْلُومٍ
39
وَقِيلَ لِلنَّاسِ هَلْ أَنتُم مُّجْتَمِعُونَ
40
لَعَلَّنَا نَتَّبِعُ السَّحَرَةَ إِن كَانُوا هُمُ الْغَالِبِينَ
41
فَلَمَّا جَاءَ السَّحَرَةُ قَالُوا لِفِرْعَوْنَ أَئِنَّ لَنَا لَأَجْرًا إِن كُنَّا نَحْنُ الْغَالِبِينَ
42
قَالَ نَعَمْ وَإِنَّكُمْ إِذًا لَّمِنَ الْمُقَرَّبِينَ
43
قَالَ لَهُم مُّوسَى أَلْقُوا مَا أَنتُم مُّلْقُونَ
44
فَأَلْقَوْا حِبَالَهُمْ وَعِصِيَّهُمْ وَقَالُوا بِعِزَّةِ فِرْعَوْنَ إِنَّا لَنَحْنُ الْغَالِبُونَ
45
فَأَلْقَى مُوسَى عَصَاهُ فَإِذَا هِيَ تَلْقَفُ مَا يَأْفِكُونَ
46
فَأُلْقِيَ السَّحَرَةُ سَاجِدِينَ
47
قَالُوا آمَنَّا بِرَبِّ الْعَالَمِينَ
48
رَبِّ مُوسَى وَهَارُونَ
49
قَالَ آمَنتُمْ لَهُ قَبْلَ أَنْ آذَنَ لَكُمْ إِنَّهُ لَكَبِيرُكُمُ الَّذِي عَلَّمَكُمُ السِّحْرَ فَلَسَوْفَ تَعْلَمُونَ لَأُقَطِّعَنَّ أَيْدِيَكُمْ وَأَرْجُلَكُم مِّنْ خِلَافٍ وَلَأُصَلِّبَنَّكُمْ أَجْمَعِينَ
50
قَالُوا لَا ضَيْرَ إِنَّا إِلَى رَبِّنَا مُنقَلِبُونَ
51
إِنَّا نَطْمَعُ أَن يَغْفِرَ لَنَا رَبُّنَا خَطَايَانَا أَن كُنَّا أَوَّلَ الْمُؤْمِنِينَ
52
وَأَوْحَيْنَا إِلَى مُوسَى أَنْ أَسْرِ بِعِبَادِي إِنَّكُم مُّتَّبَعُونَ
53
فَأَرْسَلَ فِرْعَوْنُ فِي الْمَدَائِنِ حَاشِرِينَ
54
إِنَّ هَؤُلَاءِ لَشِرْذِمَةٌ قَلِيلُونَ
55
وَإِنَّهُمْ لَنَا لَغَائِظُونَ
56
وَإِنَّا لَجَمِيعٌ حَاذِرُونَ
57
فَأَخْرَجْنَاهُم مِّن جَنَّاتٍ وَعُيُونٍ
58
وَكُنُوزٍ وَمَقَامٍ كَرِيمٍ
59
كَذَلِكَ وَأَوْرَثْنَاهَا بَنِي إِسْرَائِيلَ
60
فَأَتْبَعُوهُم مُّشْرِقِينَ
61
فَلَمَّا تَرَاءَى الْجَمْعَانِ قَالَ أَصْحَابُ مُوسَى إِنَّا لَمُدْرَكُونَ
62
قَالَ كَلَّا إِنَّ مَعِيَ رَبِّي سَيَهْدِينِ
63
فَأَوْحَيْنَا إِلَى مُوسَى أَنِ اضْرِب بِّعَصَاكَ الْبَحْرَ فَانفَلَقَ فَكَانَ كُلُّ فِرْقٍ كَالطَّوْدِ الْعَظِيمِ
64
وَأَزْلَفْنَا ثَمَّ الْآخَرِينَ
65
وَأَنجَيْنَا مُوسَى وَمَن مَّعَهُ أَجْمَعِينَ
66
ثُمَّ أَغْرَقْنَا الْآخَرِينَ
67
إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَةً وَمَا كَانَ أَكْثَرُهُم مُّؤْمِنِينَ
68
وَإِنَّ رَبَّكَ لَهُوَ الْعَزِيزُ الرَّحِيمُ
69
وَاتْلُ عَلَيْهِمْ نَبَأَ إِبْرَاهِيمَ
70
إِذْ قَالَ لِأَبِيهِ وَقَوْمِهِ مَا تَعْبُدُونَ
71
قَالُوا نَعْبُدُ أَصْنَامًا فَنَظَلُّ لَهَا عَاكِفِينَ
72
قَالَ هَلْ يَسْمَعُونَكُمْ إِذْ تَدْعُونَ
73
أَوْ يَنفَعُونَكُمْ أَوْ يَضُرُّونَ
74
قَالُوا بَلْ وَجَدْنَا آبَاءَنَا كَذَلِكَ يَفْعَلُونَ
75
قَالَ أَفَرَأَيْتُم مَّا كُنتُمْ تَعْبُدُونَ
76
أَنتُمْ وَآبَاؤُكُمُ الْأَقْدَمُونَ
77
فَإِنَّهُمْ عَدُوٌّ لِّي إِلَّا رَبَّ الْعَالَمِينَ
78
الَّذِي خَلَقَنِي فَهُوَ يَهْدِينِ
79
وَالَّذِي هُوَ يُطْعِمُنِي وَيَسْقِينِ
80
وَإِذَا مَرِضْتُ فَهُوَ يَشْفِينِ
81
وَالَّذِي يُمِيتُنِي ثُمَّ يُحْيِينِ
82
وَالَّذِي أَطْمَعُ أَن يَغْفِرَ لِي خَطِيئَتِي يَوْمَ الدِّينِ
83
رَبِّ هَبْ لِي حُكْمًا وَأَلْحِقْنِي بِالصَّالِحِينَ
84
وَاجْعَل لِّي لِسَانَ صِدْقٍ فِي الْآخِرِينَ
85
وَاجْعَلْنِي مِن وَرَثَةِ جَنَّةِ النَّعِيمِ
86
وَاغْفِرْ لِأَبِي إِنَّهُ كَانَ مِنَ الضَّالِّينَ
87
وَلَا تُخْزِنِي يَوْمَ يُبْعَثُونَ
88
يَوْمَ لَا يَنفَعُ مَالٌ وَلَا بَنُونَ
89
إِلَّا مَنْ أَتَى اللَّهَ بِقَلْبٍ سَلِيمٍ
90
وَأُزْلِفَتِ الْجَنَّةُ لِلْمُتَّقِينَ
91
وَبُرِّزَتِ الْجَحِيمُ لِلْغَاوِينَ
92
وَقِيلَ لَهُمْ أَيْنَ مَا كُنتُمْ تَعْبُدُونَ
93
مِن دُونِ اللَّهِ هَلْ يَنصُرُونَكُمْ أَوْ يَنتَصِرُونَ
94
فَكُبْكِبُوا فِيهَا هُمْ وَالْغَاوُونَ
95
وَجُنُودُ إِبْلِيسَ أَجْمَعُونَ
96
قَالُوا وَهُمْ فِيهَا يَخْتَصِمُونَ
97
تَاللَّهِ إِن كُنَّا لَفِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ
98
إِذْ نُسَوِّيكُم بِرَبِّ الْعَالَمِينَ
99
وَمَا أَضَلَّنَا إِلَّا الْمُجْرِمُونَ
100
فَمَا لَنَا مِن شَافِعِينَ
101
وَلَا صَدِيقٍ حَمِيمٍ
102
فَلَوْ أَنَّ لَنَا كَرَّةً فَنَكُونَ مِنَ الْمُؤْمِنِينَ
103
إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَةً وَمَا كَانَ أَكْثَرُهُم مُّؤْمِنِينَ
104
وَإِنَّ رَبَّكَ لَهُوَ الْعَزِيزُ الرَّحِيمُ
105
كَذَّبَتْ قَوْمُ نُوحٍ الْمُرْسَلِينَ
106
إِذْ قَالَ لَهُمْ أَخُوهُمْ نُوحٌ أَلَا تَتَّقُونَ
107
إِنِّي لَكُمْ رَسُولٌ أَمِينٌ
108
فَاتَّقُوا اللَّهَ وَأَطِيعُونِ
109
وَمَا أَسْأَلُكُمْ عَلَيْهِ مِنْ أَجْرٍ إِنْ أَجْرِيَ إِلَّا عَلَى رَبِّ الْعَالَمِينَ
110
فَاتَّقُوا اللَّهَ وَأَطِيعُونِ
111
قَالُوا أَنُؤْمِنُ لَكَ وَاتَّبَعَكَ الْأَرْذَلُونَ
112
قَالَ وَمَا عِلْمِي بِمَا كَانُوا يَعْمَلُونَ
113
إِنْ حِسَابُهُمْ إِلَّا عَلَى رَبِّي لَوْ تَشْعُرُونَ
114
وَمَا أَنَا بِطَارِدِ الْمُؤْمِنِينَ
115
إِنْ أَنَا إِلَّا نَذِيرٌ مُّبِينٌ
116
قَالُوا لَئِن لَّمْ تَنتَهِ يَا نُوحُ لَتَكُونَنَّ مِنَ الْمَرْجُومِينَ
117
قَالَ رَبِّ إِنَّ قَوْمِي كَذَّبُونِ
118
فَافْتَحْ بَيْنِي وَبَيْنَهُمْ فَتْحًا وَنَجِّنِي وَمَن مَّعِيَ مِنَ الْمُؤْمِنِينَ
119
فَأَنجَيْنَاهُ وَمَن مَّعَهُ فِي الْفُلْكِ الْمَشْحُونِ
120
ثُمَّ أَغْرَقْنَا بَعْدُ الْبَاقِينَ
121
إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَةً وَمَا كَانَ أَكْثَرُهُم مُّؤْمِنِينَ
122
وَإِنَّ رَبَّكَ لَهُوَ الْعَزِيزُ الرَّحِيمُ
123
كَذَّبَتْ عَادٌ الْمُرْسَلِينَ
124
إِذْ قَالَ لَهُمْ أَخُوهُمْ هُودٌ أَلَا تَتَّقُونَ
125
إِنِّي لَكُمْ رَسُولٌ أَمِينٌ
126
فَاتَّقُوا اللَّهَ وَأَطِيعُونِ
127
وَمَا أَسْأَلُكُمْ عَلَيْهِ مِنْ أَجْرٍ إِنْ أَجْرِيَ إِلَّا عَلَى رَبِّ الْعَالَمِينَ
128
أَتَبْنُونَ بِكُلِّ رِيعٍ آيَةً تَعْبَثُونَ
129
وَتَتَّخِذُونَ مَصَانِعَ لَعَلَّكُمْ تَخْلُدُونَ
130
وَإِذَا بَطَشْتُم بَطَشْتُمْ جَبَّارِينَ
131
فَاتَّقُوا اللَّهَ وَأَطِيعُونِ
132
وَاتَّقُوا الَّذِي أَمَدَّكُم بِمَا تَعْلَمُونَ
133
أَمَدَّكُم بِأَنْعَامٍ وَبَنِينَ
134
وَجَنَّاتٍ وَعُيُونٍ
135
إِنِّي أَخَافُ عَلَيْكُمْ عَذَابَ يَوْمٍ عَظِيمٍ
136
قَالُوا سَوَاءٌ عَلَيْنَا أَوَعَظْتَ أَمْ لَمْ تَكُن مِّنَ الْوَاعِظِينَ
137
إِنْ هَذَا إِلَّا خُلُقُ الْأَوَّلِينَ
138
وَمَا نَحْنُ بِمُعَذَّبِينَ
139
فَكَذَّبُوهُ فَأَهْلَكْنَاهُمْ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَةً وَمَا كَانَ أَكْثَرُهُم مُّؤْمِنِينَ
140
وَإِنَّ رَبَّكَ لَهُوَ الْعَزِيزُ الرَّحِيمُ
141
كَذَّبَتْ ثَمُودُ الْمُرْسَلِينَ
142
إِذْ قَالَ لَهُمْ أَخُوهُمْ صَالِحٌ أَلَا تَتَّقُونَ
143
إِنِّي لَكُمْ رَسُولٌ أَمِينٌ
144
فَاتَّقُوا اللَّهَ وَأَطِيعُونِ
145
وَمَا أَسْأَلُكُمْ عَلَيْهِ مِنْ أَجْرٍ إِنْ أَجْرِيَ إِلَّا عَلَى رَبِّ الْعَالَمِينَ
146
أَتُتْرَكُونَ فِي مَا هَاهُنَا آمِنِينَ
147
فِي جَنَّاتٍ وَعُيُونٍ
148
وَزُرُوعٍ وَنَخْلٍ طَلْعُهَا هَضِيمٌ
149
وَتَنْحِتُونَ مِنَ الْجِبَالِ بُيُوتًا فَارِهِينَ
150
فَاتَّقُوا اللَّهَ وَأَطِيعُونِ
151
وَلَا تُطِيعُوا أَمْرَ الْمُسْرِفِينَ
152
الَّذِينَ يُفْسِدُونَ فِي الْأَرْضِ وَلَا يُصْلِحُونَ
153
قَالُوا إِنَّمَا أَنتَ مِنَ الْمُسَحَّرِينَ
154
مَا أَنتَ إِلَّا بَشَرٌ مِّثْلُنَا فَأْتِ بِآيَةٍ إِن كُنتَ مِنَ الصَّادِقِينَ
155
قَالَ هَذِهِ نَاقَةٌ لَّهَا شِرْبٌ وَلَكُمْ شِرْبُ يَوْمٍ مَّعْلُومٍ
156
وَلَا تَمَسُّوهَا بِسُوءٍ فَيَأْخُذَكُمْ عَذَابُ يَوْمٍ عَظِيمٍ
157
فَعَقَرُوهَا فَأَصْبَحُوا نَادِمِينَ
158
فَأَخَذَهُمُ الْعَذَابُ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَةً وَمَا كَانَ أَكْثَرُهُم مُّؤْمِنِينَ
159
وَإِنَّ رَبَّكَ لَهُوَ الْعَزِيزُ الرَّحِيمُ
160
كَذَّبَتْ قَوْمُ لُوطٍ الْمُرْسَلِينَ
161
إِذْ قَالَ لَهُمْ أَخُوهُمْ لُوطٌ أَلَا تَتَّقُونَ
162
إِنِّي لَكُمْ رَسُولٌ أَمِينٌ
163
فَاتَّقُوا اللَّهَ وَأَطِيعُونِ
164
وَمَا أَسْأَلُكُمْ عَلَيْهِ مِنْ أَجْرٍ إِنْ أَجْرِيَ إِلَّا عَلَى رَبِّ الْعَالَمِينَ
165
أَتَأْتُونَ الذُّكْرَانَ مِنَ الْعَالَمِينَ
166
وَتَذَرُونَ مَا خَلَقَ لَكُمْ رَبُّكُم مِّنْ أَزْوَاجِكُم بَلْ أَنتُمْ قَوْمٌ عَادُونَ
167
قَالُوا لَئِن لَّمْ تَنتَهِ يَا لُوطُ لَتَكُونَنَّ مِنَ الْمُخْرَجِينَ
168
قَالَ إِنِّي لِعَمَلِكُم مِّنَ الْقَالِينَ
169
رَبِّ نَجِّنِي وَأَهْلِي مِمَّا يَعْمَلُونَ
170
فَنَجَّيْنَاهُ وَأَهْلَهُ أَجْمَعِينَ
171
إِلَّا عَجُوزًا فِي الْغَابِرِينَ
172
ثُمَّ دَمَّرْنَا الْآخَرِينَ
173
وَأَمْطَرْنَا عَلَيْهِم مَّطَرًا فَسَاءَ مَطَرُ الْمُنذَرِينَ
174
إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَةً وَمَا كَانَ أَكْثَرُهُم مُّؤْمِنِينَ
175
وَإِنَّ رَبَّكَ لَهُوَ الْعَزِيزُ الرَّحِيمُ
176
كَذَّبَ أَصْحَابُ الْأَيْكَةِ الْمُرْسَلِينَ
177
إِذْ قَالَ لَهُمْ شُعَيْبٌ أَلَا تَتَّقُونَ
178
إِنِّي لَكُمْ رَسُولٌ أَمِينٌ
179
فَاتَّقُوا اللَّهَ وَأَطِيعُونِ
180
وَمَا أَسْأَلُكُمْ عَلَيْهِ مِنْ أَجْرٍ إِنْ أَجْرِيَ إِلَّا عَلَى رَبِّ الْعَالَمِينَ
181
أَوْفُوا الْكَيْلَ وَلَا تَكُونُوا مِنَ الْمُخْسِرِينَ
182
وَزِنُوا بِالْقِسْطَاسِ الْمُسْتَقِيمِ
183
وَلَا تَبْخَسُوا النَّاسَ أَشْيَاءَهُمْ وَلَا تَعْثَوْا فِي الْأَرْضِ مُفْسِدِينَ
184
وَاتَّقُوا الَّذِي خَلَقَكُمْ وَالْجِبِلَّةَ الْأَوَّلِينَ
185
قَالُوا إِنَّمَا أَنتَ مِنَ الْمُسَحَّرِينَ
186
وَمَا أَنتَ إِلَّا بَشَرٌ مِّثْلُنَا وَإِن نَّظُنُّكَ لَمِنَ الْكَاذِبِينَ
187
فَأَسْقِطْ عَلَيْنَا كِسَفًا مِّنَ السَّمَاءِ إِن كُنتَ مِنَ الصَّادِقِينَ
188
قَالَ رَبِّي أَعْلَمُ بِمَا تَعْمَلُونَ
189
فَكَذَّبُوهُ فَأَخَذَهُمْ عَذَابُ يَوْمِ الظُّلَّةِ إِنَّهُ كَانَ عَذَابَ يَوْمٍ عَظِيمٍ
190
إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَةً وَمَا كَانَ أَكْثَرُهُم مُّؤْمِنِينَ
191
وَإِنَّ رَبَّكَ لَهُوَ الْعَزِيزُ الرَّحِيمُ
192
وَإِنَّهُ لَتَنزِيلُ رَبِّ الْعَالَمِينَ
193
نَزَلَ بِهِ الرُّوحُ الْأَمِينُ
194
عَلَى قَلْبِكَ لِتَكُونَ مِنَ الْمُنذِرِينَ
195
بِلِسَانٍ عَرَبِيٍّ مُّبِينٍ
196
وَإِنَّهُ لَفِي زُبُرِ الْأَوَّلِينَ
197
أَوَلَمْ يَكُن لَّهُمْ آيَةً أَن يَعْلَمَهُ عُلَمَاءُ بَنِي إِسْرَائِيلَ
198
وَلَوْ نَزَّلْنَاهُ عَلَى بَعْضِ الْأَعْجَمِينَ
199
فَقَرَأَهُ عَلَيْهِم مَّا كَانُوا بِهِ مُؤْمِنِينَ
200
كَذَلِكَ سَلَكْنَاهُ فِي قُلُوبِ الْمُجْرِمِينَ
201
لَا يُؤْمِنُونَ بِهِ حَتَّى يَرَوُا الْعَذَابَ الْأَلِيمَ
202
فَيَأْتِيَهُم بَغْتَةً وَهُمْ لَا يَشْعُرُونَ
203
فَيَقُولُوا هَلْ نَحْنُ مُنظَرُونَ
204
أَفَبِعَذَابِنَا يَسْتَعْجِلُونَ
205
أَفَرَأَيْتَ إِن مَّتَّعْنَاهُمْ سِنِينَ
206
ثُمَّ جَاءَهُم مَّا كَانُوا يُوعَدُونَ
207
مَا أَغْنَى عَنْهُم مَّا كَانُوا يُمَتَّعُونَ
208
وَمَا أَهْلَكْنَا مِن قَرْيَةٍ إِلَّا لَهَا مُنذِرُونَ
209
ذِكْرَى وَمَا كُنَّا ظَالِمِينَ
210
وَمَا تَنَزَّلَتْ بِهِ الشَّيَاطِينُ
211
وَمَا يَنبَغِي لَهُمْ وَمَا يَسْتَطِيعُونَ
212
إِنَّهُمْ عَنِ السَّمْعِ لَمَعْزُولُونَ
213
فَلَا تَدْعُ مَعَ اللَّهِ إِلَهًا آخَرَ فَتَكُونَ مِنَ الْمُعَذَّبِينَ
214
وَأَنذِرْ عَشِيرَتَكَ الْأَقْرَبِينَ
215
وَاخْفِضْ جَنَاحَكَ لِمَنِ اتَّبَعَكَ مِنَ الْمُؤْمِنِينَ
216
فَإِنْ عَصَوْكَ فَقُلْ إِنِّي بَرِيءٌ مِّمَّا تَعْمَلُونَ
217
وَتَوَكَّلْ عَلَى الْعَزِيزِ الرَّحِيمِ
218
الَّذِي يَرَاكَ حِينَ تَقُومُ
219
وَتَقَلُّبَكَ فِي السَّاجِدِينَ
220
إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ
221
هَلْ أُنَبِّئُكُمْ عَلَى مَن تَنَزَّلُ الشَّيَاطِينُ
222
تَنَزَّلُ عَلَى كُلِّ أَفَّاكٍ أَثِيمٍ
223
يُلْقُونَ السَّمْعَ وَأَكْثَرُهُمْ كَاذِبُونَ
224
وَالشُّعَرَاءُ يَتَّبِعُهُمُ الْغَاوُونَ
225
أَلَمْ تَرَ أَنَّهُمْ فِي كُلِّ وَادٍ يَهِيمُونَ
226
وَأَنَّهُمْ يَقُولُونَ مَا لَا يَفْعَلُونَ
227
إِلَّا الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ وَذَكَرُوا اللَّهَ كَثِيرًا وَانتَصَرُوا مِن بَعْدِ مَا ظُلِمُوا وَسَيَعْلَمُ الَّذِينَ ظَلَمُوا أَيَّ مُنقَلَبٍ يَنقَلِبُونَ
←|→
Revised Hamidullah, 2000Context
X
Les poètes (As-Shuaraa)
1
T’â, Sîn, Mim.
