Bibliographic Information

Sourate 34 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècles - Sourate s34

Original Source

Witness List

  • Witness caire:
  • Witness hamidullah:
  • Witness blachere:
  • Witness sale:
  • Witness duryer:
  • Witness arrivabene:
  • Witness bibliander:

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→
Cairo Edition, 1924Context
X
سورة سبإ
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِي لَهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ وَلَهُ الْحَمْدُ فِي الْآخِرَةِ وَهُوَ الْحَكِيمُ الْخَبِيرُ
2
يَعْلَمُ مَا يَلِجُ فِي الْأَرْضِ وَمَا يَخْرُجُ مِنْهَا وَمَا يَنزِلُ مِنَ السَّمَاءِ وَمَا يَعْرُجُ فِيهَا وَهُوَ الرَّحِيمُ الْغَفُورُ
3
وَقَالَ الَّذِينَ كَفَرُوا لَا تَأْتِينَا السَّاعَةُ قُلْ بَلَى وَرَبِّي لَتَأْتِيَنَّكُمْ عَالِمِ الْغَيْبِ لَا يَعْزُبُ عَنْهُ مِثْقَالُ ذَرَّةٍ فِي السَّمَاوَاتِ وَلَا فِي الْأَرْضِ وَلَا أَصْغَرُ مِن ذَلِكَ وَلَا أَكْبَرُ إِلَّا فِي كِتَابٍ مُّبِينٍ
4
لِّيَجْزِيَ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ أُولَئِكَ لَهُم مَّغْفِرَةٌ وَرِزْقٌ كَرِيمٌ
5
وَالَّذِينَ سَعَوْا فِي آيَاتِنَا مُعَاجِزِينَ أُولَئِكَ لَهُمْ عَذَابٌ مِّن رِّجْزٍ أَلِيمٌ
6
وَيَرَى الَّذِينَ أُوتُوا الْعِلْمَ الَّذِي أُنزِلَ إِلَيْكَ مِن رَّبِّكَ هُوَ الْحَقَّ وَيَهْدِي إِلَى صِرَاطِ الْعَزِيزِ الْحَمِيدِ
7
وَقَالَ الَّذِينَ كَفَرُوا هَلْ نَدُلُّكُمْ عَلَى رَجُلٍ يُنَبِّئُكُمْ إِذَا مُزِّقْتُمْ كُلَّ مُمَزَّقٍ إِنَّكُمْ لَفِي خَلْقٍ جَدِيدٍ
8
أَفْتَرَى عَلَى اللَّهِ كَذِبًا أَم بِهِ جِنَّةٌ بَلِ الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِالْآخِرَةِ فِي الْعَذَابِ وَالضَّلَالِ الْبَعِيدِ
9
أَفَلَمْ يَرَوْا إِلَى مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُم مِّنَ السَّمَاءِ وَالْأَرْضِ إِن نَّشَأْ نَخْسِفْ بِهِمُ الْأَرْضَ أَوْ نُسْقِطْ عَلَيْهِمْ كِسَفًا مِّنَ السَّمَاءِ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَةً لِّكُلِّ عَبْدٍ مُّنِيبٍ
10
وَلَقَدْ آتَيْنَا دَاوُودَ مِنَّا فَضْلًا يَا جِبَالُ أَوِّبِي مَعَهُ وَالطَّيْرَ وَأَلَنَّا لَهُ الْحَدِيدَ
11
أَنِ اعْمَلْ سَابِغَاتٍ وَقَدِّرْ فِي السَّرْدِ وَاعْمَلُوا صَالِحًا إِنِّي بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرٌ
12
وَلِسُلَيْمَانَ الرِّيحَ غُدُوُّهَا شَهْرٌ وَرَوَاحُهَا شَهْرٌ وَأَسَلْنَا لَهُ عَيْنَ الْقِطْرِ وَمِنَ الْجِنِّ مَن يَعْمَلُ بَيْنَ يَدَيْهِ بِإِذْنِ رَبِّهِ وَمَن يَزِغْ مِنْهُمْ عَنْ أَمْرِنَا نُذِقْهُ مِنْ عَذَابِ السَّعِيرِ
13
يَعْمَلُونَ لَهُ مَا يَشَاءُ مِن مَّحَارِيبَ وَتَمَاثِيلَ وَجِفَانٍ كَالْجَوَابِ وَقُدُورٍ رَّاسِيَاتٍ اعْمَلُوا آلَ دَاوُودَ شُكْرًا وَقَلِيلٌ مِّنْ عِبَادِيَ الشَّكُورُ
14
فَلَمَّا قَضَيْنَا عَلَيْهِ الْمَوْتَ مَا دَلَّهُمْ عَلَى مَوْتِهِ إِلَّا دَابَّةُ الْأَرْضِ تَأْكُلُ مِنسَأَتَهُ فَلَمَّا خَرَّ تَبَيَّنَتِ الْجِنُّ أَن لَّوْ كَانُوا يَعْلَمُونَ الْغَيْبَ مَا لَبِثُوا فِي الْعَذَابِ الْمُهِينِ
15
لَقَدْ كَانَ لِسَبَإٍ فِي مَسْكَنِهِمْ آيَةٌ جَنَّتَانِ عَن يَمِينٍ وَشِمَالٍ كُلُوا مِن رِّزْقِ رَبِّكُمْ وَاشْكُرُوا لَهُ بَلْدَةٌ طَيِّبَةٌ وَرَبٌّ غَفُورٌ