2
Voici les versets du Livre explicite.
3
Il se peut que tu te consumes de chagrin parce qu’ils ne sont pas croyants !
4
Si Nous voulions, Nous ferions descendre du ciel sur eux un prodige devant lequel leurs nuques resteront courbées.
5
Aucun nouveau rappel ne leur vient du Tout Miséricordieux sans qu’ils ne l’esquivent.
6
Et ils ont traité de mensonge [tout ce qui leur vient du Seigneur]. Il leur viendra bientôt des nouvelles de ce dont ils se raillent.
7
N’ont-ils pas observé la terre, combien Nous y avons fait pousser de couples généreux de toutes sortes ?
8
Voilà bien là une preuve ! Et la plupart d’entre eux ne croient pas.
9
Et ton Seigneur est en vérité Lui le Tout Puissant, le Très Miséricordieux.
10
Et lorsque ton Seigneur appela Moïse : « Rends-toi auprès du peuple injuste,
11
[auprès du] peuple de Pharaon » ne craindront-ils pas (Allah) ?
12
Il dit : « Seigneur, je crains qu’ils ne me traitent de menteur ;
13
que ma poitrine ne se serre, et que ma langue ne soit embarrassée : Mande donc Aaron.
14
Ils ont un crime à me reprocher ; je crains donc qu’ils ne me tuent ».
15
Mais [Allah lui] dit : « Jamais ! Allez tous deux avec Nos prodiges, Nous resterons avec vous et Nous écouterons.
16
Rendez-vous donc tous deux auprès de Pharaon, puis dites : « Nous sommes les messagers du Seigneur de l’univers,
17
pour que tu renvoies les Enfants d’Israël avec nous ».
18
« Ne t’avons-nous pas, dit Pharaon, élevé chez nous tout enfant ? Et n’as-tu pas demeuré parmi nous des années de ta vie ?
19
Puis tu as commis le méfait que tu as fait, en dépit de toute reconnaissance ».
20
« Je l’ai fait, dit Moïse, alors que j’étais encore du nombre des égarés.
21
Je me suis donc enfui de vous quand j’ai eu peur de vous : puis, mon Seigneur m’a donné la sagesse et m’a désigné parmi Ses messagers.
22
Est-ce là un bienfait de ta part [que tu me rappelles] avec reproche, alors que tu as asservi les Enfants d’Israël ? »
23
« Et qu’est-ce que le Seigneur de l’univers ? » dit Pharaon.
24
« Le Seigneur des cieux et de la terre et de ce qui existe entre eux, dit [Moïse], si seulement vous pouviez en être convaincus ! »
25
[Pharaon] dit à ceux qui l’entouraient : « N’entendez-vous pas ?
26
[Moïse] continue : « ... Votre Seigneur, et le Seigneur de vos plus anciens ancêtres ».
27
« Vraiment, dit [Pharaon], votre messager qui vous a été envoyé, est un fou ».
28
[Moïse] ajouta : « ... Le Seigneur du Levant et du Couchant et de ce qui est entre les deux ; si seulement vous compreniez ! »
29
« Si tu adoptes, dit [Pharaon], une autre divinité que moi, je te mettrai parmi les prisonniers ».
30
« Et même si je t’apportais, dit [Moïse], une chose (une preuve) évidente ?
31
« Apporte-la, dit [Pharaon], si tu es du nombre des véridiques ».
32
[Moïse] jeta donc son bâton et le voilà devenu un serpent manifeste.
33
Et il tira sa main et voilà qu’elle était blanche (étincelante) à ceux qui regardaient.
34
[Pharaon] dit aux notables autour de lui : « Voilà en vérité un magicien savant.
35
Il veut par sa magie vous expulser de votre terre. Que commandez-vous ? »
36
Ils dirent : « Remets-les à plus tard, [lui] et son frère, et envoie des gens dans les villes, pour rassembler,
37
et t’amener tout grand magicien savant ».
38
Les magiciens furent donc réunis en rendez-vous au jour convenu.
39
Et il fut dit aux gens : « Est-ce que vous allez vous réunir,
40
afin que nous suivions les magiciens, si ce sont eux les vainqueurs ? »
41
Puis, lorsque les magiciens arrivèrent, ils dirent à Pharaon : « Y aura-t-il vraiment une récompense pour nous, si nous sommes les vainqueurs ? »
42
Il dit : « Oui, bien sûr, vous serez alors parmi mes proches ! »
43
Moïse leur dit : « Jetez ce que vous avez à jeter ».
44
Ils jetèrent donc leurs cordes et leurs bâtons et dirent : « Par la puissance de Pharaon !... C’est nous qui serons les vainqueurs ».
45
Puis Moïse jeta son bâton, et voilà qu’il happait ce qu’ils avaient fabriqué.
46
Alors les magiciens tombèrent prosternés,
47
disant : « Nous croyons au Seigneur de l’univers,
48
Le Seigneur de Moïse et d’Aaron ».
49
[Pharaon] dit : « Avez-vous cru en lui avant que je ne vous le permette ? En vérité, c’est lui votre chef, qui vous a enseigné la magie ! Eh bien, vous saurez bientôt ! Je vous couperai, sûrement, mains et jambes opposées, et vous crucifierai tous ».
50
Ils disent : « Il n’y a pas de mal ! Car c’est vers notre Seigneur que nous retournerons.
51
Nous convoitons que notre Seigneur nous pardonne nos fautes pour avoir été les premiers à croire ».
52
Et Nous révélâmes à Moïse [ceci]: « Pars de nuit avec Mes serviteurs, car vous serez poursuivis ».
53
Puis, Pharaon envoya des rassembleurs [dire] dans les villes :
54
« Ce sont, en fait, une bande peu nombreuse,
55
mais ils nous irritent,
56
tandis que nous sommes tous vigilants ».
57
Ainsi, Nous les fîmes donc sortir des jardins, des sources,
58
des trésors et d’un lieu de séjour agréable.
59
Il en fut ainsi ! Et Nous les donnâmes en héritage aux enfants d’Israël.
60
Au lever du soleil, ils les poursuivirent.
61
Puis, quand les deux partis se virent, les compagnons de Moïse dirent : « Nous allons être rejoints ».
62
Il dit : « Jamais, car j’ai avec moi mon Seigneur qui va me guider ».
63
Alors Nous révélâmes à Moïse : « Frappe la mer de ton bâton ». Elle se fendit alors, et chaque versant fut comme une énorme montagne.
64
Nous fîmes approcher les autres [Pharaon et son peuple].
65
Et Nous sauvâmes Moïse et tous ceux qui étaient avec lui ;
66
ensuite Nous noyâmes les autres.
67
Voilà bien là un prodige, mais la plupart d’entre eux ne croient pas.
68
Et ton Seigneur, c’est en vérité Lui le Tout Puissant, le Très Miséricordieux.
69
Et récite-leur la nouvelle d’Abraham :
70
Quand il dit à son père et à son peuple : « Qu’adorez-vous ? »
71
Ils dirent : « Nous adorons des idoles et nous leurs restons attachés ».
72
Il dit : « Vous entendent-elles lorsque vous [les] appelez ?
73
ou vous profitent-elles ? ou vous nuisent-elles ? »
74
Ils dirent : « Non ! mais nous avons trouvé nos ancêtres agissant ainsi ».
75
Il dit : « Que dites-vous de ce que vous adoriez... ?
76
Vous et vos vieux ancêtres ?
77
Ils sont tous pour moi des ennemis sauf le Seigneur de l’univers,
78
qui m’a créé, et c’est Lui qui me guide ;
79
et c’est Lui qui me nourrit et me donne à boire ;
80
et quand je suis malade, c’est Lui qui me guérit,
81
et qui me fera mourir, puis me redonnera la vie,
82
et c’est de Lui que je convoite le pardon de mes fautes le Jour de la Rétribution.
83
Seigneur, accorde-moi sagesse (et savoir) et fais-moi rejoindre les gens de bien ;
84
fais que j’aie une mention honorable sur les langues de la postérité ;
85
et fais de moi l’un des héritiers du Jardin des délices.
86
et pardonne à mon père : car il a été du nombre des égarés ;
87
et ne me couvre pas d’ignominie, le jour où l’on sera ressuscité,
88
le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d’aucune utilité,
89
sauf celui qui vient à Allah avec un cœur sain ».
90
On rapprochera alors le Paradis pour les pieux,
91
et l’on exposera aux errants la Fournaise,
92
et on leur dira : « Où sont ceux que vous adoriez,
93
en dehors d’Allah ? vous secourent-ils ? ou se secourent-ils eux-mêmes ? »
94
Ils y seront donc jetés pêle-mêle, et les errants aussi,
95
ainsi que toutes les légions de Iblis.
96
Ils diront, tout en s’y querellant :
97
« Par Allah ! Nous étions certes dans un égarement évident,
98
quand nous faisions de vous les égaux du Seigneur de l’univers.
99
Ce ne sont que les criminels qui nous ont égarés.
100
Et nous n’avons pas d’intercesseurs,
101
ni d’ami chaleureux.
102
Si un retour nous était possible, alors nous serions parmi les croyants ! »
103
Voilà bien là un signe ; cependant, la plupart d’entre eux ne croient pas.
104
Et ton Seigneur, c’est Lui vraiment le Puissant, le Très Miséricordieux.
105
Le peuple de Noé traita de menteurs les Messagers,
106
lorsque Noé, leur frère, (contribule) leur dit : « Ne craindrez-vous pas [Allah] ?
107
Je suis pour vous un messager digne de confiance.
108
Craignez Allah donc et obéissez-moi.
109
Et je ne vous demande pas de salaire pour cela ; mon salaire n’incombe qu’au Seigneur de l’univers.
110
Craignez Allah donc, et obéissez-moi ».
111
Ils dirent : « Croirons-nous en toi, alors que ce sont les plus vils qui te suivent.
112
Il dit : « Je ne sais pas ce que ceux-là faisaient.
113
Leur compte n’incombe qu’à mon Seigneur. Si seulement vous êtes conscients.
114
Je ne suis pas celui qui repousse les croyants.
115
Je ne suis qu’un avertisseur explicite ».
116
Ils dirent : « Si tu ne cesses pas, Noé, tu seras certainement du nombre des lapidés ! »
117
Il dit : « O mon Seigneur, mon peuple me traite de menteur.
118
Tranche donc clairement entre eux et moi ; et sauve-moi ainsi que ceux des croyants qui sont avec moi ».
119
Nous le sauvâmes donc, de même que ceux qui étaient avec lui dans l’arche, pleinement chargée.
120
Et ensuite nous noyâmes le reste (les infidèles).
121
Voilà bien là un signe. Cependant, la plupart d’entre eux ne croient pas.
122
Et Ton Seigneur, c’est lui vraiment le Puissant, le Très Miséricordieux.
123
Les ’Aad traitèrent de menteurs les Envoyés.
124
Et quand Hûd, leur frère (contribule), leur dit : « Ne craindrez-vous pas [Allah] ? »
125
Je suis pour vous un messager digne de confiance,
126
Craignez Allah donc et obéissez-moi.
127
Et je ne vous demande pas de salaire pour cela ; mon salaire n’incombe qu’au Seigneur de l’univers.
128
Bâtissez-vous par frivolité sur chaque colline un monument ?
129
Et édifiez-vous des châteaux comme si vous deviez demeurer éternellement ?
130
Et quand vous sévissez contre quelqu’un, vous le faites impitoyablement.
131
Craignez Allah donc et obéissez-moi.
132
Craignez Celui qui vous a pourvus de [toutes les bonnes choses] que vous connaissez,
133
qui vous a pourvus de bestiaux et d’enfants,
134
de jardins et de sources.
135
Je crains pour vous le châtiment d’un Jour terrible ».
136
Ils dirent : « Que tu nous exhortes ou pas, cela nous est parfaitement égal !
137
Ce ne sont là que des mœurs des anciens :
138
Nous ne serons nullement châtiés ».
139
Ils le traitèrent donc de menteur. Et nous les fîmes périr. Voilà bien là un signe ! Cependant, la plupart d’entre eux ne croient pas.
140
Et Ton Seigneur, c’est Lui vraiment le Puissant, le Très Miséricordieux.
141
Les Thamûd traitèrent de menteurs les Messagers.
142
Quand Sâlih, leur frère (contribule) leur dit : « Ne craindrez-vous pas [Allah] ? »
143
Je suis pour vous un messager digne de confiance.
144
Craignez Allah donc et obéissez-moi.
145
Je ne vous demande pas de salaire pour cela, mon salaire n’incombe qu’au Seigneur de l’univers.
146
Vous laissera-t-on en sécurité dans votre présente condition ?
147
Au milieu de jardins, de sources,
148
de cultures et de palmiers aux fruits digestes ?
149
Creusez-vous habilement des maisons dans les montagnes ?
150
Craignez Allah donc et obéissez-moi.
151
N’obéissez pas à l’ordre des outranciers,
152
qui sèment le désordre sur la terre et n’améliorent rien ».
153
Ils dirent : « Tu n’es qu’un ensorcelé.
154
Tu n’es qu’un homme comme nous. Apporte donc un prodige, si tu es du nombre des véridiques ».
155
Il dit : « Voici une chamelle : à elle de boire un jour convenu, et à vous de boire un jour.
156
Et ne lui infligez aucun mal, sinon le châtiment d’un jour terrible vous saisira ».
157
Mais ils la tuèrent. Eh bien, ils eurent à regretter !
158
Le châtiment, en effet, les saisit. Voilà bien là un prodige. Cependant, la plupart d’entre eux ne croient pas.
159
Et ton Seigneur, c’est en vérité Lui le Tout Puissant, le Très Miséricordieux.
160
Le peuple de Lot traita de menteurs les Messagers,
161
quand leur frère Lot leur dit : « Ne craindrez-vous pas [Allah] ?
162
Je suis pour vous un messager digne de confiance.
163
Craignez Allah donc et obéissez-moi.
164
Je ne vous demande pas de salaire pour cela ; mon salaire n’incombe qu’au Seigneur de l’univers.
165
Accomplissez-vous l’acte charnel avec les mâles de ce monde ?
166
Et délaissez-vous les épouses que votre Seigneur a créées pour vous ? Mais vous n’êtes que des gens transgresseurs ».
167
Ils dirent : « Si tu ne cesses pas, Lot, tu seras certainement du nombre des expulsés ».
168
Il dit : « Je déteste vraiment ce que vous faites.
169
Seigneur, sauve-moi ainsi que ma famille de ce qu’ils font ».
170
Nous le sauvâmes alors, lui et toute sa famille,
171
sauf une vieille qui fut parmi les exterminés.
172
Puis Nous détruisîmes les autres ;
173
et Nous fîmes pleuvoir sur eux une pluie (de pierres). Et quelle pluie fatale pour ceux qui sont avertis !
174
Voilà bien là un prodige. Cependant, la plupart d’entre eux ne croient pas.
175
Et ton Seigneur, c’est en vérité Lui le Tout Puissant, le Très Miséricordieux.
176
Les gens d’Al-Ayka traitèrent de menteurs les Messagers.
177
Lorsque Chuayb leur dit : « Ne craindrez-vous pas [Allah] ».
178
Je suis pour vous un messager digne de confiance.
179
Craignez Allah donc et obéissez-moi,
180
et je ne vous demande pas de salaire pour cela ; mon salaire n’incombe qu’au Seigneur de l’univers.
181
Donnez la pleine mesure et n’en faites rien perdre [aux gens].
182
et pesez avec une balance exacte.
183
Ne donnez pas aux gens moins que leur dû ; et ne commettez pas de désordre et de corruption sur terre.
184
Et craignez Celui qui vous a créés, vous et les anciennes générations ».
185
Ils dirent : « Tu es certes du nombre des ensorcelés ;
186
Tu n’es qu’un homme comme nous ; et vraiment nous pensons que tu es du nombre des menteurs.
187
Fais donc tomber sur nous des morceaux du ciel si tu es du nombre des véridiques ! »
188
Il dit : « Mon Seigneur sait mieux ce que vous faites ».