16
فَأَعْرَضُوا فَأَرْسَلْنَا عَلَيْهِمْ سَيْلَ الْعَرِمِ وَبَدَّلْنَاهُم بِجَنَّتَيْهِمْ جَنَّتَيْنِ ذَوَاتَيْ أُكُلٍ خَمْطٍ وَأَثْلٍ وَشَيْءٍ مِّن سِدْرٍ قَلِيلٍ
17
ذَلِكَ جَزَيْنَاهُم بِمَا كَفَرُوا وَهَلْ نُجَازِي إِلَّا الْكَفُورَ
18
وَجَعَلْنَا بَيْنَهُمْ وَبَيْنَ الْقُرَى الَّتِي بَارَكْنَا فِيهَا قُرًى ظَاهِرَةً وَقَدَّرْنَا فِيهَا السَّيْرَ سِيرُوا فِيهَا لَيَالِيَ وَأَيَّامًا آمِنِينَ
19
فَقَالُوا رَبَّنَا بَاعِدْ بَيْنَ أَسْفَارِنَا وَظَلَمُوا أَنفُسَهُمْ فَجَعَلْنَاهُمْ أَحَادِيثَ وَمَزَّقْنَاهُمْ كُلَّ مُمَزَّقٍ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَاتٍ لِّكُلِّ صَبَّارٍ شَكُورٍ
20
وَلَقَدْ صَدَّقَ عَلَيْهِمْ إِبْلِيسُ ظَنَّهُ فَاتَّبَعُوهُ إِلَّا فَرِيقًا مِّنَ الْمُؤْمِنِينَ
21
وَمَا كَانَ لَهُ عَلَيْهِم مِّن سُلْطَانٍ إِلَّا لِنَعْلَمَ مَن يُؤْمِنُ بِالْآخِرَةِ مِمَّنْ هُوَ مِنْهَا فِي شَكٍّ وَرَبُّكَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ حَفِيظٌ
22
قُلِ ادْعُوا الَّذِينَ زَعَمْتُم مِّن دُونِ اللَّهِ لَا يَمْلِكُونَ مِثْقَالَ ذَرَّةٍ فِي السَّمَاوَاتِ وَلَا فِي الْأَرْضِ وَمَا لَهُمْ فِيهِمَا مِن شِرْكٍ وَمَا لَهُ مِنْهُم مِّن ظَهِيرٍ
23
وَلَا تَنفَعُ الشَّفَاعَةُ عِندَهُ إِلَّا لِمَنْ أَذِنَ لَهُ حَتَّى إِذَا فُزِّعَ عَن قُلُوبِهِمْ قَالُوا مَاذَا قَالَ رَبُّكُمْ قَالُوا الْحَقَّ وَهُوَ الْعَلِيُّ الْكَبِيرُ
24
قُلْ مَن يَرْزُقُكُم مِّنَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ قُلِ اللَّهُ وَإِنَّا أَوْ إِيَّاكُمْ لَعَلَى هُدًى أَوْ فِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ
25
قُل لَّا تُسْأَلُونَ عَمَّا أَجْرَمْنَا وَلَا نُسْأَلُ عَمَّا تَعْمَلُونَ
26
قُلْ يَجْمَعُ بَيْنَنَا رَبُّنَا ثُمَّ يَفْتَحُ بَيْنَنَا بِالْحَقِّ وَهُوَ الْفَتَّاحُ الْعَلِيمُ
27
قُلْ أَرُونِيَ الَّذِينَ أَلْحَقْتُم بِهِ شُرَكَاءَ كَلَّا بَلْ هُوَ اللَّهُ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ
28
وَمَا أَرْسَلْنَاكَ إِلَّا كَافَّةً لِّلنَّاسِ بَشِيرًا وَنَذِيرًا وَلَكِنَّ أَكْثَرَ النَّاسِ لَا يَعْلَمُونَ
29
وَيَقُولُونَ مَتَى هَذَا الْوَعْدُ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ
30
قُل لَّكُم مِّيعَادُ يَوْمٍ لَّا تَسْتَأْخِرُونَ عَنْهُ سَاعَةً وَلَا تَسْتَقْدِمُونَ
31
وَقَالَ الَّذِينَ كَفَرُوا لَن نُّؤْمِنَ بِهَذَا الْقُرْآنِ وَلَا بِالَّذِي بَيْنَ يَدَيْهِ وَلَوْ تَرَى إِذِ الظَّالِمُونَ مَوْقُوفُونَ عِندَ رَبِّهِمْ يَرْجِعُ بَعْضُهُمْ إِلَى بَعْضٍ الْقَوْلَ يَقُولُ الَّذِينَ اسْتُضْعِفُوا لِلَّذِينَ اسْتَكْبَرُوا لَوْلَا أَنتُمْ لَكُنَّا مُؤْمِنِينَ
32
قَالَ الَّذِينَ اسْتَكْبَرُوا لِلَّذِينَ اسْتُضْعِفُوا أَنَحْنُ صَدَدْنَاكُمْ عَنِ الْهُدَى بَعْدَ إِذْ جَاءَكُم بَلْ كُنتُم مُّجْرِمِينَ
33
وَقَالَ الَّذِينَ اسْتُضْعِفُوا لِلَّذِينَ اسْتَكْبَرُوا بَلْ مَكْرُ اللَّيْلِ وَالنَّهَارِ إِذْ تَأْمُرُونَنَا أَن نَّكْفُرَ بِاللَّهِ وَنَجْعَلَ لَهُ أَندَادًا وَأَسَرُّوا النَّدَامَةَ لَمَّا رَأَوُا الْعَذَابَ وَجَعَلْنَا الْأَغْلَالَ فِي أَعْنَاقِ الَّذِينَ كَفَرُوا هَلْ يُجْزَوْنَ إِلَّا مَا كَانُوا يَعْمَلُونَ
34
وَمَا أَرْسَلْنَا فِي قَرْيَةٍ مِّن نَّذِيرٍ إِلَّا قَالَ مُتْرَفُوهَا إِنَّا بِمَا أُرْسِلْتُم بِهِ كَافِرُونَ
35
وَقَالُوا نَحْنُ أَكْثَرُ أَمْوَالًا وَأَوْلَادًا وَمَا نَحْنُ بِمُعَذَّبِينَ
36
قُلْ إِنَّ رَبِّي يَبْسُطُ الرِّزْقَ لِمَن يَشَاءُ وَيَقْدِرُ وَلَكِنَّ أَكْثَرَ النَّاسِ لَا يَعْلَمُونَ
37
وَمَا أَمْوَالُكُمْ وَلَا أَوْلَادُكُم بِالَّتِي تُقَرِّبُكُمْ عِندَنَا زُلْفَى إِلَّا مَنْ آمَنَ وَعَمِلَ صَالِحًا فَأُولَئِكَ لَهُمْ جَزَاءُ الضِّعْفِ بِمَا عَمِلُوا وَهُمْ فِي الْغُرُفَاتِ آمِنُونَ
38
وَالَّذِينَ يَسْعَوْنَ فِي آيَاتِنَا مُعَاجِزِينَ أُولَئِكَ فِي الْعَذَابِ مُحْضَرُونَ
39
قُلْ إِنَّ رَبِّي يَبْسُطُ الرِّزْقَ لِمَن يَشَاءُ مِنْ عِبَادِهِ وَيَقْدِرُ لَهُ وَمَا أَنفَقْتُم مِّن شَيْءٍ فَهُوَ يُخْلِفُهُ وَهُوَ خَيْرُ الرَّازِقِينَ
40
وَيَوْمَ يَحْشُرُهُمْ جَمِيعًا ثُمَّ يَقُولُ لِلْمَلَائِكَةِ أَهَؤُلَاءِ إِيَّاكُمْ كَانُوا يَعْبُدُونَ
41
قَالُوا سُبْحَانَكَ أَنتَ وَلِيُّنَا مِن دُونِهِم بَلْ كَانُوا يَعْبُدُونَ الْجِنَّ أَكْثَرُهُم بِهِم مُّؤْمِنُونَ
42
فَالْيَوْمَ لَا يَمْلِكُ بَعْضُكُمْ لِبَعْضٍ نَّفْعًا وَلَا ضَرًّا وَنَقُولُ لِلَّذِينَ ظَلَمُوا ذُوقُوا عَذَابَ النَّارِ الَّتِي كُنتُم بِهَا تُكَذِّبُونَ
43
وَإِذَا تُتْلَى عَلَيْهِمْ آيَاتُنَا بَيِّنَاتٍ قَالُوا مَا هَذَا إِلَّا رَجُلٌ يُرِيدُ أَن يَصُدَّكُمْ عَمَّا كَانَ يَعْبُدُ آبَاؤُكُمْ وَقَالُوا مَا هَذَا إِلَّا إِفْكٌ مُّفْتَرًى وَقَالَ الَّذِينَ كَفَرُوا لِلْحَقِّ لَمَّا جَاءَهُمْ إِنْ هَذَا إِلَّا سِحْرٌ مُّبِينٌ
44
وَمَا آتَيْنَاهُم مِّن كُتُبٍ يَدْرُسُونَهَا وَمَا أَرْسَلْنَا إِلَيْهِمْ قَبْلَكَ مِن نَّذِيرٍ
45
وَكَذَّبَ الَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ وَمَا بَلَغُوا مِعْشَارَ مَا آتَيْنَاهُمْ فَكَذَّبُوا رُسُلِي فَكَيْفَ كَانَ نَكِيرِ
46
قُلْ إِنَّمَا أَعِظُكُم بِوَاحِدَةٍ أَن تَقُومُوا لِلَّهِ مَثْنَى وَفُرَادَى ثُمَّ تَتَفَكَّرُوا مَا بِصَاحِبِكُم مِّن جِنَّةٍ إِنْ هُوَ إِلَّا نَذِيرٌ لَّكُم بَيْنَ يَدَيْ عَذَابٍ شَدِيدٍ
47
قُلْ مَا سَأَلْتُكُم مِّنْ أَجْرٍ فَهُوَ لَكُمْ إِنْ أَجْرِيَ إِلَّا عَلَى اللَّهِ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ شَهِيدٌ
48
قُلْ إِنَّ رَبِّي يَقْذِفُ بِالْحَقِّ عَلَّامُ الْغُيُوبِ
49
قُلْ جَاءَ الْحَقُّ وَمَا يُبْدِئُ الْبَاطِلُ وَمَا يُعِيدُ
50
قُلْ إِن ضَلَلْتُ فَإِنَّمَا أَضِلُّ عَلَى نَفْسِي وَإِنِ اهْتَدَيْتُ فَبِمَا يُوحِي إِلَيَّ رَبِّي إِنَّهُ سَمِيعٌ قَرِيبٌ
51
وَلَوْ تَرَى إِذْ فَزِعُوا فَلَا فَوْتَ وَأُخِذُوا مِن مَّكَانٍ قَرِيبٍ
52
وَقَالُوا آمَنَّا بِهِ وَأَنَّى لَهُمُ التَّنَاوُشُ مِن مَّكَانٍ بَعِيدٍ
53
وَقَدْ كَفَرُوا بِهِ مِن قَبْلُ وَيَقْذِفُونَ بِالْغَيْبِ مِن مَّكَانٍ بَعِيدٍ
54
وَحِيلَ بَيْنَهُمْ وَبَيْنَ مَا يَشْتَهُونَ كَمَا فُعِلَ بِأَشْيَاعِهِم مِّن قَبْلُ إِنَّهُمْ كَانُوا فِي شَكٍّ مُّرِيبٍ
←|→
Revised Hamidullah, 2000Context
X
Saba
1
Louange à Allah à qui appartient tout ce qui est dans les cieux et tout ce qui est sur la terre. Et louange à Lui dans l’au-delà. Et c’est Lui le Sage, le Parfaitement Connaisseur.
2
Il sait ce qui pénètre en terre et ce qui en sort, ce qui descend du ciel et ce qui y remonte. Et c’est Lui le Miséricordieux, le Pardonneur.