189
Mais ils le traitèrent de menteur. Alors, le châtiment du jour de l’Ombre les saisit. Ce fut le châtiment d’un jour terrible.
190
Voilà bien là un prodige. Cependant, la plupart d’entre eux ne croient pas.
191
Et ton Seigneur, c’est en vérité Lui le Tout Puissant, le Très Miséricordieux.
192
Ce (Coran) ci, c’est le Seigneur de l’univers qui l’a fait descendre,
193
et l’Esprit fidèle est descendu avec cela
194
sur ton cœur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs,
195
en une langue arabe très claire.
196
Et ceci était déjà mentionné dans les Ecrits des anciens (envoyés).
197
N’est-ce pas pour eux un signe, que les savants des Enfants d’Israël le sachent ?
198
Si Nous l’avions fait descendre sur quelqu’un des non-Arabes,
199
et que celui-ci le leur eut récité, ils n’y auraient pas cru.
200
Ainsi l’avons Nous fait pénétrer [le doute] dans les cœurs des criminels ;
201
mais ils n’y [le Coran] croiront pas avant de voir le châtiment douloureux,
202
qui viendra sur eux soudain, sans qu’ils s’en rendent compte ;
203
alors ils diront : « Est-ce qu’on va nous donner du répit ? »
204
Est-ce qu’ils cherchent à hâter Notre châtiment ?
205
Vois-tu si Nous leur permettions de jouir, des années durant,
206
et qu’ensuite leur arrive ce dont on les menaçait,
207
les jouissances qu’on leur a permises ne leur serviraient à rien.
208
Et Nous ne faisons pas périr de cité avant qu’elle n’ait eu des avertisseurs,
209
[à titre de] rappel, et Nous ne sommes pas injuste.
210
Et ce ne sont point les diables qui sont descendus avec ceci (le Coran):
211
cela ne leur convient pas ; et ils n’auraient pu le faire.
212
Car ils sont écartés de toute écoute (du message divin).
213
N’invoque donc pas une autre divinité avec Allah, sinon tu seras du nombre des châtiés.
214
Et avertis les gens qui te sont les plus proches.
215
Et abaisse ton aile [sois bienveillant] pour les croyants qui te suivent.
216
Mais s’ils te désobéissent, dis-leur : « Moi, je désavoue ce que vous faites ».
217
Et place ta confiance dans le Tout Puissant, le Très Miséricordieux,
218
qui te voit quand tu te lèves,
219
et (voit) tes gestes parmi ceux qui se prosternent.
220
C’est Lui vraiment, l’Audient, l’Omniscient.
221
Vous apprendrai-Je sur qui les diables descendent ?
222
Ils descendent sur tout calomniateur, pécheur.
223
Ils tendent l’oreille... Cependant, la plupart d’entre eux sont menteurs.
224
Et quant aux poètes, ce sont les égarés qui les suivent.
225
Ne vois-tu pas qu’ils divaguent dans chaque vallée,
226
et qu’ils disent ce qu’ils ne font pas ?
227
à part ceux qui croient et font de bonnes œuvres, qui invoquent souvent le nom d’Allah et se défendent contre les torts qu’on leur fait. Les injustes verront bientôt le revirement qu’ils [éprouveront] !
←|→
Blachère, 1957Context
X
Sourate XXVI.
Les Poètes.
(Aš-Šu‛arâ’.)
Translator's introductory remarks
Titre tiré du vt. 224.
Cette sourate est formée d’un préambule et de deux parties.
Le texte qui constitue la première partie de la sourate est formé d’un préambule et de sept récits sur les missions des Prophètes : Moïse, Abraham, Noé, Houd, Sâlih, Loth et Cho‛aïb. Ces récits sont parallèles à ceux qui se retrouvent dans des textes de la deuxième période mekkoise.
Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux.
[Préambule.]
1
T.S.M.
Note [original edition] : Sur ces sigles, v. Introd., 144.
    2
    [1] Voici les aya de l’Écriture explicite.
    3
    [2] Peut-être te consumes-tu, craignant qu’ils ne croient point ?
    Note [original edition] : Ils ne croient etc. Ce pl., ici et dans les vt. suiv., représente les Mekkois.
      4
      [3] Si Nous le voulons, Nous ferons descendre du ciel, sur eux, un signe et leurs nuques en demeureront courbées.
      5
      [4] Aucune Édification ne vient à eux, suscitée par le Bienfaiteur, qu’ils ne s’en détournent.
      6
      [5] Ils ont crié : « Mensonge ! ». Or, bientôt, leur arriveront les annonces de ce dont ils se raillaient.
      5
      [6] Quoi ! N’ont-ils pas vu la terre, combien nous y fîmes croître toute espèce profitable ?
      8
      [7] Certes, en cela est un signe ! [Pourtant], la plupart d’entre eux ne sont pas devenus croyants.
      9
      [8] Certes, ton Seigneur et le puissant, le miséricordieux !
      Note [original edition] : L’appellatif le Puissant, le Miséricordieux ne se maintient pas dans les révélations postérieures, mais sera remplacé en général par le Bienfaiteur miséricordieux.
        [Histoire de Moïse.]
        10
        [9] … Et lorsque ton Seigneur appela Moïse [disant] : « Va vers le peuple injuste,
        Note [original edition] : wa-’iḏ « et lorsque » ne se relie grammaticalement à rien. Les commt. sont ici réduits à supposer que ce membre de phrase dépend d’un impératif sous-entendu : wa-ḏkur « rappelle-toi quand… », comme cela se retrouve ailleurs. Il faut toutefois remarquer que cette ellipse ne se rencontre que dans une série de récits qui s’enchaînent et que cet impératif est alors exprimé une première fois en tête de l’ensemble. Peut-être doit-on penser que le début de ce récit manque.
          11
          [10] le peuple de Pharaon ! Ne marqueront-ils point de la piété ? »,
          12
          [11] [Moïse] répondit : « Je crains qu’ils ne me traitent d’imposteur,
          13
          [12] que mon âme ne reste fermée et que ma langue ne se laisse point délier. Mande plutôt Aaron !
          14
          [13] [D’ailleurs] ils ont [à se venger] sur moi d’un crime et je crains qu’ils ne me tuent. »
          Note [original edition] : la-hum ‛alayya ḏanbun « ils ont à se venger etc. ». Text. : ils ont sur moi un péché. Cf. sourate XX, 41 et Exode, II, 12 sqq.
            15
            [14] [Allah] dit : « Non point ! Partez avec Nos signes ! Nous sommes auprès de vous, écoutant.
            16
            [15] Allez à Pharaon et dites : « Nous sommes l’Apôtre du Seigneur des Mondes.
            16
            [16] Renvoie avec nous les Fils d’Israël ! »
            18
            [17] [Arrivés auprès de Pharaon, celui-ci] dit : « Ne t’avons-nous pas élevé, tout enfant ?, [ô Moïse !] N’es-tu pas resté parmi nous, en ta vie, des années ?
            19
            [18] Or, tu as commis l’acte que tu as commis. Tu es parmi les ingrats ! »
            Note [original edition] : L’acte que tu as commis. V. vt. 13.
              20
              [19] [Moïse] répondit : « J’ai commis cet acte alors que j’étais parmi les Égarés.
              21
              [20] Je vous ai fuis parce que je vous ai craints. Or, mon Seigneur m’accorda une Illumination (ḥukm) et m’a placé parmi les Envoyés,
              22
              [21] tandis que m’avoir élevé est un bienfait que tu me reproches, [concédé] à condition que tu asservisses les Fils d’Israël. »
              23
              [22] Pharaon reprit : « Qu’est-ce que le Seigneur des Mondes ? »
              Note [original edition] : Cf. Exode, V, 2 : Qui est l’Éternel pour que j’obéisse à sa voix ?
                24
                [23] [Moïse] répondit : « [C’est] le Seigneur des Cieux et de la Terre et de ce qui est entre eux. Que n’êtes-vous convaincus ! »
                25
                [24] [Pharaon] dit [alors] à qui l’entourait : « Avez-vous entendu ? »
                26

                Facsimile Image Placeholder
                [25] [Moïse] dit [encore] : « C’est votre Seigneur et le Seigneur de vos premiers ancêtres. »
                27
                [26] [Pharaon] reprit : « Certes, cet apôtre qui vous est envoyé est possédé ! »
                Note [original edition] : Cet apôtre etc. Text. : votre apôtre.
                  28
                  [27] [Moïse] dit [encore] : « [C’est] le Seigneur de l’Orient et de l’Occident et de ce qui est entre eux. Que ne raisonnez-vous ! »
                  29
                  [28] [Pharaon] répondit : « Certes, si tu adoptes une autre divinité que moi, je te ferai mettre en prison ! »
                  30
                  [29] [Alors Moïse] demanda : « Et si je t’apportais un fait évident ? »
                  31
                  [30] [Pharaon] répondit : « Apporte-le, si tu es parmi les véridiques ! »
                  32
                  [31] [Moïse] jeta alors son bâton : et soudain ce fut un dragon véritable !
                  Note [original edition] : Dans la sourate XX, 20, ce double prodige se produit avant le départ de Moïse pour l’Égypte, ce qui correspond à Exode, IV, 2-7. Ici au contraire le passage est parallèle à Exode, VII, 10.
                    33
                    [32] Il tira sa main : et soudain elle fut blanche pour les assistants !
                    34
                    [33] [Pharaon] dit [alors] au Conseil (malâ’) autour de lui : « Certes, celui-ci est un magicien très savant
                    35
                    [34] qui veut vous expulser de votre terre, par sa magie ! Que prescrivez-vous ? »
                    36
                    [35] Ils répondirent : « Remets-les à plus tard, [lui] et son frère, et envoie dans les cités des sergents
                    Note [original edition] : Des sergents. Text. : des recruteurs.
                      37
                      [36] qui t’amèneront chaque magicien très savant ! »
                      38
                      [37] Ils furent donc réunis au temps fixé d’un jour désigné.
                      Note [original edition] : Dans la sourate XX, 61, le rendez-vous est fixé par Moïse.
                        39
                        [38] Et il fut dit aux gens : « Est-ce que vous allez vous réunir ?
                        40
                        [39] Peut-être suivrons-nous les magiciens, si ce sont eux les vainqueurs. »
                        41
                        [40] Quand les magiciens furent venus, ils demandèrent à Pharaon : « Aurons-nous bien une récompense, si nous sommes les vainqueurs ? »
                        42
                        [41] [Pharaon] répondit : « Assurément ! et vous serez certes alors parmi ceux admis près [de nous]. »
                        43
                        [42] Moïse leur dit : « Jetez ce que vous allez jeter ! »
                        44
                        [43] Ils jetèrent leurs cordes et leurs bâtons en disant : « Avec la puissance de Pharaon, nous allons certes être les vainqueurs ! »
                        45
                        [44] Or Moïse ayant jeté son bâton, voici que celui-ci happait ce qu’ils avaient imaginé.
                        46

                        Facsimile Image Placeholder
                        [45] Les magiciens tombèrent alors prosternés.
                        47
                        [46] Ils dirent : « Nous croyons au Seigneur des Mondes,
                        48
                        [47] Seigneur de Moïse et d’Aaron ! »
                        49
                        [48] [Pharaon] s’écria : « Vous avez cru en cet homme avant que je ne vous le permette ! Il est certes votre maître qui vous enseigna la magie ! Vous allez savoir !
                        49
                        Je vous ferai trancher main droite et pied gauche ! Je vous ferai crucifier tous ! »
                        50
                        Ils répondirent : « Nul dommage ! A notre Seigneur nous allons retourner !
                        51
                        Nous convoitons que notre Seigneur nous pardonne nos fautes, car nous avons été parmi les premiers Croyants ! »
                        [Suite de l’histoire de Moïse. Passage de la Mer Rouge.]
                        52
                        Et Nous révélâmes à Moïse : « Pars la nuit, à la tête de Mes serviteurs ! Vous allez être poursuivis. »
                        Note [original edition] : La narration qui suit est parallèle à celle de la sourate XX, 62, mais plus détaillée.
                          53
                          Pharaon envoya, dans les cités, des sergents
                          54
                          [pour dire] : « Certes, ces gens sont une bande peu nombreuse !
                          55
                          Ils sont certes contre nous courroucés !
                          56
                          Toutefois nous sommes certes une masse sur ses gardes ! »
                          57
                          Nous dépouillâmes [pourtant] Pharaon et son peuple de jardins, de sources,
                          Note [original edition] :
                            58
                            de trésors, de séjours choisis.
                            59
                            Ainsi [fut Notre volonté] et Nous donnâmes ces choses en héritage aux Fils d’Israël.
                            60
                            Les Égyptiens poursuivirent en effet ceux-ci, en marche vers l’est.
                            61
                            Quand les deux masses s’aperçurent, les compagnons de Moïse s’écrièrent : « Nous sommes certes rejoints ! »
                            62
                            [Mais] Moïse dit : « Non point ! Avec moi est mon Seigneur. Il me dirigera. »
                            63
                            Et Nous révélâmes à Moïse : « Frappe la mer, de ton bâton ! » Elle s’entr’ouvrit et chaque partie fut comme une montagne immense.
                            64
                            Nous fîmes avancer [les Fils d’Israël] puis les autres.
                            65
                            Nous sauvâmes Moïse et tous ceux qui étaient avec lui,
                            66

                            Facsimile Image Placeholder
                            puis nous engloutîmes les autres.
                            67
                            En vérité, en cela est certes un signe ! [Pourtant] la plupart d’entre eux ne sont pas devenus croyants.
                            68
                            Certes, ton Seigneur est le Puissant, le Miséricordieux !
                            [Histoire d’Abraham.]
                            69
                            Communique l’histoire (nahâ’) d’Abraham,
                            70
                            quand il dit à son père et à son peuple : « Qu’adorez-vous ? »
                            71
                            Ils répondirent : « Nous adorons des idoles et, tout le jour, nous faisons devant elles retraite pieuse (‛akafa).
                            72
                            Il demanda : « Vous entendent-elles quand vous [les] priez ?
                            73
                            Vous sont-elles utiles ?, [vous] sont-elles nuisibles ? »
                            74
                            Ils répondirent : « Non ! [mais] nous avons trouvé nos ancêtres ainsi faisant. »
                            75
                            Il reprit : « Avez-vous considéré ce que vous adorez,
                            76
                            vous et vos ancêtres les plus anciens ?
                            77
                            Certes ces idoles sont un ennemi pour moi. Je n’adore que le Seigneur des Mondes
                            78
                            qui m’a créé : c’est Lui [qui] me dirige,
                            79
                            [c’est] Lui qui me donne à manger et à boire
                            80
                            et, quand je suis malade, c’est Lui [qui] me guérit ;
                            81
                            [c’est] Lui qui me fera mourir puis me ressuscitera ;
                            82
                            [c’est] Lui qui [fait] que je convoite qu’Il me pardonne mes fautes au Jour du Jugement.
                            83
                            Seigneur !, accorde-moi une Illumination (ḥukm) et adjoins-moi aux Saints !
                            84
                            Prête-moi un langage véridique aux yeux des générations futures !
                            85
                            Place-moi parmi les héritiers du Jardin de Délice !
                            86
                            Pardonne à mon père : il était parmi les Égarés.
                            87
                            Ne me confonds pas, au jour où ils seront ressuscités,
                            88
                            au jour où ne seront utiles ni richesse, ni enfants mâles,
                            89
                            exception faite pour ceux qui seront venus à Allah, avec un cœur pur,
                            90
                            [au jour où] le Jardin sera avancé pour les Pieux
                            91
                            et la Fournaise sortie pour les Errants
                            92
                            et qu’il sera crié à ceux-ci : « Où sont ces faux dieux que vous adoriez
                            93

                            Facsimile Image Placeholder
                            en dehors d’Allah ? Vous secourent-ils ? ou bien se portent-ils un mutuel secours ? »
                            94
                            [Au jour où] ils seront précipités, eux et les Errants, dans la Fournaise,
                            95
                            avec, en entier, les légions d’Iblis,
                            96
                            ils diront, dans la Fournaise, se querellant :
                            97
                            « Par Allah ! en vérité, nous étions certes, dans un égarement évident,
                            98
                            quand nous vous égalions, [vous, faux dieux !], au Seigneur des Mondes !
                            99
                            Seuls les Coupables nous ont égarés.
                            100
                            Nous n’avons [maintenant] aucun intercesseur,
                            101
                            aucun ami ardent.
                            102
                            Que n’avons-nous [la possibilité d’]un retour [sur terre], afin d’être parmi les Croyants ! »
                            103
                            En vérité, en cela, est certes un signe ! [Pourtant] la plupart d’entre eux ne sont pas devenus croyants.
                            104
                            Certes, ton Seigneur est le Puissant, le Miséricordieux !
                            [Histoire de Noé.]
                            105
                            Les contribules de Noé ont traité d’imposteurs les Envoyés,
                            106
                            quand leur frère Noé leur dit : « Ne marquerez-vous point de la piété ?
                            107
                            Je suis pour vous un Apôtre sûr !
                            108
                            Soyez pieux envers Allah et obéissez-moi ! »
                            109
                            Je ne vous réclame pour cela nul salaire : mon salaire n’incombe qu’au Seigneur des Mondes.
                            110
                            Soyez pieux envers Allah et obéissez-moi !
                            111
                            Ils répondirent : « Croirons-nous en toi alors que [seuls] te suivent les plus vils ? »
                            112
                            [Noé] dit : « Je n’ai pas connaissance de ce qu’ils faisaient.
                            113
                            Compter avec eux n’incombe qu’à mon Seigneur. Que ne [le] devinez-vous !
                            114
                            Je ne suis pas celui qui repousse les Croyants :
                            115
                            je ne suis qu’un Avertisseur explicite ! »
                            116
                            Ils s’écrièrent : « Si tu ne finis point, ô Noé ! nous allons, certes, te lapider ! »
                            117
                            Il dit [alors] : « Seigneur !, mon peuple m’a traité d’imposteur.
                            118
                            Décide clairement entre eux et moi et sauve-moi ainsi que ceux des Croyants qui sont avec moi ! »
                            119

                            Facsimile Image Placeholder
                            Nous le sauvâmes ainsi que ceux qui étaient avec lui, dans l’Arche comble,
                            120
                            puis Nous engloutîmes ensuite ceux qui restaient.
                            121
                            En vérité, en cela est certes un signe ! [Pourtant] la plupart d’entre eux ne sont pas devenus croyants.
                            122
                            Certes, ton Seigneur est le Puissant, le Miséricordieux !
                            [Histoire de Houd.]
                            123
                            Les ‛Ad ont traité d’imposteurs les Envoyés,
                            124
                            quand leur frère Houd leur dit : « Ne serez-vous pas pieux ?
                            125
                            Je suis pour vous un Apôtre sûr.
                            126
                            Soyez pieux envers Allah et obéissez-moi !
                            127
                            Je ne vous réclame pour cela nul salaire : mon salaire n’incombe qu’au Seigneur des Mondes.