3
Ceux qui ne croient pas disent : « L’Heure ne nous viendra pas ». Dis : « Par mon Seigneur ! Très certainement, elle vous viendra. [Mon Seigneur] le Connaisseur de l’Inconnaissable. Rien ne Lui échappe fût-il du poids d’un atome dans les cieux, comme sur la terre. Et rien n’existe de plus petit ni de plus grand, qui ne soit inscrit dans un Livre explicite,
4
afin qu’Il récompense ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres. Pour ceux-ci, il y aura un pardon et un don généreux.
5
Et ceux qui s’efforcent de rendre vains Nos versets, ceux-là auront le châtiment d’un supplice douloureux.
6
Et ceux à qui le savoir a été donné voient que ce qu’on t’a fait descendre de la part de ton Seigneur est la vérité qui guide au chemin du Tout Puissant, du Digne de Louange.
7
Et ceux qui ne croient pas dirent : « Voulez-vous que l’on vous montre un homme qui vous prédise que lorsque vous serez complètement désintégrés, vous reparaîtrez, sans nul doute, en une nouvelle création ?
8
Invente-t-il un mensonge contre Allah ? ou bien est-il fou ? » [Non], mais ceux qui ne croient pas en l’au-delà sont voués au châtiment et à l’égarement lointain.
9
Ne voient-ils donc pas ce qu’il y a comme ciel et comme terre devant et derrière eux ? Si Nous voulions, Nous ferions que la terre les engloutisse, ou que des morceaux du ciel tombent sur eux. Il y a en cela une preuve pour tout serviteur repentant.
10
Nous avons certes accordé une grâce à David de Notre part. O montagnes et oiseaux, répétez avec lui (les louanges d’Allah). Et pour lui, Nous avons amolli le fer,
11
(en lui disant): « Fabrique des cottes de mailles complètes et mesure bien les mailles ». Et faites le bien. Je suis Clairvoyant sur ce que vous faites.
12
Et à Salomon (Nous avons assujetti) le vent, dont le parcours du matin équivaut à un mois (de marche) et le parcours du soir, un mois aussi. Et pour lui Nous avons fait couler la source de cuivre. Et parmi les djinns il y en a qui travaillaient sous ses ordres, par permission de son Seigneur. Quiconque d’entre eux, cependant, déviait de Notre ordre, Nous lui faisions goûter au châtiment de la fournaise.
13
Ils exécutaient pour lui ce qu’il voulait : sanctuaires, statues, plateaux comme des bassins, et marmites bien ancrées. - « O famille de David, œuvrez par gratitude », alors qu’il y a eu peu de Mes serviteurs qui sont reconnaissants.
14
Puis, quand Nous décidâmes sa mort, il n’y eut pour les avertir de sa mort que la « bête de terre », qui rongea sa canne. Puis lorsqu’il s’écroula, il apparut de toute évidence aux djinns que s’ils savaient vraiment l’inconnu, ils ne seraient pas restés dans le supplice humiliant [de la servitude].
15
Il y avait assurément, pour la tribu de Saba’ un Signe dans leurs habitat : deux jardins, l’un à droite et l’autre à gauche. « Mangez de ce que votre Seigneur vous a attribué, et soyez-Lui reconnaissants : une bonne contrée et un Seigneur Pardonneur ».
16
Mais ils se détournèrent. Nous déchaînâmes contre eux l’inondation du Barrage, et leur changeâmes leurs deux jardins en deux jardins aux fruits amers, tamaris et quelques jujubiers.
17
Ainsi les rétribuâmes Nous pour leur mécréance. Saurions-Nous sanctionner un autre que le mécréant ?
18
Et Nous avions placé entre eux et les cités que Nous avions bénies, d’autres cités proéminentes, et Nous avions évalué les étapes de voyage entre elles. « Voyagez entre elles pendant des nuits et des jours, en sécurité ».
19
Puis, ils dirent : « Seigneur, allonge les distances entre nos étapes », et ils se firent du tort à eux-mêmes. Nous fîmes d’eux, donc, des sujets de légendes et les désintégrâmes totalement. Il y a en cela des avertissements pour tous grand endurant et grand reconnaissant.
20
Et Satan a très certainement rendu véridique sa conjecture à leur égard. Ils l’ont suivi donc, sauf un groupe parmi les croyants.
21
Et pourtant il n’avait sur eux aucun pouvoir si ce n’est que Nous voulions distinguer celui qui croyait en l’au-delà et celui qui doutait. Ton Seigneur, cependant, assure la sauvegarde de toute chose.
22
Dis : « Invoquez ceux qu’en dehors d’Allah vous prétendez [être des divinités]. Ils ne possèdent même pas le poids d’un atome, ni dans les cieux ni sur la terre. Ils n’ont jamais été associés à leur création et Il n’a personne parmi eux pour Le soutenir ».
23
L’intercession auprès de Lui ne profite qu’à celui en faveur duquel Il la permet. Quand ensuite la frayeur se sera éloignée de leurs cœurs, ils diront : « Qu’a dit votre Seigneur ? » Ils répondront : « La Vérité ; C’est Lui le Sublime, le Grand ».
24
Dis : « Qui vous nourrit du ciel et de la terre ? » Dis : « Allah. C’est nous ou bien vous qui sommes sur une bonne voie, ou dans un égarement manifeste ».
25
Dis : « Vous ne serez pas interrogés sur les crimes que nous avons commis, et nous ne serons pas interrogés sur ce que vous faites ».
26
Dis : « Notre Seigneur nous réunira, puis Il tranchera entre nous, avec la vérité, car c’est Lui le Grand Juge, l’Omniscient ».
27
Dis : « Montrez-moi ceux que vous Lui avez donnés comme associés. Eh bien, non ! C’est plutôt Lui, Allah, le Puissant, le Sage ».
28
Et Nous ne t’avons envoyé qu’en tant qu’annonciateur et avertisseur pour toute l’humanité. Mais la plupart des gens ne savent pas.
29
Et ils disent : « A quand cette promesse, si vous êtes véridiques ? »
30
Dis : « Le rendez-vous est pour un jour que vous ne saurez retarder d’une heure, ni avancer ! »
31
Et ceux qui avaient mécru dirent : « Jamais nous ne croirons à ce Coran ni à ce qui l’a précédé ». Et si tu pouvais voir quand les injustes seront debout devant leur Seigneur, se renvoyant la parole les uns aux autres ! Ceux que l’on considérait comme faibles diront à ceux qui s’enorgueillissaient : « Sans vous, nous aurions certes été croyants ».
32
Ceux qui s’enorgueillissaient diront à ceux qu’ils considéraient comme faibles : « Est-ce nous qui vous avons repoussés de la bonne direction après qu’elle vous fut venue ? Mais vous étiez plutôt des criminels ».
33
Et ceux que l’on considérait comme faibles diront à ceux qui s’enorgueillissaient : « C’était votre stratagème, plutôt, nuit et jour, de nous commander de ne pas croire en Allah et de Lui donner des égaux ». Et ils cacheront leur regret quand ils verront le châtiment. Nous placerons des carcans aux cous de ceux qui ont mécru : les rétribuerait-on autrement que selon ce qu’ils œuvraient ? »
34
Et Nous n’avons envoyé aucun avertisseur dans une cité sans que ses gens aisés n’aient dit : « Nous ne croyons pas au message avec lequel vous êtes envoyés ».
35
Et ils dirent : « Nous avons davantage de richesses et d’enfants et nous ne serons pas châtiés ».
36
Dis : « Mon Seigneur dispense avec largesse ou restreint Ses dons à qui Il veut. Mais la plupart des gens ne savent pas ».
37
Ni vos biens ni vos enfants ne vous rapprocheront à proximité de Nous. Sauf celui qui croit et œuvre dans le bien. Ceux-là auront une double récompense pour ce qu’ils œuvraient, tandis qu’ils seront en sécurité, aux étages supérieurs (du Paradis).
38
Et quant à ceux qui s’efforcent à rendre Nos versets inefficients, ceux-là seront forcés de se présenter au châtiment.
39
Dis : « Mon Seigneur dispense avec largesse ou restreint Ses dons à qui Il veut parmi ses serviteurs. Et toute dépense que vous faites [dans le bien], Il la remplace, et c’est Lui le Meilleur des donateurs ».
40
Et un jour Il les rassemblera tous. Puis Il dira aux Anges : « Est-ce vous que ces gens-là adoraient ? »
41
Ils diront : « Gloire à Toi ! Tu es notre Allié en dehors d’eux. Ils adoraient plutôt les djinns, en qui la plupart d’entre eux croyaient.
42
Ce jour-là donc, vous n’aurez aucun moyen pour profiter ou nuire les uns aux autres, tandis que Nous dirons aux injustes : « Goûtez au châtiment du Feu que vous traitiez de mensonge ».
43
Et quand Nos versets édifiants leur sont récités, ils disent : Ce n’est là qu’un homme qui veut vous repousser de ce que vos ancêtres adoraient ». Et ils disent : « Ceci (Le Coran) n’est qu’un mensonge inventé ». Et ceux qui ne croient pas disent de la Vérité quand elle leur vient : « Ce n’est là qu’une magie évidente ! »
44
[Pourtant] Nous ne leur avons pas donné de livres à étudier. Et Nous ne leur avons envoyé avant toi aucun avertisseur.
45
Ceux d’avant eux avaient [aussi] démenti (leurs messagers). [Les Mecquois] n’ont pas atteint le dixième de ce que Nous leur avons donné [en force et en richesse]. Ils traitaient Mes Messagers de menteurs. Et quelle réprobation fut la mienne !
46
Dis : « Je vous exhorte seulement à une chose : que pour Allah vous vous leviez, par deux ou isolément, et qu’ensuite vous réfléchissiez. Votre compagnon (Muhammad) n’est nullement possédé: il n’est pour vous qu’un avertisseur annonçant un dur châtiment ».
47
Dis : « Ce que je vous demande comme salaire, c’est pour vous-mêmes. Car mon salaire n’incombe qu’à Allah. Il est Témoin de toute chose ».
48
Dis : « Certes, mon Seigneur lance la Vérité, [à Ses messagers], Il est le Parfait Connaisseur des inconnaissables ».
49
Dis : « La vérité [l’Islam] est venue. Et le Faux [la mécréance] ne peut rien commencer ni renouveler ».
50
Dis : « Si je m’égare, je ne m’égare qu’à mes dépens ; tandis que si je me guide, alors c’est grâce à ce que Mon Seigneur me révèle, car Il est Audient et Proche ».
51
Si tu les voyais quand ils seront saisis de peur, - pas d’échappatoire pour eux -, et ils seront saisis de près !
52
Ils diront alors : « Nous croyons en lui ». - Mais comment atteindront-ils la foi de si loin ?
53
alors qu’auparavant ils y avaient effectivement mécru et ils offensent l’inconnu à partir d’un endroit éloigné !
54
On les empêchera d’atteindre ce qu’ils désirent, comme cela fut fait auparavant avec leurs semblables, car ils se trouvaient dans un doute profond.
←|→
Blachère, 1957Context
X
Sourate XXXIV.
Les Sabâ’.
Translator's introductory remarks
Titre tiré du vt. 14.
L’exégèse considère cette sourate comme mekkoise, sauf le vt. 6 qui serait médinois. Avec raison, Bell pense qu’on a ici un fond mekkois ayant reçu sa forme actuelle après l’Émigration à Médine. Il paraît évident qu’à la suite de l’insertion des vt. 23 à 41, un ensemble primitivement homogène s’est trouvé scindé en deux.
Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux,
[Omniscience et omnipotence divines. Rétribution selon les œuvres.]
1
Louange à Allah qui a ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. A Lui la louange [en la Vie première et] en la [Vie] Dernière. Il est le Sage, l’Informé.