                            128
                            Continuerez-vous à construire, sur chaque lieu élevé, un édifice [pour] vous divertir
                            Note [original edition] : ’âyatan « un édifice ». Text. : un signe, un prodige. Ce vt. fait allusion à l’usage des riches Mekkois de se faire construire des habitations de plaisance et d’estivage dans la région montagneuse de Taïf.
                              129
                              et continuerez-vous à fonder des châteaux (maṣâni‛) ? Peut-être serez-vous immortels !
                              Note [original edition] : Peut-être etc., est ironique.
                                130
                                Quand vous êtes violents, vous êtes violents comme des géants !
                                131
                                Soyez pieux envers Allah et obéissez-moi !
                                132
                                Soyez pieux envers Celui qui vous a pourvus de ce que vous savez,
                                133
                                [qui] vous a pourvus de troupeaux (’an‛âm), de fils,
                                134
                                de jardins, de sources !
                                135
                                Moi, je crains pour vous le tourment d’un jour terrible. »
                                136
                                Ils répondirent : « Même chose est, pour nous, que tu [nous] admonestes ou que tu ne [nous] admonestes pas !
                                137
                                Notre conduite n’est que la conduite de nos ancêtres.
                                138
                                Nous ne serons pas tourmentés. »
                                139
                                Ils le traitèrent donc d’imposteur et nous les fîmes périr. En vérité, en cela est certes un signe ! [Pourtant] la plupart d’entre eux ne sont pas devenus croyants.
                                140
                                En vérité, ton Seigneur est certes le Puissant, le Miséricordieux !
                                [Histoire de Salih.]
                                141
                                Les Thamoud traitèrent d’imposteurs les Envoyés,
                                142
                                quand leur frère Sâliḥ leur dit : « Ne serez-vous pas pieux ?
                                143
                                Je suis pour vous un Apôtre sûr !
                                144
                                Soyez pieux envers Allah et obéissez-moi !
                                145
                                Je ne vous réclame pour cela nul salaire : mon salaire n’incombe qu’au Seigneur des Mondes.
                                146
                                Serez-vous laissés [éternellement] parmi ce qui est ici-bas, en sécurité,
                                147
                                parmi des jardins, des sources,
                                148
                                des [champs de] céréales et des palmiers aux régimes pendants ?
                                149
                                Continuerez-vous à creuser des demeures avec art, dans les montagnes ?
                                Note [original edition] : Allusion aux tombeaux creusés dans le roc, par les Ṯamûd, et considérés par les Arabes, à toutes les époques, comme les demeures de cette tribu disparue.
                                  150
                                  Soyez pieux envers Allah et obéissez-moi !
                                  151
                                  N’obéissez pas à l’ordre des Impies (musrif)
                                  152
                                  qui portent la corruption sur la terre et ne marquent nulle sainteté ! »
                                  153
                                  Ils répondirent : « Tu es seulement un ensorcelé.
                                  154
                                  Tu n’es qu’un mortel comme nous ! Apporte-nous un signe, si tu es parmi les Véridiques ! »
                                  155
                                  Il répliqua : « Voici une chamelle. A elle appartient de boire [un jour], à vous de boire un [autre] jour désigné.
                                  156
                                  Ne lui causez aucune meurtrissure, sinon vous serez soumis au tourment d’un jour redoutable ! »
                                  157
                                  Ils la sacrifièrent pourtant [mais], le lendemain, ils eurent regret,
                                  158
                                  car le Tourment les saisit. En vérité, cela est certes un signe ! [Pourtant] la plupart d’entre eux ne sont pas devenus croyants.
                                  159
                                  En vérité, ton Seigneur est le Puissant, le Miséricordieux !
                                  [Histoire de Loth.]
                                  160
                                  Les contribules de Loth ont traité d’imposteurs les Envoyés,
                                  161
                                  quand leur frère Loth leur dit : « Ne serez-vous pas pieux ?
                                  162
                                  Je suis pour vous un Apôtre sûr !
                                  163
                                  Soyez pieux envers Allah et obéissez-moi !
                                  164

                                  Facsimile Image Placeholder
                                  Je ne vous réclame pour cela nul salaire : mon salaire n’incombe qu’au Seigneur des Mondes.
                                  165
                                  Accomplirez-vous l’acte charnel avec les mâles de ce monde
                                  166
                                  et délaisserez-vous vos épouses que votre Seigneur a créées pour vous ? Oui, vous êtes un peuple transgresseur. »
                                  167
                                  Ils répondirent : « Si tu ne finis point, ô Loth !, nous allons certes t’expulser ! »
                                  168
                                  Il s’écria : « Je suis, pour votre acte, empli de haine.
                                  Note [original edition] : Empli de haine. Text. : parmi ceux qui haïssent.
                                    169
                                    Seigneur ! sauve-moi ainsi que ma famille, de [la conséquence de] ce qu’ils font ! »
                                    170
                                    Nous le sauvâmes ainsi que sa famille, en entier,
                                    171
                                    excepté une vieille demeurée parmi les attardés,
                                    172
                                    puis Nous anéantîmes les autres
                                    173
                                    et fîmes pleuvoir sur eux une pluie. Exécrable pluie, [châtiment] de ceux qui sont [en vain] avertis !
                                    Note [original edition] : V. Genèse, XIX, 24 sqq.
                                      174
                                      En vérité, en cela est certes un signe ! [Pourtant] la plupart d’entre eux ne sont pas devenus croyants.
                                      175
                                      En vérité, ton Seigneur est le Puissant, le Miséricordieux !
                                      [Histoire des Hommes du Fourré.]
                                      176
                                      Les Hommes du Fourré ont traité d’imposteurs les Envoyés,
                                      177
                                      quand Cho‛aïb leur dit : « Ne serez-vous pas pieux ?
                                      178
                                      Je suis pour vous un Apôtre sûr !
                                      179
                                      Soyez pieux envers Allah et obéissez-moi !
                                      180
                                      Je ne vous réclame pour cela nul salaire : mon salaire n’incombe qu’au Seigneur des Mondes.
                                      181
                                      Faites juste la mesure. Ne soyez point parmi ceux qui font mauvaise mesure !
                                      182
                                      Pesez avec une balance exacte !
                                      183
                                      Ne lésez pas les gens dans leurs biens et ne soyez pas malfaisants, sur la terre, portant la corruption !
                                      184
                                      Soyez pieux envers Celui qui vous a créés, [vous] et les générations antérieures ! »
                                      185
                                      Ils répondirent : « Tu es seulement un ensorcelé !
                                      186
                                      Tu n’es qu’un mortel comme nous et nous te croyons certes parmi les imposteurs !
                                      187

                                      Facsimile Image Placeholder
                                      Fais tomber sur nous des pans du ciel, si tu es parmi les véridiques ! »
                                      188
                                      Il répondit : « Mon Seigneur est très informé de ce que vous faites. »
                                      189
                                      Ils le traitèrent donc d’imposteur. Le Tourment du Jour de l’Ombre les prit : ce fut le tourment d’un jour terrible.
                                      190
                                      En vérité, en cela est certes un signe ! [Pourtant] la plupart d’entre eux ne sont pas devenus croyants.
                                      191
                                      En vérité, ton Seigneur est le Puissant, le Miséricordieux !
                                      192
                                      … Et il est certes une révélation (tanzîl) du Seigneur des Mondes
                                      Note [original edition] : wa’inna-hu la-tanzîlun « Et il est etc. » Pour les commt., le pronom hu « il » remplace le nom qur’ânun « prédication ». C’est possible. Mais ce peut être aussi bien une sorte de neutre : « ce » « cela ». De toute manière ni par le sens, ni même grammaticalement, ce qui suit n’est relié au texte qui précède.
                                        193
                                        descendue [du ciel] par l’Esprit fidèle,
                                        Note [original edition] : ar-rûḥu l-’amînu « l’Esprit fidèle » désigne ici l’Archange chargé de transmettre la Révélation à Mahomet.
                                          194
                                          sur ton cœur, pour que tu sois parmi les Avertisseurs.
                                          195
                                          [C’est une Révélation] en langue arabe pure
                                          196
                                          et cela se trouve certes dans les écritures (zubur) des Anciens.
                                          Note [original edition] : Il se trouve est ambigu. Tab. précise qu’il s’agit de la nouvelle prédication, mais l’exégèse ultérieure, tout en admettant cette interprétation traditionnelle, pense qu’il est question de textes bibliques prédisant la venue de Mahomet.
                                            197
                                            Eh quoi ! ne fut-ce pas un signe pour eux qu’il soit connu des docteurs des fils d’Israël ?
                                            Note [original edition] : Ce vt. est peut-être une addition un peu postérieure, mais antérieure à l’installation de Mahomet à Médine, contrairement à ce que croit Nöldeke qui tient ce vt. pour médinois. Si en effet, ce passage implique des rapports avec la science talmudique, dès la deuxième phase de la prédication à la Mekke, il prouve aussi la possession de notions vagues dont l’origine est autre que l’information de la communauté juive de Médine.
                                              198
                                              Si Nous l’avions fait descendre sur quelque [Prophète] des Barbares
                                              199
                                              et qu’il l’eût prêché à ceux-ci, ils n’auraient pas [non plus] cru en lui.
                                              200
                                              Ainsi Nous procédons dans les cœurs des Coupables.
                                              201
                                              Ils ne croiront en cette Révélation qu’après avoir vu le Tourment cruel,
                                              202
                                              en sorte que celui-ci viendra à eux brusquement, sans qu’ils [le] pressentent,
                                              203
                                              et qu’ils s’écrieront : « Serons-nous de ceux à qui il est donné d’attendre ? »
                                              Note [original edition] : Text. : sommes-nous ceux qu’on fait attendre.
                                                204

                                                Facsimile Image Placeholder
                                                Eh quoi ! trouveront-ils [alors] trop prompt Notre Tourment ?
                                                205
                                                Que t’en semble ? Si nous leur donnons la jouissance [de ce monde] pendant quelques années
                                                206
                                                puis que vienne à eux ce dont ils sont menacés,
                                                207
                                                de nul profit pour eux ne seront les biens dont ils auront joui.
                                                208
                                                Nulle cité n’a été anéantie par Nous sans qu’elle ait eu des Avertisseurs
                                                209
                                                pour l’édifier et Nous n’avons pas été injuste.
                                                210
                                                Les Démons ne sont pas descendus [du ciel] avec [cette Prédication].
                                                Note [original edition] : La suite des idées est celle-ci : Cette Révélation est d’essence divine, mais les Polythéistes le nieront jusqu’au Jour du Jugement. Cette Révélation n’est pas transmise par les Démons, mais par l’Esprit fidèle. Accomplis donc ta mission d’Avertisseur !
                                                  211
                                                  Il ne convient pas qu’ils le fassent et ils ne [le] peuvent pas.
                                                  212
                                                  En vérité, ils sont certes écartés de [son] audition.
                                                  213
                                                  Ne prie donc, à côté d’Allah, aucune autre divinité, car tu serais parmi les Tourmentés.
                                                  214
                                                  Avertis ton clan le plus proche !
                                                  215
                                                  Sois tutélaire pour ceux des Croyants qui te suivent !
                                                  216
                                                  S’ils te désobéissent, dis-[leur] : « Je suis innocent de ce que vous faites »,
                                                  217
                                                  et mets ta confiance dans le Puissant, le Miséricordieux
                                                  218
                                                  qui te voit durant tes vigiles
                                                  219
                                                  et [voit] tes gestes parmi les [fidèles] prosternés.
                                                  220
                                                  Il est l’Audient, l’Omniscient.
                                                  221
                                                  T’annoncerai-Je sur qui descendent les Démons ?
                                                  222
                                                  Ils descendent sur tout imposteur plein de péchés.
                                                  223
                                                  Ils leur communiquent les bribes qu’ils ont saisies mais la plupart d’entre eux sont menteurs.
                                                  224
                                                  De même les poètes sont suivis par les Errants.
                                                  Note [original edition] : Ce vt. répond à une autre objection des Polythéistes qui accusaient Mahomet d’être un poète inspiré par un djinn.
                                                    225
                                                    Ne vois-tu point qu’en chaque vallée ils divaguent
                                                    226
                                                    et disent ce qu’ils ne font point ?
                                                    227
                                                    Exception faite de ceux qui ont cru, ont accompli des œuvres pies, ont beaucoup invoqué Allah
                                                    Note [original edition] : Cette addition a dû intervenir à Médine, au moment où des poètes comme Ḥassân ibn Ṯâbit ou ‛Abd-Allah ibn Rawâḥa, se sont ralliés à l’Islam et répondent trait pour trait aux attaques des poètes demeurés attachés au Polythéisme. Le style de ce vt. confirme la date de ce texte.
                                                      227

                                                      Facsimile Image Placeholder
                                                      [228] et qui bénéficient de Notre aide après avoir été traités injustement. Ceux qui sont injustes sauront vers quel destin ils se tournent.
                                                      ←|→
                                                      Sale, 1734Context
                                                      X
                                                      CHAP. XXVI.
                                                      Intitled, The Poets
                                                      a
                                                      Note [original edition] : The chapter bears this inscription because at the conclusion of it the Arabian poets are severely censured.
                                                        ; revealed at Mecca
                                                        b
                                                        Note [original edition] : The five last verses, beginning at these words, And those who err follow the poets, &c., some take to have been revealed at Medina.
                                                          .
                                                          In the name of the most merciful God.
                                                          1
                                                          T. S. M
                                                          c
                                                          Note [original edition] : See the Prelim. Disc. §. III. p. 59, &c.
                                                            .
                                                            2
                                                            These are the signs of the perspicuous book.
                                                            3
                                                            Peradventure thou afflictest thyself unto death, lest the Meccans become not believers.
                                                            4
                                                            If we pleased, we could send down unto them a convincing sign from heaven, unto which their necks would humbly submit.
                                                            5
                                                            But there cometh unto them no admonition from the Merciful, being newly revealed as occasions require, but they turn aside from the same;
                                                            6
                                                            and they have charged it with falsehood: but a message shall come unto them, which they shall not laugh to scorn.
                                                            7
                                                            Do they not behold the earth, how many vegetables we cause to spring up therein, of every noble species?
                                                            8
                                                            Verily herein is a sign: but the greater part of them do not believe.
                                                            9
                                                            Verily thy Lord is the mighty, the merciful God.
                                                            10
                                                            Remember when thy Lord called Moses, saying, Go to the unjust people,
                                                            11
                                                            the people of Pharaoh; will they not dread me?
                                                            12
                                                            Moses answered, O Lord, verily I fear lest they accuse me of falsehood,
                                                            13
                                                            and lest my breast become straitened, and my tongue be not ready in speaking
                                                            d
                                                            Note [original edition] : See chap. 20, p. 257.
                                                              : send therefore unto Aaron, to be my assistant.
                                                              14
                                                              Also they have a crime to object against me
                                                              e
                                                              Note [original edition] : viz. The having killed an Egyptian 1.
                                                              • 1 See chap. 28.
                                                              : and I fear they will put me to death.
                                                              15
                                                              God said, They shall by no means put thee to death: wherefore go ye with our signs; for we will be with you, and will hear what passes between you and them.
                                                              16
                                                              Go ye therefore unto Pharaoh, and say, Verily we are the apostle
                                                              f
                                                              Note [original edition] : The word is in the singular number in the original; for which the commentators give several reasons.
                                                                of the Lord of all creatures:
                                                                17
                                                                send away with us the children of Israel.
                                                                18
                                                                And when they had delivered their message, Pharaoh answered, Have we not brought thee up, among us,
                                                                19
                                                                when a child; and hast thou not dwelt among us for several years of thy life
                                                                g
                                                                Note [original edition] : It is said that Moses dwelt among the Egyptians thirty years, and then went to Midian, where he stayed ten years; after which he returned to Egypt, and spent thirty years in endeavouring to convert them; and that he lived after the drowning of Pharaoh fifty years2.
                                                                • 2 Al Beidawi.
                                                                ? Yet hast thou done thy deed which thou hast done, and thou
                                                                Facsimile Image Placeholder
                                                                art an ungrateful person.
                                                                20
                                                                Moses replied, I did it indeed, and I was one of those who erred
                                                                a
                                                                Note [original edition] : Having killed the Egyptian undesignedly.
                                                                  ;
                                                                  21
                                                                  wherefore I fled from you, because I feared you: but my Lord hath bestowed on me wisdom, and hath appointed me one of his apostles.
                                                                  22
                                                                  And this is the favor which thou hast bestowed on me, that thou hast enslaved the children of Israel.
                                                                  23
                                                                  Pharaoh said, And who is the Lord of all creatures?
                                                                  24
                                                                  Moses answered, The Lord of heaven and earth, and whatever is between them: if ye are men of sagacity.
                                                                  25
                                                                  Pharaoh said unto those who were about him, Do ye not hear?
                                                                  26
                                                                  Moses said, Your Lord, and the Lord of your forefathers.
                                                                  27
                                                                  Pharaoh said unto those who were present, Your apostle, who is sent unto you, is certainly distracted
                                                                  b
                                                                  Note [original edition] : Pharaoh, it seems, thought Moses had given but wild answers to his question; for he wanted to know the person and true nature of the God whose messenger Moses pretended to be; whereas he spoke of his works only. And because this answer gave so little satisfaction to the king, he is therefore supposed by some to have been a Dahrite, or one who believed the eternity of the world1.
                                                                  • 1 Idem.
                                                                  .
                                                                  28
                                                                  Moses said, The Lord of the east, and of the west, and of whatever is between them; if ye are men of understanding.
                                                                  29
                                                                  Pharaoh said unto him, Verily if thou take any god besides me
                                                                  c
                                                                  Note [original edition] : From this and a parallel expression in the twenty-eighth chapter, it is inferred that Pharaoh claimed the worship of his subjects, as due to his supreme power.
                                                                    , I will make thee one of those who are imprisoned
                                                                    d
                                                                    Note [original edition] : These words, says al Beidâwi, were a more terrible menace than if he had said I will imprison thee; and gave Moses to understand that he must expect to keep company with those wretches whom the tyrant had thrown, as was his custom, into a deep dungeon, where they remained till they died.
                                                                      .
                                                                      30
                                                                      Moses answered, What, although I come unto you with a convincing miracle?
                                                                      31
                                                                      Pharaoh replied, Produce it therefore, if thou speakest truth.
                                                                      32
                                                                      And he cast down his rod, and behold, it became a visible serpent:
                                                                      33
                                                                      and he drew forth his hand out of his bosom; and behold, it appeared white unto the spectators.
                                                                      34
                                                                      Pharaoh said unto the princes who were about him, Verily this man is a skilful magician:
                                                                      35
                                                                      he seeketh to dispossess you of your land by his sorcery; what therefore do ye direct?
                                                                      36
                                                                      They answered , Delay him and his brother by good words for a time; and send through the cities men to assemble
                                                                      37
                                                                      and bring unto thee every skilful magician.
                                                                      38
                                                                      So the magicians were assembled at an appointed time, on a solemn day.
                                                                      39
                                                                      And it was said unto the people, Are ye assembled together?
                                                                      40
                                                                      Perhaps we may follow the magicians, if they do get the victory.