Note [original edition] : Ce début rappelle celui des sourates XVII et XVIII. On peut penser, avec Bell, qu’il a pris sa forme définitive à Médine, quand certaines sourates, réunies en petits corpus, ont reçu la sanction de l’écriture.
    2

    Facsimile Image Placeholder
    Il sait ce qui pénètre dans la terre et ce qui en sort, ce qui descend du ciel et s’y élève. Il est le Miséricordieux, l’Absoluteur.
    3
    Ceux qui sont infidèles ont dit : « L’Heure ne nous touchera point. » Réponds[-leur] : « Si ! par mon Seigneur !, certes, elle vous touchera, [par mon Seigneur] qui connaît l’Inconnaissable, à qui n’échappent ni le poids d’un atome, dans les cieux et sur la terre, ni [un poids] plus petit ou plus grand que cela ! [Rien ne se fait] sans que [cela soit consigné] dans un rôle explicite.
    4
    [L’Heure viendra] pour qu’Il récompense ceux qui auront cru et pratiqué les œuvres pies. Ceux-là auront pardon et généreuse attribution.
    5
    Ceux qui [au contraire] se seront évertués contre les aya d’Allah, déclarant Son Impuissance, [ceux-là] auront un tourment cruel. »
    6
    Ceux qui ont reçu la Science qu’on a fait descendre vers toi, de ton Seigneur, voient que ton [Seigneur] est la Vérité et qu’Il dirige vers la Voie glorieuse (‛azîz) et louable.
    7
    Ceux qui sont incrédules ont dit : « Vous indiquerons-nous un homme qui vous prédit (nabba’a) que, quand vous serez déchirés en mille lambeaux, [, en vos sépulcres], vous reparaîtrez en une nouvelle création ? »
    8
    [Cet homme] a-t-il forgé contre Allah un mensonge, ou bien des Djinns sont-ils en lui ? [Non !], tout au contraire. Ceux qui ne croient point en la [Vie] Dernière seront dans le Tourment et dans l’Égarement infini.
    9
    Eh quoi ! n’ont-ils point vu ce qui, du ciel et de la terre, est devant eux et derrière eux ? Si Nous [le] voulons, Nous les engloutirons en la terre ou ferons tomber sur eux des pans du ciel. En vérité, en cela est certes un signe pour tout serviteur venant à résipiscence (munîb).
    Note [original edition] : Des pans du ciel. Cf. sourates XXVI, 187, et surtout XVII, 94.
      [Rappel de la puissance de David et de Salomon. Impiété des Sabâ’.]
      10
      Certes, Nous avons donné à David une faveur [issue] de Nous. « O Montagnes !, reprenez avec lui [ses hymnes] et [vous aussi], Oiseaux ! » Pour lui Nous avons amolli le fer,
      11
      [10] disant : « Façonne d’amples [cottes de mailles] ! Mesure bien les mailles ! » et accomplissez œuvre pie ! Sur ce que vous faites, Je suis clairvoyant.
      Note [original edition] : Et accomplissez œuvre pie etc. Les commt. expliquent que le verbe est au pl. parce que Dieu s’adresse ici à David et aux siens. C’est admissible, mais deux autres hypothèses sont possibles : 1° ce vt. est peut-être déplacé et tiré de la sourate XXIII, 53 ; 2° il faut peut-être le rejeter ici même après le vt. 12.
        12
        [11] A Salomon [Nous soumîmes] le vent. Celui du matin soufflait un mois et celui du soir soufflait un mois. Pour lui, Nous fîmes couler la Source d’Airain. Parmi les Djinns, il en était qui travaillaient à sa discrétion, avec la permission d’Allah. Quiconque, parmi eux, se serait écarté de Notre Ordre, Nous lui aurions fait goûter au tourment du Brasier.
        13
        [12] Pour lui, ils faisaient ce qu’il voulait : des sanctuaires, des statues, des chaudrons [grands] comme des bassins et des marmites stables. Famille de David !, faites [œuvre de] gratitude — rares, parmi Mes serviteurs, sont ceux qui sont emplis de gratitude — et accomplissez œuvre pie ! Sur ce que vous faites, Je suis clairvoyant.
        Note [original edition] : maḥârîba « des sanctuaires ». Il est à peu près sûr que le terme désigne ici le Temple de Jérusalem. ǁ Famille de David etc. Remarquez que cette phrase interrompt l’énumération des travaux des Djinns. ǁ Et accomplissez etc. V. ci-dessus note sur vt. 10/11.
          14
          [13] Quand Nous eûmes décrété la mort [de Salomon], les Djinns n’eurent indication de sa mort que parce que la Bête-de-la-terre rongea le sceptre sur lequel s’appuyait Salomon. Quand [Salomon] s’écroula, il fut manifeste [aux Humains] que si les Djinns avaient
          Facsimile Image Placeholder
          connu l’Inconnaissable, ils ne seraient pas demeurés en cette peine avilissante [une année entière].
          Note [original edition] : La Bête-de-la-terre = al-’araḍa « le Termite » (?) ǁ minsa’ata-hu « le sceptre sur lequel etc. ». Text. : son sceptre. La minsa’a est le bâton dont le chamelier se sert pour pousser ses bêtes ; il est possible qu’ici le mot désigne un « bâton de commandement », un « sceptre ».
            15
            [14] Certes, les Sabâ’, dans leur habitat, avaient un signe. [C’étaient] deux jardins à dextre et senestre. « Mangez de l’attribution de votre Seigneur et soyez-Lui reconnaissants ! [Ce pays est] un pays délicieux. [Allah] est un seigneur absoluteur. »
            Note [original edition] : Les Sabâ’. V. sourate XXVII, 22. ǁ Deux jardins. Les commt. disent qu’il s’agissait de deux groupes de jardins. L’aspect des ruines de la ville de Ma’rib, capitale des Sabâ’, a fait naître, dans la tradition locale, l’idée que deux villes se dressaient en face l’une de l’autre. ǁ Un pays délicieux. Par un barrage (v. la note sur le vt. suiv.), les Sabâ’, puis après eux, les Himyar, avaient capté les eaux d’une série de wâdî et irrigué la région environnante dont la richesse et la fécondité devinrent proverbiales.