                                                                      41
                                                                      And when the magicians were come, they said unto Pharaoh, Shall we certainly receive a reward, if we do get the victory?
                                                                      42
                                                                      He answered, Yea; and ye shall surely be of those who approach my person.
                                                                      43
                                                                      Moses said unto them, Cast down what ye are about to cast down.
                                                                      44
                                                                      Wherefore they cast down their ropes and their rods, and said, By the might of Pharaoh, verily we shall be the conquerors.
                                                                      45
                                                                      And Moses cast down his rod, and behold, it swallowed up that which they had caused falsely to appear changed into serpents.
                                                                      46
                                                                      Whereupon the magicians prostrated themselves, worshipping,
                                                                      47
                                                                      and said, We believe in the Lord of all creatures,
                                                                      48
                                                                      the Lord of Moses and of Aaron.
                                                                      49
                                                                      Pharaoh said unto them, Have ye believed on him, before I
                                                                      Facsimile Image Placeholder
                                                                      have given you permission? Verily he is your chief who hath taught you magic
                                                                      a
                                                                      Note [original edition] : But has reserved the most efficacious secrets to himself1.
                                                                      • 1 Idem.
                                                                      : but hereafter ye shall surely know my power. I will cut off your hands and your feet, on the opposite sides, and I will crucify you all.
                                                                      50
                                                                      They answered, It will be no harm unto us; for we shall return unto our Lord.
                                                                      51
                                                                      We hope that our Lord will forgive us our sins, since we are the first who have believed
                                                                      b
                                                                      Note [original edition] : See chap. 7, p. 128, &c.
                                                                        .
                                                                        52
                                                                        And we spake by revelation unto Moses, saying, March forth with my servants by night; for ye will be pursued.
                                                                        53
                                                                        And Pharaoh sent officers through the cities to assemble forces, saying,
                                                                        54
                                                                        Verily these are a small company;
                                                                        55
                                                                        and they are enraged against us:
                                                                        56
                                                                        but we are a multitude well provided.
                                                                        57
                                                                        So we caused them to quit their gardens, and fountains,
                                                                        58
                                                                        and treasures, and fair dwellings:
                                                                        59
                                                                        thus did we do; and we made the children of Israel to inherit the same
                                                                        c
                                                                        Note [original edition] : Hence some suppose the Israelites, after the destruction of Pharaoh and his host, returned to Egypt, and possessed themselves of the riches of that country2. But others are of opinion that the meaning is no more than that God gave them the like possessions and dwellings in another country3.
                                                                        • 2 Jallalo’ddin, Yahya.
                                                                        • 3 Al Zamakh. See chap. 7. p. 131.
                                                                        .
                                                                        60
                                                                        And they pursued them at sunrise.
                                                                        61
                                                                        And when the two armies were come in sight of each other, the companions of Moses said, We shall surely be overtaken.
                                                                        62
                                                                        Moses answered, By no means; for my Lord is with me, who will surely direct me.
                                                                        63
                                                                        And we commanded Moses by revelation, saying, Smite the sea with thy rod. And when he had smitten it, it became divided into twelve parts, between which were as many paths, and every part was like a vast mountain.
                                                                        64
                                                                        And we drew thither the others;
                                                                        65
                                                                        and we delivered Moses and all those who were with him:
                                                                        66
                                                                        then we drowned the others.
                                                                        67
                                                                        Verily herein was a sign; but the greater part of them did not believe.
                                                                        68
                                                                        Verily thy Lord is the mighty and the merciful.
                                                                        69
                                                                        And rehearse unto them the story of Abraham:
                                                                        70
                                                                        when he said unto his father, and his people, What do ye worship?
                                                                        71
                                                                        They answered, We worship idols; and we constantly serve them all the day long.
                                                                        72
                                                                        Abraham said, Do they hear you, when ye invoke them?
                                                                        73
                                                                        Or do they either profit you, or hurt you?
                                                                        74
                                                                        They answered, But we found our fathers do the same.
                                                                        75
                                                                        He said, What think ye? The gods which ye worship,
                                                                        76
                                                                        and your forefathers worshipped,
                                                                        77
                                                                        are my enemy: except only the Lord of all creatures,
                                                                        78
                                                                        who hath created me, and directeth me;
                                                                        79
                                                                        and who giveth me to eat, and to drink,
                                                                        80
                                                                        and when I am sick, healeth me;
                                                                        81
                                                                        and who will cause me to die, and will afterwards restore me to life;
                                                                        82
                                                                        and who, I hope, will forgive my sins on the day of judgment.
                                                                        83
                                                                        O Lord, grant me wisdom; and join me with the righteous:
                                                                        84
                                                                        and grant that I may be spoken of with honour
                                                                        d
                                                                        Note [original edition] : Literally, Grant me a tongue of truth, that is, a high encomium. The same expression is used in c. 19, p. 252.
                                                                          among the latest posterity;
                                                                          85
                                                                          and make me an heir of the garden of delight:
                                                                          86
                                                                          and forgive my father, for that he hath been one of those who go astray
                                                                          e
                                                                          Note [original edition] : By disposing him to repentance, and the receiving of the true faith. Some suppose Abraham pronounced this prayer after his father’s death, thinking that possibly he might have been inwardly a true believer, but have concealed his conversion for fear of Nimrod, and before he was forbidden to pray for him4.
                                                                          • 4 See chap. 9. p. 164. and chap. 14. p. 209.
                                                                          .
                                                                          87
                                                                          And cover me not with shame on the day of resurrection;
                                                                          88

                                                                          Facsimile Image Placeholder
                                                                          on the day in which neither riches nor children shall avail,
                                                                          89
                                                                          unless unto him who shall come unto God with a sincere heart:
                                                                          90
                                                                          when paradise shall be brought near to the view of the pious,
                                                                          91
                                                                          and hell shall appear plainly to those who shall have erred:
                                                                          92
                                                                          and it shall be said unto them, Where are your deities which ye served
                                                                          93
                                                                          besides God? will they deliver you from punishment, or will they deliver themselves?
                                                                          94
                                                                          And they shall be cast into the same, both they
                                                                          a
                                                                          Note [original edition] : See chap. 21, p. 273.
                                                                            , and those who have been seduced to their worship;
                                                                            95
                                                                            and all the host of Eblis.
                                                                            96
                                                                            The seduced shall dispute therein with their false gods,
                                                                            97
                                                                            saying, By God, we were in a manifest error,
                                                                            98
                                                                            when we equalled you with the Lord of all creatures:
                                                                            99
                                                                            and none seduced us but the wicked.
                                                                            100
                                                                            We have now no intercessors,
                                                                            101
                                                                            nor any friend who careth for us.
                                                                            102
                                                                            If we were allowed to return once more into the world, we would certainly become true believers.
                                                                            103
                                                                            Verily herein was a sign; but the greater part of them believed not.
                                                                            104
                                                                            The Lord is the mighty, the merciful.
                                                                            105
                                                                            The people of Noah accused God’s messengers of imposture:
                                                                            106
                                                                            when their brother Noah said unto them, Will ye not fear God?
                                                                            107
                                                                            Verily I am a faithful messenger unto you;
                                                                            108
                                                                            wherefore fear God, and obey me.
                                                                            109
                                                                            I ask no reward of you for my preaching unto you; I expect my reward from no other than the Lord of all creatures:
                                                                            110
                                                                            wherefore fear God, and obey me.
                                                                            111
                                                                            They answered, Shall we believe on thee, when only the most abject persons have followed thee?
                                                                            112
                                                                            Noah said, I have no knowledge of that which they did
                                                                            b
                                                                            Note [original edition] : i.e. Whether they have embraced the faith which I have preached, out of the sincerity of their hearts, or in prospect of some worldly advantage.
                                                                              ;
                                                                              113
                                                                              it appertaineth unto my Lord alone to bring them to account, if ye understand;
                                                                              114
                                                                              wherefore I will not drive away the believers
                                                                              c
                                                                              Note [original edition] : See chap. 11, p. 177.
                                                                                :
                                                                                115
                                                                                I am no more than a public preacher.
                                                                                116
                                                                                They replied, Assuredly, unless thou desist, O Noah, thou shalt be stoned.
                                                                                117
                                                                                He said, O Lord, verily my people take me for a liar;
                                                                                118
                                                                                wherefore judge publicly between me and them; and deliver me and the true believers who are with me.
                                                                                119
                                                                                Wherefore we delivered him, and those who were with him, in the ark filled with men and animals;
                                                                                120
                                                                                and afterwards we drowned the rest.
                                                                                121
                                                                                Verily herein was a sign; but the greater part of them believed not.
                                                                                122
                                                                                Thy Lord is the mighty, the merciful.
                                                                                123
                                                                                The tribe of Ad charged God’s messengers with falsehood:
                                                                                124
                                                                                when their brother Hud said unto them, Will ye not fear God?
                                                                                125
                                                                                Verily I am a faithful messenger unto you;
                                                                                126
                                                                                wherefore fear God, and obey me.
                                                                                127
                                                                                I demand not of you any reward for my preaching unto you: I expect my reward from no other than the Lord of all creatures.
                                                                                128
                                                                                Do ye build a landmark on every high place, to divert yourselves
                                                                                d
                                                                                Note [original edition] : Or to mock the passengers; who direct themselves in their journeys by the stars, and have no need of such buildings1?
                                                                                • 1 Al Beidawi.
                                                                                ?
                                                                                129
                                                                                And do ye erect magnificent works, hoping that ye may continue in their possession forever?
                                                                                130
                                                                                And when ye exercise your power, do ye exercise it with cruelty and rigour
                                                                                e
                                                                                Note [original edition] : Putting to death, and inflicting other corporal punishments without mercy, and rather for the satisfaction of your passion than the amendment of the sufferer2.
                                                                                • 2 Idem.
                                                                                ?
                                                                                131
                                                                                Fear God, by leaving these things; and obey me.
                                                                                132
                                                                                And fear
                                                                                Facsimile Image Placeholder
                                                                                him who hath bestowed on you that which ye know:
                                                                                133
                                                                                he hath bestowed on you cattle, and children,
                                                                                134
                                                                                and gardens, and springs of water.
                                                                                135
                                                                                Verily I fear for you the punishment of a grievous day.
                                                                                136
                                                                                They answered, It is equal unto us whether thou admonish us, or dost not admonish us:
                                                                                137
                                                                                this which thou preachest is only a device of the ancients;
                                                                                138
                                                                                neither shall we be punished for what we have done.
                                                                                139
                                                                                And they accused him of imposture: wherefore we destroyed them. Verily herein was a sign: but the greater part of them believed not.
                                                                                140
                                                                                Thy Lord is the mighty, the merciful.
                                                                                141
                                                                                The tribe of Thamud also charged the messengers of God with falsehood.
                                                                                142
                                                                                When their brother Saleh said unto them, Will ye not fear God?
                                                                                143
                                                                                Verily I am a faithful messenger unto you:
                                                                                144
                                                                                wherefore fear God, and obey me.
                                                                                145
                                                                                I demand no reward of you for my preaching unto you: I expect my reward from no other than the Lord of all creatures.
                                                                                146
                                                                                Shall ye be left forever secure in the possession of the things which are here;
                                                                                147
                                                                                among gardens, and fountains,
                                                                                148
                                                                                and corn, and palm-trees, whose branches sheathe their flowers.
                                                                                149
                                                                                And will ye continue to cut habitations for yourselves out of the mountains, behaving with insolence
                                                                                a
                                                                                Note [original edition] : Or, as the original word may also be rendered, showing art and ingenuity in your work.
                                                                                  ?
                                                                                  150
                                                                                  Fear God, and obey me;
                                                                                  151
                                                                                  and obey not the command of the transgressors,
                                                                                  152
                                                                                  who act corruptly in the earth, and reform not the same.
                                                                                  153
                                                                                  They answered, Verily thou art distracted:
                                                                                  154
                                                                                  thou art no other than a man like unto us: produce now some sign, if thou speakest truth.
                                                                                  155
                                                                                  Saleh said, This she-camel shall be a sign unto you: she shall have her portion of water, and ye shall have your portion of water alternately, on a several day appointed for you
                                                                                  b
                                                                                  Note [original edition] : That is, they were to have the use of the water by turns, the camel drinking one day, and the Thamudites drawing the other day; for when this camel drank, she emptied the wells or brooks for that day. See chap. 7, p. 124.
                                                                                    ;
                                                                                    156
                                                                                    and do her no hurt, lest the punishment of a terrible day be inflicted on you.
                                                                                    157
                                                                                    But they slew her; and were made to repent of their impiety:
                                                                                    158
                                                                                    for the punishment which had been threatened overtook them. Verily herein was a sign; but the greater part of them did not believe.
                                                                                    159
                                                                                    Thy Lord is the mighty, the merciful.
                                                                                    160
                                                                                    The people of Lot likewise accused God’s messengers of imposture.
                                                                                    161
                                                                                    When their brother Lot said unto them, Will ye not fear God?
                                                                                    162
                                                                                    Verily I am a faithful messenger unto you:
                                                                                    163
                                                                                    wherefore fear God, and obey me.
                                                                                    164
                                                                                    I demand no reward of you for my preaching: I expect my reward from no other than the Lord of all creatures.
                                                                                    165
                                                                                    Do ye approach unto the males among mankind,
                                                                                    166
                                                                                    and leave your wives which your Lord hath created for you. Surely ye are people who transgress.
                                                                                    167
                                                                                    They answered, Unless thou desist, O Lot, thou shalt certainly be expelled our city.
                                                                                    168
                                                                                    He said, Verily I am one of those who abhor your doings:
                                                                                    169
                                                                                    O Lord, deliver me, and my family, from that which they act.
                                                                                    170
                                                                                    Wherefore we delivered him, and all his family,
                                                                                    171
                                                                                    except an old woman, his wife, who perished among those who remained behind;
                                                                                    172
                                                                                    then we destroyed the rest;
                                                                                    173
                                                                                    and we rained on them a shower of stones; and terrible was the shower which fell on those who had been warned in vain.
                                                                                    174
                                                                                    Verily herein was a sign; but the greater part of them did not believe.
                                                                                    175
                                                                                    Thy Lord is the mighty,
                                                                                    Facsimile Image Placeholder
                                                                                    the merciful.
                                                                                    176
                                                                                    The inhabitants of the wood
                                                                                    a
                                                                                    Note [original edition] : See chap. 15, p. 213. Shoaib being not called the brother of these people, which would have preserved the conformity between this passage and the preceding, it has been thought they were not Midianites, but of another race; however, we find the prophet taxes them with the same crimes as he did those of Midian 1.
                                                                                    • 1 See chap. 7. p. 211.
                                                                                    also accused God’s messengers of imposture.
                                                                                    177
                                                                                    When Shoaib said unto him, Will ye not fear God?
                                                                                    178
                                                                                    Verily I am a faithful messenger unto you:
                                                                                    179
                                                                                    wherefore fear God, and obey me.
                                                                                    180
                                                                                    I ask no reward of you for my preaching: I expect my reward from no other than the Lord of all creatures.
                                                                                    181
                                                                                    Give just measure, and be not defrauders;
                                                                                    182
                                                                                    and weigh with an equal balance;
                                                                                    183
                                                                                    and diminish not unto men aught of their matters; neither commit violence in the earth, acting corruptly.
                                                                                    184
                                                                                    And fear him who hath created you, and also the former generations.
                                                                                    185
                                                                                    They answered, Certainly thou art distracted;
                                                                                    186
                                                                                    thou art no more than a man, like unto us; and we do surely esteem thee to be a liar.
                                                                                    187
                                                                                    Cause now a part of the heaven to fall upon us, if thou speakest truth.
                                                                                    188
                                                                                    Shoaib said, My Lord best knoweth that which ye do.
                                                                                    189
                                                                                    And they charged him with falsehood: wherefore the punishment of the day of the shadowing cloud
                                                                                    b
                                                                                    Note [original edition] : God first plagued them with such intolerable heat for seven days that all their waters were dried up, and then brought a cloud over them, under whose shade they ran, and were all destroyed by a hot wind and fire which proceeded from it2.
                                                                                    • 2 Al Beidawi.
                                                                                    overtook them; and this was the punishment of a grievous day.
                                                                                    190
                                                                                    Verily herein was a sign; but the greater part of them did not believe.
                                                                                    191
                                                                                    Thy Lord is the mighty, the merciful.
                                                                                    192
                                                                                    This book is certainly a revelation from the Lord of all creatures,
                                                                                    193
                                                                                    which the faithful spirit
                                                                                    c
                                                                                    Note [original edition] : The faithful spirit;] i.e. Gabriel; who is instrusted with the divine secrets and revelations.
                                                                                      hath caused to descend
                                                                                      194
                                                                                      upon thy heart, that thou mightest be a preacher to thy people,
                                                                                      195
                                                                                      in the perspicuous Arabic tongue;
                                                                                      196
                                                                                      and it is borne witness to in the scriptures of former ages.
                                                                                      197
                                                                                      Was it not a sign unto them, that the wise men among the children of Israel knew it?
                                                                                      198
                                                                                      Had we revealed it unto any of the foreigners,
                                                                                      199
                                                                                      and he had read the same unto them, yet they would not have believed therein.
                                                                                      200
                                                                                      Thus have we caused obstinate infidelity to enter the hearts of the wicked:
                                                                                      201
                                                                                      they shall not believe therein, until they see a painful punishment.
                                                                                      202
                                                                                      It shall come suddenly upon them, and they shall not foresee it:
                                                                                      203
                                                                                      and they shall say, Shall we be respited?
                                                                                      204
                                                                                      Do they therefore desire our punishment to be hastened
                                                                                      d
                                                                                      Note [original edition] : The infidels were continually defying Mohammed to bring some signal and miraculous destruction on them, as a shower of stones, &c.
                                                                                        ?
                                                                                        205
                                                                                        What thinkest thou? If we suffer them to enjoy the advantage of this life for several years,
                                                                                        206
                                                                                        and afterwards that with which they are threatened come upon them;
                                                                                        207
                                                                                        what will that which they have enjoyed profit them?
                                                                                        208
                                                                                        We have destroyed no city, but preachers were first sent unto it,
                                                                                        209
                                                                                        to admonish the inhabitants thereof; neither did we treat them unjustly.
                                                                                        210
                                                                                        The devils did not descend with the Koran, as the infidels give out:
                                                                                        211
                                                                                        it is not for their purpose, neither are they able to produce such a book;
                                                                                        212
                                                                                        for they are far removed from hearing the discourse of the angels in heaven
                                                                                        e
                                                                                        Note [original edition] : See chap. 15, p. 211.
                                                                                          .
                                                                                          213
                                                                                          Invoke no other god with the true God, lest thou become one of those who are doomed to
                                                                                          Facsimile Image Placeholder
                                                                                          punishment.
                                                                                          214
                                                                                          And admonish thy more near relations
                                                                                          a
                                                                                          Note [original edition] : The commentators suppose the same command to have been virtually contained in the 74th chapter, which is prior to this in point of time1. It is said that Mohammed, on receiving the passage before us, went up immediately to Mount Safâ, and having called the several families to him, one by one, when they were all assembled, asked them whether, if he should tell them that mountain would bring forth a smaller mountain, they would believe him; to which they answering in the affirmative, Verily, says he, I am a warner sent unto you, before a severe chastisement2.
                                                                                          • 1 See the notes thereon, and the Prelim. Disc. §. II. p. 43.
                                                                                          • 2 Al Beidawi.
                                                                                          .
                                                                                          215
                                                                                          And behave thyself with meekness
                                                                                          b
                                                                                          Note [original edition] : Literally, lower thy wing.
                                                                                            towards the true believers who follow thee:
                                                                                            216
                                                                                            and if they be disobedient unto thee, say, Verily, I am clear of that which ye do.
                                                                                            217
                                                                                            And trust in the most mighty, the merciful God;
                                                                                            218
                                                                                            who seeth thee when thou risest up,
                                                                                            219
                                                                                            and thy behavior among those who worship
                                                                                            c
                                                                                            Note [original edition] : i.e. Who seeth thee when thou risest up to watch and spend the night in religious exercises, and observeth thy anxious care for the Moslems’ exact performance of their duty. It is said that the night on which the precept of watching was abrogated. Mohammed went privately from one house to another, to see how his companions spent the time; and that he found them so intent in reading the Korân, and repeating their prayers, that their houses, by reason of the humming noise they made, seemed to be so many nests of hornets3. Some commentators, however, suppose that by the prophet’s behaviour, in this place, are meant the various postures he used in praying at the head of his companions; as standing, bowing, prostration, and sitting4.
                                                                                            • 3 Idem.
                                                                                            • 4 Idem, Jallalo’ddin.
                                                                                            ;
                                                                                            220
                                                                                            for he both heareth and knoweth.
                                                                                            221
                                                                                            Shall I declare unto you upon whom the devils descend?
                                                                                            222
                                                                                            They descend upon every lying and wicked person
                                                                                            d
                                                                                            Note [original edition] : The prophet, having vindicated himself from the charge of having communication with the devils, by the opposition between his doctrine and their designs, and their inability to compose so consistent a book as the Korân, proceeds to shew that the persons most likely to a correspondence with those evil spirits were liars and slanderers, that is, his enemies and opposers.
                                                                                              :
                                                                                              223
                                                                                              they learn what is heard
                                                                                              e
                                                                                              Note [original edition] : i.e. They are taught by the secret inspiration of the devils, and receive their idle and inconsistent suggestions for truth. It being uncertain whether the slanderers or the devils be the nominative case to the verb, the words may also be rendered, They impart what they hear; that is, The devils acquaint their correspondents on earth with such incoherent scraps of the angels’ discourse as they can hear by stealth5.
                                                                                              • 5 Iidem.
                                                                                              ; but the greater part of them are liars.
                                                                                              224
                                                                                              And those who err follow the steps of the poets:
                                                                                              225
                                                                                              dost thou not see that they rove as bereft of their senses through every valley;
                                                                                              226
                                                                                              and that they say that which they do not
                                                                                              f
                                                                                              Note [original edition] : Their compositions being as wild as the actions of a distracted man: for most of the ancient poetry was full of vain imaginations; as fabulous stories and descriptions, love verses, flattery, excessive commendations of their patrons, and as excessive reproaches of their enemies, incitements to vicious actions, vainglorious vauntings, and the like6.
                                                                                              • 6 Iidem.
                                                                                              ?
                                                                                              227
                                                                                              except those who believe, and do good works, and remember God frequently; and who defend themselves, after they have been unjustly treated
                                                                                              g
                                                                                              Note [original edition] : That is, such poets as had embraced Mohammedism; whose works, free from the profaneness of the former, run chiefly on the praises of God, and the establishing his unity, and contain exhortations to obedience and other religious and moral virtues, without any satirical invectives, unless against such as have given just provocations, by having first attacked them, or some others of the true believers, with the same weapons. In this last case Mohammed saw it was necessary for him to borrow assistance from the poets of his party, to defend himself and religion from the insults and ridicule of the others, for which purpose he employed the pens of Labid Ebn Rabîa 1, Abda’llah Ebn Rawâha, Hassân Ebn Thabet, and the two Caabs. It is related that Mohammed once said to Caab Ebn Malec, Ply them with satires; for, by him in whose hand my soul is, they wound more deeply than arrows 2.
                                                                                              • 1 See the Prelim. Disc. p. 61.
                                                                                              • 2 Al Beidawi.
                                                                                              . And they who
                                                                                              Facsimile Image Placeholder
                                                                                              act unjustly shall know hereafter with what treatment they shall be treated.
                                                                                              ←|→
                                                                                              Du Ryer, 1647Context
                                                                                              X
                                                                                              LE CHAPITRE DES POETES,
                                                                                              contenant deux cens vingt-sept versets,
                                                                                              escrit à la Meque.
                                                                                              AU nom de Dieu clement & misericordieux.
                                                                                              1
                                                                                              Dieu est tres-pur, il entend tout, il est tres-sage.
                                                                                              2
                                                                                              Ces signes sont les signes du livre qui distingue la verité du mensonge,
                                                                                              3
                                                                                              te veux-tu perdre par ce que les hommes sont impies ?
                                                                                              4
                                                                                              si je veux je feray descendre sur eux ma punition qui les humiliera,
                                                                                              5
                                                                                              ils mesprisent mes commandemens,
                                                                                              6
                                                                                              ils s’en mocquent, mais il seront rigoureusement chastiez.
                                                                                              7
                                                                                              Ne voyent-ils pas combien nous avons fait produire de fruicts à la terre ?
                                                                                              8
                                                                                              c’est une marque de nostre toute-puissance, neantmoins la
                                                                                              Facsimile Image Placeholder
                                                                                              plus grande partie d’entr’eux ne croit pas
                                                                                              9
                                                                                              que ton Seigneur soit le tout-Puissant & le misericordieux.
                                                                                              10
                                                                                              Enseigne leur comme ton Seigneur a dit à Moïse ; Tu seras mon messager vers les infidelles
                                                                                              11
                                                                                              & les gens de Pharaon, afin qu’ils ayent ma crainte devant les yeux ;
                                                                                              12
                                                                                              Moyse dit, Seigneur je crains qu’ils me dementent,
                                                                                              13
                                                                                              & que ma langue ne se puisse pas deslier, envoye avec moy mon frere Aaron,
                                                                                              14
                                                                                              ils sçavent la faute que j’ay faite
                                                                                              Note [original edition] : Moyse avoit tué un Egyptien.
                                                                                                & me feront mourir ;
                                                                                                15
                                                                                                Le Seigneur luy a dit, ils ne te feront pas mourir, allez tous deux où je vous commande, je seray avec vous & escouteray ce qu’ils vous diront,
                                                                                                16
                                                                                                dites à Pharaon que vous estes Messagers du Seigneur du monde,
                                                                                                17
                                                                                                & qu’il congedie les enfans d’Israël avec vous ;
                                                                                                18
                                                                                                Pharaon a dit à Moyse, ne t’ay-je pas veu ceans petit enfant ? n’as-tu pas demeuré avec nous plusieurs années ?
                                                                                                19
                                                                                                n’as tu pas tué un homme ? tu es un impie ;
                                                                                                20
                                                                                                Moyse a dit, j’ay fait ce que j’ay fait, j’ay esté au nombre des devoyez,
                                                                                                21
                                                                                                j’ay fuy lors que j’ay eu peur de vous, depuis ce temps Dieu m’a donné la science, & ma mis au nombre de ses Prophetes & de ses Apostres,
                                                                                                22
                                                                                                il m’a envoyé sa grace pour te remonstrer le mal que tu faits de te faire adorer aux enfans d’Israël ;
                                                                                                23
                                                                                                Pharaon luy a dit, quel est ce Dieu du monde ?
                                                                                                24
                                                                                                il a respondu ; C’est le Seigneur du Ciel & de la Terre, & de tout ce qui est entr’eux ;
                                                                                                25
                                                                                                Pharaon a dit à ceux qui estoient auprés de luy ; N’entendez-vous pas ce qu’il dit ?
                                                                                                26
                                                                                                Moyse a continué & a dit, mon Seigneur est vostre Dieu, le Dieu de vos peres & de ceux qui vous ont precedés ;
                                                                                                27
                                                                                                Pharaon a dit, ce
                                                                                                Facsimile Image Placeholder
                                                                                                Prophete
                                                                                                qui vous est envoyé est fol ;
                                                                                                28
                                                                                                Moyse a dit, je suis veritablement messager du Seigneur du Ponant & du Levant si vous le sçavez cognoistre :
                                                                                                29
                                                                                                Pharaon a dit, si tu adore un autre Dieu que moy, je te feray mettre dans un fond de fosse ;
                                                                                                30
                                                                                                Moyse luy a dit, feras tu cela veu que je suis venu à toy avec des raisons si fortes & des argumens si infaillibles ?
                                                                                                31
                                                                                                Pharaon luy a dit, apporte tes raisons si tu es veritable ;
                                                                                                32
                                                                                                alors il a jetté son baston en terre, & a esté changé en serpent,
                                                                                                33
                                                                                                il a sorty sa main de sa pochette, elle a paru blanche & luisante aux yeux des spectateurs :
                                                                                                34
                                                                                                Alors Pharaon a dit à ceux qui estoient à l’entour de luy ; certainement voila un sçavant Magicien,
                                                                                                35
                                                                                                il vous veut chasser de vostre pays par sa magie, qu’en dites vous ?
                                                                                                36
                                                                                                ils ont respondu, il le faut intimider luy & son frere, & envoyer des gens en toutes tes villes pour assembler
                                                                                                37
                                                                                                les plus sçavans Magiciens de tes estats ;
                                                                                                38
                                                                                                Lors qu’ils ont esté assemblez au jour nommé,
                                                                                                39
                                                                                                on leur a demandé s’ils estoient appellez
                                                                                                40
                                                                                                pour suivre la magie de Moyse & de Aaron ;
                                                                                                41
                                                                                                Ils ont dit, Quelle recompense aurons nous si nous sommes victorieux ?
                                                                                                42
                                                                                                Pharaon leur a dit, oüy, vous serez recompensez, & serez entre ceux qui approchent ma personne ;
                                                                                                43
                                                                                                Moise leur a dit, voulez-vous jetter vos bastons en terre, ou si je jetteray le mien le premier ?
                                                                                                44
                                                                                                ils ont jetté leurs cordes & leurs bastons les premiers, disant, avec l’ayde de Pharaon nous serons victorieux ;
                                                                                                45
                                                                                                Alors Moise a jetté sa verge en terre qui a devoré leurs cordes & leurs bastons ;
                                                                                                46
                                                                                                lors qu’ils ont veu ce miracle, ils se sont prosternez
                                                                                                47
                                                                                                & ont
                                                                                                Facsimile Image Placeholder
                                                                                                dit, nous croyons au Seigneur du monde,
                                                                                                48
                                                                                                Dieu de Moise & d’Aaron ;
                                                                                                49
                                                                                                Pharaon leur a dit, si vous croyez en Moise sans ma permission, vous verrez ce qui vous en arrivera, il est vostre maistre, il entend la magie mieux que vous, je vous feray couper les pieds droits & les mains gauches, ou les mains droites & les pieds gauches, je vous feray tous pendre ;
                                                                                                50
                                                                                                Ils ont dit, cela ne nous fera point de mal, nous retournerons tous devant Dieu nostre Seigneur,
                                                                                                51
                                                                                                nous esperons qu’il nous pardonnera nos pechez, parce que nous serons les premiers convertis.
                                                                                                52
                                                                                                Nous avons dit à Moise, marche avec les enfans d’Israël mes serviteurs, & ne crains pas les gens de Pharaon qui te suivront ;
                                                                                                53
                                                                                                Pharaon envoya des Commissaires en ses estats pour assembler le peuple,
                                                                                                54
                                                                                                & disoit (parlant des enfans d’Israël,) Ces gens sont en petit nombre,
                                                                                                55
                                                                                                ils m’ont despleu,
                                                                                                56
                                                                                                mais je les reveilleray bien.
                                                                                                57
                                                                                                Nous avons fait sortir d’Egypte Pharaon & ses gens pour suivre les enfans d’Israël, nous leur avons fait quitter leurs jardins, leurs fontaines
                                                                                                58
                                                                                                & maisons de plaisance,
                                                                                                59
                                                                                                & avons fait les enfans d’Israël heritiers de leurs tresors ;
                                                                                                60
                                                                                                Ils les ont surpris au levé du Soleil,
                                                                                                61
                                                                                                lors que les enfans d’Israël les ont veu, ils ont dit, Nous sommes arrestez ;
                                                                                                62
                                                                                                Moise leur a dit, non, mon Seigneur est avec moy, il me conduira ;
                                                                                                63
                                                                                                Alors nous avons inspiré à Moise de fraper la mer de sa verge, incontinent elle s’est ouverte des deux costez comme deux montagnes,
                                                                                                65
                                                                                                nous l’avons sauvé & tous ceux qui estoient avec luy,
                                                                                                66
                                                                                                & avons submergé les gens de Pharaon :
                                                                                                67
                                                                                                ce qui servira d’exemple
                                                                                                Facsimile Image Placeholder
                                                                                                aux incredules & opiniastres,
                                                                                                68
                                                                                                ton Seigneur est tout-Puissant & misericordieux.
                                                                                                69
                                                                                                Raconte aux infidelles l’histoire d’Abraham,
                                                                                                70
                                                                                                lors qu’il a dit à son pere & à ses gens, Qu’adorez-vous ?
                                                                                                71
                                                                                                ils ont respondu ; Nous adorons nos Idoles :
                                                                                                72
                                                                                                Il leur a dit, vous exauçent-ils lors que vous les invoquez ?
                                                                                                73
                                                                                                vous font-ils du bien lors que vous les adorez, & du mal lors que vous ne les adorez pas ?
                                                                                                74
                                                                                                Ils ont respondu, nous avons trouvé nos peres qui les adoroient comme nous :
                                                                                                75
                                                                                                Abraham leur a dit,
                                                                                                76
                                                                                                vous & vos peres
                                                                                                75
                                                                                                adorez des choses inutiles,
                                                                                                77
                                                                                                vous n’adorez que des Idoles mes ennemis : Je ne les adoreray pas, j’adorerai le Seigneur du monde
                                                                                                78
                                                                                                qui m’a creé, qui me conduit,
                                                                                                79
                                                                                                qui me nourrit,
                                                                                                80
                                                                                                qui me donne la santé lorsque je suis malade,
                                                                                                81
                                                                                                qui me fait vivre, & qui me fera mourir,
                                                                                                82
                                                                                                & de qui j’espere pardon de mes pechez au jour du Jugement :
                                                                                                83
                                                                                                Seigneur donne-moy la connoissance de tes volontez,
                                                                                                84
                                                                                                faits que ma langue & mes paroles soient creuës veritables par la posterité,
                                                                                                85
                                                                                                mets-moy au nombre des heritiers du Paradis,
                                                                                                86
                                                                                                pardonne à mon pere il a esté au nombre des devoyez,
                                                                                                87
                                                                                                ne me rends pas honteux au jour de la resurrection,
                                                                                                88
                                                                                                au jour que les richesses & les enfans seront inutiles,
                                                                                                89
                                                                                                excepté à ceux qui auront un cœur esloigné d’impieté,
                                                                                                90
                                                                                                Dieu fera approcher les gens de bien du Paradis,
                                                                                                91
                                                                                                & fera voir l’Enfer aux meschants :
                                                                                                92
                                                                                                On leur dira, les Idoles que vous avez adorées
                                                                                                93
                                                                                                vous peuvent ils sauver ? se peuvent-ils sauver eux-mesmes ?
                                                                                                94
                                                                                                ils seront avec vous, avec leurs adherans
                                                                                                95
                                                                                                & avec les Diables
                                                                                                Facsimile Image Placeholder
                                                                                                94
                                                                                                precipitez dedans le feu d’Enfer,
                                                                                                96
                                                                                                Les idolatres disputeront en Enfer avec ceux qu’ils auront adoré, & diront,
                                                                                                97
                                                                                                Par-Dieu nous estions abusez
                                                                                                98
                                                                                                lorsque nous vous avons adoré,
                                                                                                99
                                                                                                les meschans nous ont devoyez,
                                                                                                100
                                                                                                au jourd’huy nous n’avons personne qui intercede pour nous,
                                                                                                101
                                                                                                ny point d’amy pour nous proteger,
                                                                                                102
                                                                                                si nous pouvions retourner au monde nous croirions en la Loy de Dieu ;
                                                                                                103
                                                                                                Ce discours servira d’exemple aux impies qui ne croyent pas
                                                                                                104
                                                                                                que ton Seigneur soit le tout-Puissant & misericordieux.
                                                                                                105
                                                                                                Le peuple au temps de Noé a dementy les Apostres & les Prophetes qui leur ont esté envoyez ;
                                                                                                106
                                                                                                Noé leur frere leur a dit ; craignez Dieu,
                                                                                                107
                                                                                                je suis son Messager envoyé pour vous prescher,
                                                                                                108
                                                                                                craignez Dieu & luy obeïssez,
                                                                                                109
                                                                                                je ne vous demande point de recompense de mes instructions, Dieu seul Seigneur du monde me recompensera de mes peines,
                                                                                                110
                                                                                                craignez-le & luy obeïssez ;
                                                                                                111
                                                                                                Ils ont dit, croirons-nous en toy & en ceux de ta suitte qui sont des infames ?
                                                                                                112
                                                                                                Il a dit, je ne sçay pas ce qu’ils font,
                                                                                                113
                                                                                                mon Seigneur tient compte de leurs actions, si vous connoissiez le droict chemin vous n’adoreriez pas les Idoles,
                                                                                                114
                                                                                                je ne chasse pas les vray-croyans de ma compagnie,
                                                                                                115
                                                                                                je ne suis envoyé que pour prescher les tourmens de l’Enfer,
                                                                                                116
                                                                                                ils luy ont dit, O Noé, si tu ne quite ce discours tu seras lapidé ;
                                                                                                117
                                                                                                Noé a dit, Seigneur ce peuple est impie,
                                                                                                118
                                                                                                juge nostre different, delivre-moy de leur malice, & tous les vray-croyans qui sont avec moy ;
                                                                                                119
                                                                                                Nous l’avons sauvé dedans l’arche & ceux qui estoient
                                                                                                Facsimile Image Placeholder
                                                                                                avec
                                                                                                luy,
                                                                                                120
                                                                                                & avons exterminé ceux qui sont demeurez en terre :
                                                                                                121
                                                                                                c’est une marque de nostre toute-puissance ; neantmoins la plusgrande partie des infidelles ne croyent pas
                                                                                                122
                                                                                                que ton Dieu soit le tout-Puissant & misericordieux.
                                                                                                123
                                                                                                Le peuple du temps d’Aad a dementy les Prophetes & les Apostres qui leur ont esté envoyez,
                                                                                                124
                                                                                                Hod son frere leur a dit, craignez Dieu,
                                                                                                125
                                                                                                je suis son Messager envoyé pour vous prescher avec fidelité :
                                                                                                126
                                                                                                craignez Dieu & luy obeissez,
                                                                                                127
                                                                                                je ne vous demande point de recompense de mes predications, le Seigneur de l’univers m’en recompensera abondamment..