              16
              [15] Les Sabâ’ se détournèrent [cependant de Nous]. Nous déchaînâmes contre eux l’inondation d’al-‛Arim et, au lieu de leurs deux jardins, Nous leur donnâmes deux jardins poussant [des végétaux aux] fruits amers, des tamaris et de rares baies de jujubier.
              Note [original edition] : al-‛Arimi. Ce terme n’est pas arabe mais sud-arabique ; il signifie « digue ». Très tôt l’exégèse y a vu un nom propre. Il s’agit ici du barrage en pierres de taille qui, à Ma’rib, captait les eaux du Wadî Danné actuel. Ce barrage, endommagé en 450 et 540 de J.-C., fut l’objet d’une restauration en 542, comme l’atteste une inscription. A l’époque de Mahomet, ce barrage, faute d’entretien, avait cessé d’assurer l’irrigation de la région et celle-ci était reconquise par le désert. ǁ Nous leur donnâmes deux jardins poussant etc. Ce passage fait allusion à la migration bien connue des sédentaires sud-arabiques, vers le Hedjaz et la Syrie, à la suite de l’assèchement de l’Arabie Méridionale et, notamment, de la région de Ma’rib.
                17
                [16] Cela, Nous le leur avons donné en prix de ce qu’ils furent incrédules. Pourrions-Nous « récompenser » [ainsi] un autre que l’Incrédule ?
                18
                [17] Entre [les Sabâ’] et les cités que Nous avons bénies, Nous avons placé des cités reliées entre elles dont Nous avons réparti les distances. « Allez entre [ces cités], des nuits et des jours, en sécurité ! »
                Note [original edition] : Les cités que Nous avons bénies. Tab., suivi par les autres commt., précise qu’il s’agit des villes de Syrie. Il est permis toutefois de se demander si l’expression n’embrasse pas à la fois ces cités et la Mekke.
                  19
                  [18] — « Seigneur ! », dirent [les Sabâ’], « allonge la distance de nos parcours ! » Ils se lésèrent eux-mêmes. Nous les fîmes passer en légendes et les déchirâmes en mille lambeaux. En vérité, en cela sont certes des signes pour tout [homme] très constant et très reconnaissant.
                  Note [original edition] : Il faut comprendre sans doute : « Allonge le parcours effectué par nos caravanes a fin que le prix de notre transit augmente. » Mais ce bas calcul tourna à leur mécompte.
                    [Conclusion.]
                    20
                    [19] Iblis a certes rendu véridique (ṣaddaqa), à leur encontre, sa conjecture. Ils l’ont suivi, sauf un groupe de Croyants parmi eux.
                    Note [original edition] : Ce vt. paraît ajouté à ce qui précède. Avec le suiv., il forme une conclusion. Il ferait allusion à l’attitude des Anges au moment où ils sont touchés par l’ordre divin. Mais on a plutôt lieu de penser, comme le dit Tab., qu’il s’agit ici des Impies, en général.
                      21
                      [20] Iblis n’avait sur eux aucune puissance. [Cela n’a eu lieu] que pour que Nous discernions ceux qui croient en la [Vie] Dernière, de ceux qui, à son endroit, sont dans un doute. Ton Seigneur, de toute chose, est gardien (ḥafîẓ).
                      22
                      [21] Dis [aux Incrédules] : « Priez ceux que vous prétendez [être des dieux] en dehors d’Allah ! Ils ne possèdent pas le poids d’un atome dans les cieux ni sur la terre. Ils n’ont là [, avec Allah,] aucune association et Il n’a en eux aucun adjutateur. »
                      23
                      [22] L’intercession ne sera efficace, auprès d’Allah [au Jugement Dernier], qu’en faveur de qui Il permettra [d’intercéder]. Quand enfin la frayeur sera bannie de leur cœur, [les Impies] demanderont : « Qu’a dit votre Seigneur ? » Et l’on répondra : « [Il a dit] la vérité. Il est l’Auguste, le Grand. »
                      Note [original edition] : L’intercession… permettra [d’intercéder]. Ce passage se retrouve presque textuellement dans la sourate XX, 108, où il semble bien à sa place.
                        [Répliques diverses aux Infidèles.]
                        24
                        [23] Demande [aux Infidèles] : « Qui donc vous attribue [votre subsistance] des cieux et [de] la terre ? » Réponds[-leur] : « [C’est] Allah. En vérité, soit nous, soit vous, sommes certes ou bien dans une Direction, ou bien dans un Égarement évident ! »
                        25
                        [24] Dis [encore] : « Il ne vous sera pas demandé compte de ce que Nous avons commis et il ne nous sera pas demandé compte de ce que vous faites. »
                        26

                        Facsimile Image Placeholder
                        [25] Dis [aussi] : « Notre Seigneur nous réunira ensemble, puis Il tranchera entre nous par la Vérité. Il est Celui qui tranche, l’Omniscient. »
                        27
                        [26] Dis [encore] : « Faites-moi voir ceux que vous avez adjoints à [Allah], comme Associés ! Erreur ! Il est Allah, le Puissant, le Sage ! »
                        Note [original edition] : Erreur ! Text. : Non point, au contraire !
                          28
                          [27] [Prophète !,] Nous t’avons seulement envoyé totalement aux Hommes comme Annonciateur et Avertisseur. Mais la plupart des Hommes ne savent point.