                                                                                                129
                                                                                                Bastirez-vous des Chasteaux & des Palais eslevez, comme si vous deviez demeurer eternellement dedans le monde ?
                                                                                                130
                                                                                                Serez vous cruels sans avoir pitié de vous-mesmes ?
                                                                                                131
                                                                                                Craignez Dieu & luy obeissez,
                                                                                                132
                                                                                                craignez celuy qui vous donne sa grace,
                                                                                                133
                                                                                                qui vous donne des biens, des enfans,
                                                                                                134
                                                                                                des jardins, & des fontaines,
                                                                                                135
                                                                                                je crains que vous ne souffriez de rudes peines au jour du Jugement :
                                                                                                136
                                                                                                ils luy ont dit, es-tu venu pour estre presché, ou pour nous prescher ?
                                                                                                137
                                                                                                tu nous raconte des fables de vieilles gens :
                                                                                                139
                                                                                                Ils l’ont dementy, & nous les avons exterminez : Cela est une marque de nostre toute-puissance, neantmoins la plus grande partie des infidelles ne croyent pas
                                                                                                140
                                                                                                que ton Seigneur soit le tout-Puissant & le misericordieux.
                                                                                                141
                                                                                                Les gens de Temod ont dementy les Prophetes qui leur ont esté envoyez,
                                                                                                142
                                                                                                son frere Salhé leur a dit, craignez Dieu,
                                                                                                143
                                                                                                je suis messager envoyé de Dieu pour vous prescher,
                                                                                                144
                                                                                                craignez Dieu & luy obeissez,
                                                                                                145
                                                                                                je
                                                                                                Facsimile Image Placeholder
                                                                                                ne vous demande point de recompense de mes predications, le Seigneur de l’Univers me recompensera de mes peines,
                                                                                                146
                                                                                                quitterez-vous les biens eternels pour vous atacher aux biens de ce monde,
                                                                                                147
                                                                                                pour mettre vostre appuy en vos jardins, en vos fontaines,
                                                                                                148
                                                                                                en vos labourages, en vos palmiers & en vos fruicts ?
                                                                                                149
                                                                                                serez vous estimez prudens si vous faites bastir des maisons de plaisance dans les montagnes ?
                                                                                                150
                                                                                                Craignez Dieu, obeissez à ses commandemens,
                                                                                                151
                                                                                                & n’obeissez pas aux impies
                                                                                                152
                                                                                                qui salissent la terre & ne font point de bien.
                                                                                                153
                                                                                                Ils luy ont dit, tu es un Magicien & un anchanteur,
                                                                                                154
                                                                                                tu n’es qu’un homme comme nous, faits nous voir quelque miracle si tu es veritablement Prophete envoyé de Dieu,
                                                                                                155
                                                                                                il a dit, voila un chameau, il a un lieu pour boire à un jour nommé, vous l’avez aussi pour boire comme luy,
                                                                                                156
                                                                                                ne luy faites point de mal, autrement vous serez chastiez au jour du Jugement ;
                                                                                                157
                                                                                                Ils ont blessé ce chameau par mespris
                                                                                                Note [original edition] : Les Turcs croyent que Salhè changea un rocher en chameau
                                                                                                  , mais ils s’en sont repentis,
                                                                                                  158
                                                                                                  & en ont esté rudement chastiez ; c’est une exemple pour la posterité, neantmoins la plus grande partie des infidelles ne croyent pas
                                                                                                  159
                                                                                                  que ton Seigneur soit le tout clement & misericordieux.
                                                                                                  160
                                                                                                  Les concitoyens de Loth ont dementy les Prophetes qui leur ont esté envoyez,
                                                                                                  161
                                                                                                  Loth leur frere leur a dit, craignez Dieu,
                                                                                                  162
                                                                                                  je suis fidel messager envoyé de sa part pour vous prescher,
                                                                                                  163
                                                                                                  craignez Dieu & luy obeissez,
                                                                                                  164
                                                                                                  je ne vous demande point de recompense de mes peines, Dieu m’en recompensera ;
                                                                                                  165
                                                                                                  vous attacherez-vous au monde pour delaisser la gloire
                                                                                                  Facsimile Image Placeholder
                                                                                                  qu’il a creé pour vous ?
                                                                                                  166
                                                                                                  vous quittez le bien pour embrasser le mal ;
                                                                                                  167
                                                                                                  Ils luy ont dit, ô Loth, si tu ne change de discours nous te bannirons de nostre ville ;
                                                                                                  168
                                                                                                  il a dit, peut-estre que je suis de ceux que vous abhorrez,
                                                                                                  169
                                                                                                  Seigneur delivre moy de leurs mains avec ma famille ;
                                                                                                  170
                                                                                                  Nous l’avons sauvé & toute sa famille
                                                                                                  171
                                                                                                  excepté sa femme, elle est demeurée avec les habitans de la ville,
                                                                                                  173
                                                                                                  nous avons fait tomber sur eux une pluye
                                                                                                  172
                                                                                                  qui les a tous exterminés ;
                                                                                                  174
                                                                                                  Cela est une exemple pour la posterité, neantmoins la plus grande partie des infidelles ne croyent pas
                                                                                                  175
                                                                                                  que ton Seigneur soit le tout-Puissant & misericordieux.
                                                                                                  176
                                                                                                  Ceux qui habitoient en la forest
                                                                                                  Note [original edition] : C’est une forest proche Madian. Voy Gelaldin.
                                                                                                    , ont dementy les Prophetes qui leur ont esté envoyez ;
                                                                                                    177
                                                                                                    Chaibleur a dit, craignez Dieu,
                                                                                                    178
                                                                                                    je suis fidelle messager envoyé de sa part pour vous prescher les tourmens de l’Enfer,
                                                                                                    179
                                                                                                    craignez Dieu & luy obeissez,
                                                                                                    180
                                                                                                    je ne vous demande point de recompense de mes predications, le Seigneur de l’Univers m’en recompensera.
                                                                                                    181
                                                                                                    Mesurez à bonne mesure,
                                                                                                    182
                                                                                                    & pesez à bon poids,
                                                                                                    183
                                                                                                    ne retenés rien de vôtre prochain, ne salissez pas la terre,
                                                                                                    184
                                                                                                    craignez celuy qui vous a creé, & tous ceux qui vous ont precedé :
                                                                                                    185
                                                                                                    Ils luy ont dit, tu es un sorcier,
                                                                                                    186
                                                                                                    tu n’es qu’un homme comme nous, nous croyons que tu es un menteur,
                                                                                                    187
                                                                                                    faits tomber sur nous une partie du Ciel si tu es veritablement envoyé de Dieu ;
                                                                                                    188
                                                                                                    Il a dit, Dieu sçait ce que vous ne sçavez pas,
                                                                                                    189
                                                                                                    ils l’ont dementy, mais ils ont esté chastiez, ils ont esté couverts d’une nüe qui a plu sur eux une pluye de feu, & ont esté bruslez comme si c’eust esté le jour du Jugement ;
                                                                                                    190
                                                                                                    c’est
                                                                                                    Facsimile Image Placeholder
                                                                                                    une marque de ma puissance, mais la plus grande partie des infidelles ne croyent pas
                                                                                                    191
                                                                                                    que ton Seigneur soit le tout-Puissant & misericordieux.
                                                                                                    192
                                                                                                    Certainement l’Alcoran a esté envoyé par le Seigneur du monde,
                                                                                                    193
                                                                                                    l’esprit fidel l’a inspiré
                                                                                                    194
                                                                                                    dans ton cœur, afin que tu presche au peuple les peines de l’Enfer
                                                                                                    195
                                                                                                    en langue Arabesque,
                                                                                                    196
                                                                                                    les escritures en ont cy-devant fait mention,
                                                                                                    197
                                                                                                    si (les infidelles de la Meque) ne le cognoissent pas, les Docteurs des enfans d’Israel le sçavent bien cognoistre,
                                                                                                    198
                                                                                                    encore que nous ne l’ayons pas envoyé en la langue des Perses
                                                                                                    199
                                                                                                    ne laisse pas pour cela de leur enseigner ce qu’ils ne sçavent pas,
                                                                                                    200
                                                                                                    Nous avons imprimé le mensonge dans le cœur des meschants,
                                                                                                    201
                                                                                                    ils ne croiront pas ce qui est escrit dans l’Alcoran, jusques à ce qu’ils voyent la punition preparée pour les infidelles au jour du Jugement,
                                                                                                    202
                                                                                                    ce jour viendra à l’impourveu, ce qu’ils ne sçavent pas ;
                                                                                                    203
                                                                                                    Ils disent, attendons & ne croyons pas encore en ce qui est contenu dans ce livre,
                                                                                                    204
                                                                                                    sont-ils en impatience de voir leur punition ?
                                                                                                    205
                                                                                                    as-tu veu comme nous l’avons differée quelques années,
                                                                                                    206
                                                                                                    & comme à la fin il leur est arrivé ce que nous leur avons promis,
                                                                                                    207
                                                                                                    leurs richesses leur ont esté inutiles.
                                                                                                    208
                                                                                                    Nous n’avons point ruiné de villes sans luy avoir donné advis de sa ruine :
                                                                                                    209
                                                                                                    nous ne faisons injustice à personne.
                                                                                                    210
                                                                                                    Les Diables n’ont pas apporté l’Alcoran,
                                                                                                    211
                                                                                                    il ne leur estoit pas utile, ils ne le pouvoient pas faire,
                                                                                                    212
                                                                                                    ils sont esloignez (des Anges,) & ne peuvent pas ouyr leur parole,
                                                                                                    213
                                                                                                    ne dis pas qu’il y a un autre Dieu avec Dieu, si tu le dis, tu seras chastié,
                                                                                                    214
                                                                                                    presche
                                                                                                    Facsimile Image Placeholder
                                                                                                    les tourmens de l’Enfer à ceux qui te suivront,
                                                                                                    215
                                                                                                    sois humble & civil aux vray-croyans ;
                                                                                                    216
                                                                                                    s’ils te desobeissent, dis leur, je suis innocent de ce que vous faites,
                                                                                                    217
                                                                                                    & suis resigné à la volonté de Dieu tout-Puissant & misericordieux :
                                                                                                    218
                                                                                                    Il te void lors que tu faits tes prieres,
                                                                                                    219
                                                                                                    & lors que tu l’adore,
                                                                                                    220
                                                                                                    il entend tout & sçait tout.
                                                                                                    221
                                                                                                    Vous diray-je à qui les Diables s’adressent,
                                                                                                    222
                                                                                                    ils s’adressent aux menteurs,
                                                                                                    223
                                                                                                    ils leur disent ce qu’ils ont oüy dire, mais ils mentent tous.
                                                                                                    224
                                                                                                    Les devoyez imitent les Poetes,
                                                                                                    225
                                                                                                    ils sont confus en leurs discours,
                                                                                                    226
                                                                                                    & disent qu’ils ont fait ce qu’ils n’ont pas fait,
                                                                                                    227
                                                                                                    excepté ceux qui croyent en Dieu
                                                                                                    Note [original edition] : Voy Ekteri & Kitab el tenoir.
                                                                                                      , qui font de bonnes œuvres, qui pensent souvent en sa divine Majesté, & qui ont esté protegez contre l’injustice des infidelles, les injustes cognoistront qu’un jour ils ressusciteront.
                                                                                                      ←|→
                                                                                                      Arrivabene, 1547Context
                                                                                                      X
                                                                                                      In nome di Dio Misericordioso, e Pio. CAPITOLO VIII.
                                                                                                      2
                                                                                                      LE MARAVIGLIE di questo libro chiaro et evidente.
                                                                                                      3
                                                                                                      Non stimar mai l’anima tua minor del merito, quantunque non ti prendino predicando,
                                                                                                      4
                                                                                                      Note [original edition] : Dio non forcia alla fede alcuno.
                                                                                                      • [B]
                                                                                                      s’io volessi manderei, tale a cui tutti si sottoporrebbono,
                                                                                                      8
                                                                                                      perche non credono le genti?
                                                                                                      9
                                                                                                      Dio è pietoso, e immenso,
                                                                                                      10
                                                                                                      Note [original edition] : Legatione di Mose a Pharaone favolosa, & altrimenti che nel Essodo a i xxv.
                                                                                                      • [B]
                                                                                                      Dio commandando à Mose
                                                                                                      11
                                                                                                      che visitasse la gente di Pharaone,
                                                                                                      12
                                                                                                      rispose, Tu Dio, temendo io che mi contradichino,
                                                                                                      13
                                                                                                      & essendo impedito della lingua, manda Aron mio fratello.
                                                                                                      15
                                                                                                      Rispose Dio, andrai ancho tu insieme,
                                                                                                      16
                                                                                                      e dite, noi siamo mandati da Dio Re di tutte le cose,
                                                                                                      17
                                                                                                      accioche tu ci dia i figliuoli d’Israhel.
                                                                                                      18
                                                                                                      Rispose, non sei tu quello che noi nutrimmo da fanciullo,
                                                                                                      19
                                                                                                      e facesti male? perche sei fatto malvagio?
                                                                                                      20
                                                                                                      Rispose, seci, & errai,
                                                                                                      21
                                                                                                      onde fuggi le tue mani,
                                                                                                      23
                                                                                                      Pharaone allhora addomandando chi Dio dominasse a tutti.
                                                                                                      24
                                                                                                      Rispose. Tien certo che egli è quello che fe il cielo, e la terra,
                                                                                                      25
                                                                                                      Pharaone dicendo, chi era seco?
                                                                                                      26
                                                                                                      disse Mose. Egli è Dio nostro, e de nostri primi Padri,
                                                                                                      28
                                                                                                      ilqual mi manda hai inteso?
                                                                                                      29
                                                                                                      allhora Pharaone, se crederete in altri che in me, vi farò metter in prigione,
                                                                                                      30
                                                                                                      e Mose dicendo, che dirai s’io farò miracoli.
                                                                                                      31
                                                                                                      Fallo rispose, se tu sei verace.
                                                                                                      32
                                                                                                      Gettando adunque la verga divenne serpente,
                                                                                                      36
                                                                                                      37
                                                                                                      perche Pharaone fe adunar tutti i Magi,
                                                                                                      45
                                                                                                      e Mose con la verga guasto loro gli incanti,
                                                                                                      46
                                                                                                      perche essi adoraron
                                                                                                      48
                                                                                                      Mose, & Aronne,
                                                                                                      65
                                                                                                      perche cavati i figliuoli d’Israhel
                                                                                                      66
                                                                                                      affogai le genti di Pharaone che gli perseguivano,
                                                                                                      69
                                                                                                      Dirai loro d’Abramo,
                                                                                                      70
                                                                                                      71
                                                                                                      e del Padre che adorava gli Idoli,
                                                                                                      103
                                                                                                      Queste cose non son credute da molti,
                                                                                                      104
                                                                                                      ma Dio che è immenso conosce ogni cosa,
                                                                                                      106
                                                                                                      Noe disse alle genti,
                                                                                                      107
                                                                                                      io son mandato a voi nuntio.
                                                                                                      108
                                                                                                      Temete Dio, seguendo me,
                                                                                                      111
                                                                                                      & essi dicevano, come ti possiamo credere, se ti seguitano solamente plebei, e huomini vili?
                                                                                                      112
                                                                                                      Rispose,
                                                                                                      113
                                                                                                      Dio solo conosce i vostri
                                                                                                      fatti,
                                                                                                      Correction of : tutti,
                                                                                                      116
                                                                                                      essi allhora lo vollero lapidare,
                                                                                                      117
                                                                                                      allhora disse, Dio
                                                                                                      118
                                                                                                      difendimi da traditori,
                                                                                                      119
                                                                                                      perche lo salvammo nell’arca,
                                                                                                      160
                                                                                                      Loth disse alle sue genti,
                                                                                                      162
                                                                                                      io son Nuntio,
                                                                                                      165
                                                                                                      et vi ricordo, che non vogliate cosi usar co maschi
                                                                                                      166
                                                                                                      lasciando l’uso natural delle femmine,,
                                                                                                      167
                                                                                                      Perche essi risposero, o Loth, se tu non resti di non ci persuadere, noi ti occideremo,
                                                                                                      168
                                                                                                      169
                                                                                                      perche egli pregandoci
                                                                                                      172
                                                                                                      173
                                                                                                      mandammo il fuoco sopra le città.
                                                                                                      174
                                                                                                      Queste cose non son da molti credute,
                                                                                                      perche predicale, e falle note,
                                                                                                      213
                                                                                                      ne invocar altro Dio.
                                                                                                      224
                                                                                                      Sopra i compositori delle canzoni,
                                                                                                      223
                                                                                                      e delle bugie,
                                                                                                      224
                                                                                                      cioè de poeti,
                                                                                                      221
                                                                                                      222
                                                                                                      sta il Diavolo,
                                                                                                      227
                                                                                                      se non si emenderanno faccendo bene.
                                                                                                      Note [original edition] : Danna i Poeti essendo egli stesso Poeta per le fittioni di questo libro.
                                                                                                      • [B]
                                                                                                      ←|→
                                                                                                      Bibliander, 1550Context
                                                                                                      X
                                                                                                      AZOARA XXXVI.
                                                                                                      In n. etc.
                                                                                                      2
                                                                                                      Haec sunt libri clari mirabilia.
                                                                                                      3
                                                                                                      Nunquam tuam animam meriti minoris extimes : licet tibi praedicanti minime credant.
                                                                                                      4
                                                                                                      Note [original edition] : Deus non cogit ad fidem.
                                                                                                        Si uellem, diuinitus mitterem cui cunctorum colla subiicerentur.
                                                                                                        5
                                                                                                        Illi autem nunc ab omni nouiter adueniente, cum praeceptis et castigamine se diuertunt.
                                                                                                        6
                                                                                                        Scient autem adhuc, unde ridiculum fecerunt.
                                                                                                        7
                                                                                                        Nonne uident, qualiter omnis generis rerum duo creauimus ?
                                                                                                        8
                                                                                                        quod est sapientibus mirandum. Plures tamen sunt increduli :
                                                                                                        9
                                                                                                        Sed est Deus pius, et immensus.
                                                                                                        10
                                                                                                        Deo praecipiente Moysi, ut gentem malam,
                                                                                                        11
                                                                                                        non timentem uidelicet, Pharaonis uisitaret.
                                                                                                        12
                                                                                                        Ille respondit : ¶ Tu Deus, cum timeam eos mihi contradicturos,
                                                                                                        14
                                                                                                        et perempturos etiam, quoniam me reum statuunt,
                                                                                                        13
                                                                                                        et linguam impeditam habeam, unde sollicitabor, fratrem meum Aaron mitte.
                                                                                                        15
                                                                                                        Inquit Deus : Tu quoque simul, quoniam te comitabor, audiens omnia, et Aaron,
                                                                                                        16
                                                                                                        Pharaonem uisitantes, dicite : Nos a Deo rege mundi cunctarumque gentium missi uenimus,
                                                                                                        17
                                                                                                        ut nobiscum mittas filios Israël.
                                                                                                        18
                                                                                                        Respondit : Nonne tu es, quem nutriui puerum, et nobiscum per annos moratus
                                                                                                        19
                                                                                                        illud perpetrasti ? Unde malus et reus factus es ?
                                                                                                        20
                                                                                                        Respondit : Feci quidem, sed erraui :
                                                                                                        21
                                                                                                        unde tuas manus timidus fugi. Mihique deinceps Deus, suo legato prophetaeque constituto, sapientiam et discretionem tribuit.
                                                                                                        Note [original edition] : Moysi ad Pharaonem legatio fabulis aspersa : ut iam aliquoties factum est. quod redarguitur Exod. 25.
                                                                                                          22
                                                                                                          ¶ Istud bonum beneficiique mentio terminetur in hoc, ut nobiscum mittas filios Israël.
                                                                                                          23
                                                                                                          Pharaoni deinde quaerenti : Quis Deus omnibus creaturis et orbi dominaretur ?
                                                                                                          24
                                                                                                          Respondit : Esto certus illum esse, qui coelo terraeque, cunctisque creaturis eorum imperat.
                                                                                                          25
                                                                                                          Pharaoni quoque quaerenti, quis cum eo maneret ?
                                                                                                          26
                                                                                                          Inquit Moyses : Ille quidem Deus
                                                                                                          Facsimile Image Placeholder
                                                                                                          noster est, et Deus priorum patrum nostrorum.
                                                                                                          27
                                                                                                          Respondit, Hic uester legatus amentiam et insaniam prodit.
                                                                                                          28
                                                                                                          Et Moyses : Me misit dominus orientis et occidentis, ac interpositorum. An dinoscis ?
                                                                                                          29
                                                                                                          Cui Pharao : Si ceperitis nominare alium Deum quam me, uos protinus incarceratis et uinctis adiungam.
                                                                                                          30
                                                                                                          Moysi quidem dicenti, quid si cum re manifesta miranda uenio ?
                                                                                                          31
                                                                                                          Inquit, Veni itaque, si uerax es.
                                                                                                          32
                                                                                                          Proiecit itaque suum lignum, et in serpentem ingentem redactum est,
                                                                                                          33
                                                                                                          manusque subleuata cernentibus apparuit candidissima.
                                                                                                          34
                                                                                                          Quod Pharao miratus, magnatibus et multitudini circumstanti dixit : En uere sapiens magus,
                                                                                                          35
                                                                                                          et nos arte magica de terra eiicere proponens. Quid igitur hinc deliberatis aut uultis ?
                                                                                                          36
                                                                                                          Responderunt illi, fratrique suo, termino dato per omnes urbes coadunatum
                                                                                                          37
                                                                                                          omnes sapientes magos cum administrationibus necessariis nuncios
                                                                                                          36
                                                                                                          dirige.
                                                                                                          38
                                                                                                          Illi deinde congregati loco dieque praescriptis,
                                                                                                          39
                                                                                                          pompa populari comite,
                                                                                                          40
                                                                                                          uelut extimante illos fore uictores,
                                                                                                          41
                                                                                                          ad Pharaonem accesserunt quaesitum, quid illis patrata uictoria tribueret ?
                                                                                                          42
                                                                                                          ¶ Ille quidem pollicitus est, se suos amicos familiares futuros esse.
                                                                                                          43
                                                                                                          Moyse deinceps iniungente, quatinus ordirentur ?
                                                                                                          44
                                                                                                          Illi proiicientes funes et hastilia, confirmabant per honorem Pharaonis, se uictoriam adepturos.
                                                                                                          45
                                                                                                          Baculus autem Moysis proiectus, omnia opera eorum deuorauit.
                                                                                                          46
                                                                                                          Omnes itaque magi uicti confitebantur subiecti,
                                                                                                          47
                                                                                                          se Deum mundi totius,
                                                                                                          48
                                                                                                          et Moysis, et Aaron adoraturos.
                                                                                                          49
                                                                                                          Indignans inde Pharao dixit, An ei creditis, ante quam praecepi ? Iste quidem uobis maior, uos artem magicam edocuit. Quod percipietis, cum uestras manus et pedes ex opposito recidam, et deinde uos suspendam.
                                                                                                          50
                                                                                                          Dixerunt : Nos quidem hoc minime curamus, quoniam ad Deum transibimus,
                                                                                                          51
                                                                                                          a quo nostrorum peccaminum ueniam, uelut primo credentes, speramus.
                                                                                                          52
                                                                                                          Moysen deinceps iussu nostro gentem nostram educturum praemonuimus,
                                                                                                          53
                                                                                                          quoniam Pharao per urbes homines coadunaturus,
                                                                                                          52
                                                                                                          eum persequi et aduersari proponebat,
                                                                                                          53
                                                                                                          gentem suam animaturus,
                                                                                                          54
                                                                                                          dicendo quod alii pauci essent, sui uero multi,
                                                                                                          57
                                                                                                          ego quidem Deus illos extraxi ab hortis suis, et fontibus,
                                                                                                          58
                                                                                                          atque thesauris, locisque bonis,
                                                                                                          59
                                                                                                          et eorum haereditates filiis Israël tradidi.
                                                                                                          60
                                                                                                          Moysen autem persecuti sunt per uiam prauam et inuiam. ¶
                                                                                                          61
                                                                                                          His illos et e conuerso uidentibus, Moysis homines pauefacti dixerunt, se iam ab hostibus esse captos.
                                                                                                          62
                                                                                                          Quos ipse consolans inquit : Deus me comitatur, docturus nos, quonam modo liberabimur.
                                                                                                          63
                                                                                                          Ipse itaque per me doctus, mare uirga percutiens, ipsum disgregauit : cuiusque pars collateralis quasi mons magnus apparuit,
                                                                                                          65
                                                                                                          sicque credentes, Moysen omnesque suos
                                                                                                          66
                                                                                                          caeteris omnibus,
                                                                                                          67
                                                                                                          quod est mirandum,
                                                                                                          66
                                                                                                          summersis,
                                                                                                          67
                                                                                                          quod plures tamen minime credunt,
                                                                                                          68
                                                                                                          ego Deus sapiens et immensus
                                                                                                          65
                                                                                                          liberaui.
                                                                                                          69
                                                                                                          Note [original edition] : Abraham liberatus ab idolorum cultoribus.
                                                                                                            Dic illis, qualiter Abrahae
                                                                                                            70
                                                                                                            quaerenti patrem suum utrumque, quem adoraret et inuocaret,
                                                                                                            71
                                                                                                            responderunt : Idola colimus, et in hoc perseueramus.
                                                                                                            72
                                                                                                            Et ipse : Audiuntne uos inuocantes illa,
                                                                                                            73
                                                                                                            uel bonum malumue facient uobis ?
                                                                                                            74
                                                                                                            Responderunt : Nos inuenimus parentes nostros fecisse talia.
                                                                                                            75
                                                                                                            Et ille : Nonne scitis illa, quae uos adoratis,
                                                                                                            77
                                                                                                            mihi esse inimica,
                                                                                                            78
                                                                                                            et Deo meo creatori, bonique doctori,
                                                                                                            79
                                                                                                            uictusque mei datori,
                                                                                                            80
                                                                                                            et infirmitatis curatori ?
                                                                                                            81
                                                                                                            ¶ Idem me mori faciet, et ad uitam reducet,
                                                                                                            82
                                                                                                            quem die magna meorum peccatorum condonatorem spero.
                                                                                                            83
                                                                                                            Tu Deus itaque mihi sapientiam praebe, bonisque connumera,
                                                                                                            84
                                                                                                            me statuens illis aequalem, et in alio saeculo ueridicum,
                                                                                                            85
                                                                                                            et cohaeredem in paradiso, quam timentibus formosam promittis, effice,
                                                                                                            86
                                                                                                            patrique meo suum errorem dimitte,
                                                                                                            87
                                                                                                            meque die illa non uilifices :
                                                                                                            88
                                                                                                            qua nec Proles neque pecunia proderit,
                                                                                                            89
                                                                                                            nisi tantum ad Deum uenienti corde puro.
                                                                                                            91
                                                                                                            Malorum autem persuasoribus infernum patefaciens,
                                                                                                            92
                                                                                                            inquiet : Ubi sunt quos adorastis
                                                                                                            93
                                                                                                            Dei loco ? prosuntne nunc uobis, an obsunt ?
                                                                                                            94
                                                                                                            Note [original edition] : Homines impii cum Belzebub et eius exercitu proiicientur ad inferos.
                                                                                                              Illos quidem, et quos
                                                                                                              Facsimile Image Placeholder
                                                                                                              adorabant,
                                                                                                              95
                                                                                                              totumque Belzebub exercitum,
                                                                                                              94
                                                                                                              in ignem capite subuerso deiiciet.
                                                                                                              96
                                                                                                              Quorum alius in alium controuersiam et querimoniam aget :
                                                                                                              97
                                                                                                              publice uero confirmabunt, se uiam erroris secutos fuisse,
                                                                                                              98
                                                                                                              quando praeceptis diuinis fideique doctrinis non crediderunt,
                                                                                                              99
                                                                                                              illis diabolis consentientes.
                                                                                                              100
                                                                                                              Nunc autem prolocutore et uindice, ac extractore,
                                                                                                              101
                                                                                                              amicoque bono
                                                                                                              100
                                                                                                              caremus.
                                                                                                              102
                                                                                                              ¶ Si redire possemus, ulterius crederemus.
                                                                                                              103
                                                                                                              Haec mirabilia plures nequaquam credunt :
                                                                                                              104
                                                                                                              Sed Deus immensus est, et omnia noscit.
                                                                                                              105
                                                                                                              Note [original edition] : Noe.
                                                                                                                Noë gentem suam prophetis resistentem,
                                                                                                                106
                                                                                                                sic allocutus est :
                                                                                                                107
                                                                                                                Ego quidem ad uos mittor, nuncius ueritatis et fidei.
                                                                                                                108
                                                                                                                110
                                                                                                                Deum itaque timete, me sequendo :
                                                                                                                109
                                                                                                                qui nihil ob hoc a uobis postulo, sed a solo Deo rege mundi :
                                                                                                                111
                                                                                                                Illi uero dicebant : Tibi quomodo credemus, quem tantum textores plebsque uilis sequuntur ?
                                                                                                                Note [original edition] : Vulgus rude Machumet secutum est primo. Argumentum competit in haereses, non autem in doctrinam Christi, ut Ioan. 7.
                                                                                                                  112
                                                                                                                  Respondit,
                                                                                                                  113
                                                                                                                  Sui quidem numerum, factorumque suorum noticiam Deus habet :
                                                                                                                  114
                                                                                                                  nec ego reiicere possum,
                                                                                                                  115
                                                                                                                  qui sum nuncius tantum et explanator.
                                                                                                                  116
                                                                                                                  Illis autem minantibus Noë lapidationem et mortem, nisi retrahenti se inde,
                                                                                                                  117
                                                                                                                  ipse Deum sic precatus est : Tu Deus, me a gente contradicente disgregans,
                                                                                                                  118
                                                                                                                  me meosque fautores libera.
                                                                                                                  119
                                                                                                                  Illum igitur, suosque, saluauimus in arca.
                                                                                                                  121
                                                                                                                  Quod licet mirandum, pauci credunt :
                                                                                                                  122
                                                                                                                  Deus autem immensus, omnia dinoscit.
                                                                                                                  123
                                                                                                                  Gentem Hat legatis contradicentem,
                                                                                                                  124
                                                                                                                  Hut sic affatus est : Non timeatis,
                                                                                                                  125
                                                                                                                  quoniam ego sum nuncius aequitatis et fidei.
                                                                                                                  Note [original edition] : Hat contradicit prophetae suo Hud.
                                                                                                                    126
                                                                                                                    Timete Deum, et sequimini me.
                                                                                                                    127
                                                                                                                    Nil ob hoc a uobis petiturum, sed a solo Deo mundi domino.
                                                                                                                    128
                                                                                                                    Note [original edition] : Aedificiorum uanitas.
                                                                                                                      ¶ En in locis excelsis aedificia struitis, mirandaque facta in uirtute quae geritis,
                                                                                                                      129
                                                                                                                      ut sic timore mortis careatis.
                                                                                                                      131
                                                                                                                      Me uero sequendo Deum timete,
                                                                                                                      132
                                                                                                                      qui uobis tribuit pecuniam,
                                                                                                                      133
                                                                                                                      et pecus, atque prolem,
                                                                                                                      134
                                                                                                                      et hortos, ac fontes.
                                                                                                                      135
                                                                                                                      Vobis autem diei grauis malum futurum pertimesco.
                                                                                                                      136
                                                                                                                      Illos uero dicentes, unum enim est idem nobis incumbens, siue per te castigemur, siue non :
                                                                                                                      137
                                                                                                                      cum hoc tantum priorum nugis assimiletur,
                                                                                                                      138
                                                                                                                      nec nobis malum illud accidet :
                                                                                                                      139
                                                                                                                      sicque contradicentes nostris praeceptis nos confundimus. Hoc tamen mirandum pluribus est incredibile :
                                                                                                                      140
                                                                                                                      Deus autem omnia sapit.
                                                                                                                      141
                                                                                                                      Note [original edition] : Themud resistit suo prophetae Schale.
                                                                                                                        Gentem item Themuth legatis resistentem
                                                                                                                        142
                                                                                                                        Schale precatus est,
                                                                                                                        143
                                                                                                                        ut se nuncium ueritatis et fidei sequendo,
                                                                                                                        144
                                                                                                                        Deum timerent :
                                                                                                                        146
                                                                                                                        qui illis absque timore penitus suas possessiones dimitteret,
                                                                                                                        147
                                                                                                                        uidelicet hortos, et fontes,
                                                                                                                        148
                                                                                                                        ac messes, ac palmas fructum dulcem et bonum ferentes.
                                                                                                                        149
                                                                                                                        Idemque praecipit eis, in locis excelsis bonas domos efficere.
                                                                                                                        150
                                                                                                                        Et dixit : Deum timete, sequendo me,
                                                                                                                        151
                                                                                                                        nil a uobis, sed a Deo mundi domino petiturum.
                                                                                                                        152
                                                                                                                        ¶ Nefanda gerentes, et nil boni, destructoresque terrarum nullatenus imitemini.
                                                                                                                        153
                                                                                                                        Illi uero dixerunt : Tu non es nisi magus,
                                                                                                                        154
                                                                                                                        et amens homo, sicut et nos. Ut te ueracem probes, miracula profer, atque Dei praecepta.
                                                                                                                        155
                                                                                                                        Qui respondens ait, hoc esse unum. Camela semper illaesa diei determinata potatum ex aqua accedat, et uos similiter :
                                                                                                                        156
                                                                                                                        illam uero laedentes, malum capietis.
                                                                                                                        157
                                                                                                                        Illis etenim deinceps eam interficientibus, et se postea repraehendentibus,
                                                                                                                        158
                                                                                                                        malum accidit.
                                                                                                                        Note [original edition] : Fabulam cameli ut crambem saepius ad mortem etiam apponit.
                                                                                                                          159
                                                                                                                          Quod mirum, plures nequaquam credunt : sed Deus immensus omnia noscit.
                                                                                                                          160
                                                                                                                          Note [original edition] : Loth.
                                                                                                                            ¶ Loth † interrogatus
                                                                                                                            Note [original edition] : Interrogatus pro sciscitatus, uel cum interrogasset.
                                                                                                                              gentem contradicentem prophetis,
                                                                                                                              161
                                                                                                                              quare non timebat, inquit :
                                                                                                                              162
                                                                                                                              Ego uobis mittor nuncius ueritatis et fidei,
                                                                                                                              164
                                                                                                                              nil a uobis quaerens, sed a solo Deo rege mundi,
                                                                                                                              163
                                                                                                                              quem timeatis, sequendo me.
                                                                                                                              165
                                                                                                                              Quid abutendo maribus praetermittitis actum
                                                                                                                              166
                                                                                                                              cum mulieribus naturalem, a Deo statutum ?
                                                                                                                              167
                                                                                                                              Dixerunt : o Loth, nisi te diuerteris ab huiusmodi persuasione, te nostra manus eiiciet.
                                                                                                                              168
                                                                                                                              Ille quidem se suos actus abhorrere confessus,
                                                                                                                              169
                                                                                                                              Deum precatus est, ut eum ab huiusmodi gente factisque suis liberaret,
                                                                                                                              170
                                                                                                                              eum itaque, cunctosque suos,
                                                                                                                              171
                                                                                                                              praeter quandam decrepitam,
                                                                                                                              170
                                                                                                                              liberantes,
                                                                                                                              173
                                                                                                                              per imbrem immissum residuos omnes
                                                                                                                              172
                                                                                                                              pessundedimus.
                                                                                                                              174
                                                                                                                              Quod licet mirandum, plures non credunt :
                                                                                                                              175
                                                                                                                              sed Deus immensus omnia penetrat.
                                                                                                                              177
                                                                                                                              Note [original edition] : Scaib uel Zbaibe ad Aleicha.
                                                                                                                                Scaib quoque
                                                                                                                                176
                                                                                                                                gentem Aleicha contradicentem legatis quaerens,
                                                                                                                                177
                                                                                                                                quare non timeret, ait :
                                                                                                                                178
                                                                                                                                Ego sum nuncius aequitatis
                                                                                                                                Facsimile Image Placeholder
                                                                                                                                et iuris,
                                                                                                                                180
                                                                                                                                nihil a uobis, sed a Deo solo petens,
                                                                                                                                179
                                                                                                                                quem timeatis, sequendo me.
                                                                                                                                181
                                                                                                                                Note [original edition] : Iustitia commutatiua.
                                                                                                                                  ¶ Mensuras aequilibriter examinate, ne damni aliquid incumbat, seu detrimentum,
                                                                                                                                  183
                                                                                                                                  nec hominibus res suas uilificate, nec terras pessundatum eatis,
                                                                                                                                  184
                                                                                                                                  timentes Deum, uestri praedecessorumque uestrorum conditorem.
                                                                                                                                  185
                                                                                                                                  Illi autem uocantes eum amentem,
                                                                                                                                  186
                                                                                                                                  et nil super hominem,
                                                                                                                                  187
                                                                                                                                  rogabant, ut ad suae ueritatis firmamentum super eos aliquas coeli scissiones cadere faceret.
                                                                                                                                  188
                                                                                                                                  Ille uero respondebat, Deum suos euentus dinoscere.
                                                                                                                                  189
                                                                                                                                  Illis quidem contradicentibus, obscurae diei malum grauissimum et improuisum incubuit.
                                                                                                                                  190
                                                                                                                                  Quod mirandum est, licet plures ignorent :
                                                                                                                                  191
                                                                                                                                  Deus autem sapiens omnia noscit.
                                                                                                                                  192
                                                                                                                                  Note [original edition] : Et librum et spiritum bene dictum accepisse Machumet a Deo.
                                                                                                                                    ¶ Cum hoc tibi diuinitus misso
                                                                                                                                    193
                                                                                                                                    spiritus benedictus,
                                                                                                                                    194