                          Note [original edition] : kâffatan li-n-nâsi totalement aux Hommes. Pourtant Tab. interprète : « Nous ne t’avons pas envoyé, ô Mahomet !, aux seuls Associateurs de ton peuple mais, totalement, aux Hommes, en [leur] ensemble, aux Arabes et aux Non-Arabes, aux Rouges (= aux Blancs) et aux Noirs. » Mais cette interprétation, importante pour la définition de l’œcuménicité de l’Islam, semble forcer le texte.
                            29
                            [28] [Les Incrédules] demandent : « Quand sera [la réalisation de] cette promesse, si vous êtes véridiques ? »
                            30
                            [29] Réponds[-leur] : « Vous aurez rendez-vous un jour que vous ne sauriez reculer ou avancer d’une heure. »
                            [Querelle entre les Infidèles, au Jugement Dernier.]
                            31
                            [30] Ceux qui sont infidèles ont dit : « Nous ne croirons ni à cette Prédication ni à ce qui lui est antérieur. » Ah ! puisses-tu voir quand les Injustes seront mis debout devant leur Seigneur, se renvoyant l’invective les uns aux autres ! Ceux qui auront été abaissés diront [alors] à ceux qui auront été superbes : « Sans vous, nous aurions été des Croyants. »
                            Note [original edition] : Ah ! puisses-tu voir. Cf. XIV, 24. Il s’agit d’une anticipation. Le discours s’adresse à un auditoire indéterminé ou à Mahomet lui-même. Le thème des reproches adressés par les humbles à ceux des grands de ce monde qui les ont conduits à leur perdition va revenir désormais assez souvent. Cela doit correspondre à un moment de la prédication où Mahomet espère encore pouvoir dissocier, de la ploutocratie mekkoise, la masse des gens humbles.
                              32
                              [31] Et ceux qui auront été superbes diront à ceux qui auront été abaissés : « Est-ce nous qui vous avons détournés de la Direction après qu’elle fut venue à vous ? Non ! vous êtes responsables [de ceci]. »
                              Note [original edition] : Non ! vous êtes responsables [de ceci]. Text. : vous êtes des coupables.
                                33
                                [32] [Mais] ceux qui auront été abaissés crieront à ceux qui auront été superbes : « Non ! [notre impiété a eu pour cause vos] machinations de nuit et de jour, quand vous nous ordonniez d’être impies envers Allah et de Lui donner des parèdres ! » [Alors]
                                Facsimile Image Placeholder
                                ils cèleront le regret, quand ils auront vu le Tourment. Nous mettrons des carcans au col de ceux qui auront été incrédules. Seront-ils « récompensés » sinon pour ce qu’ils faisaient ?
                                [Insolence des Riches. Rétribution selon les œuvres.]
                                34
                                [33] Nous n’avons envoyé dans une cité aucun Avertisseur sans que les Riches [de cette cité] s’écrient : « Nous sommes incrédules en votre message »
                                Note [original edition] : En votre message. Text. : en ce avec quoi vous êtes envoyés.
                                  35
                                  [34] et [sans qu’ils] disent : « Nous sommes abondamment pourvus de biens et d’enfants. Nous ne serons point soumis au Tourment. »
                                  36
                                  [35] Réponds : « Mon Seigneur dispense et mesure l’attribution à qui Il veut, mais la plupart des Hommes ne savent point. »
                                  37
                                  [36] Ni vos biens ni vos enfants ne vous rapprocheront tout près de Nous. Ceux qui auront cru et accompli œuvre pie, seuls ceux-là auront récompense double de ce qu’ils auront fait et ils seront paisibles dans les Salles [du Paradis].
                                  38
                                  [37] Ceux [au contraire] qui s’évertuent contre Nos aya, pour [Nous] réduire à l’impuissance, ceux-là, dans le Tourment, seront réprouvés.
                                  39
                                  [38] Dis : « Mon Seigneur dispense et mesure l’attribution à qui Il veut, parmi Ses serviteurs. Quelque dépense que vous fassiez [comme aumône], Il vous la rendra. Il est le meilleur des Attributeurs. »
                                  Note [original edition] : yuḫlifu-hu « Il vous la rendra. » Text. : Il la fera suivre = Il vous en donnera récompense dans l’Au-Delà.
                                    40
                                    [39] Au jour où Il réunira [les Impies], en totalité, puis dira aux Anges : « Est-ce vous que ceux-ci adoraient ? »,
                                    41
                                    [40] [les Anges] répondront : « Gloire à Toi ! Tu es notre patron (wali) à l’exclusion de [ceux qu’ils T’associaient]. Non ! ils adoraient les Djinns en qui la plupart d’entre eux croyaient.
                                    42
                                    [41] Aujourd’hui vous ne détenez, les uns envers les autres, ni profit ni dommage. » Et Nous dirons à ceux qui auront été injustes : « Goûtez le tourment du Feu que vous traitiez de mensonge ! »
                                    [Réplique aux Infidèles.]
                                    43
                                    [42] Quand Nos aya, preuves [éclatantes], leur sont communiquées, [les Incrédules] s’écrient : « Celui-ci est seulement un homme qui
                                    Facsimile Image Placeholder
                                    veut nous écarter de ce qu’adoraient nos ancêtres », et ils ajoutent : « Ceci n’est que mensonge (’ifk) forgé. » Ceux qui sont infidèles ont dit de la Vérité, quand elle est venue à eux : « Ceci n’est que sorcellerie évidente ! »
                                    [Mahomet, comme Avertisseur. Inutile repentir des Infidèles au Jugement dernier.]
                                    44
                                    [43] Nous ne leur avons donné aucune Écriture qu’ils aient étudiée et, avant toi [, Prophète !,] Nous ne leur avons envoyé aucun Avertisseur.
                                    Note [original edition] : min kutubin « aucune Écriture ». Text. : des Écritures.
                                      45
                                      [44] Ceux qui furent avant eux ont [aussi] crié au mensonge. Ils n’ont pas atteint le dixième de ce que Nous leur avons accordé. Ils ont traité Mes Apôtres d’imposteurs. Quelle a été Ma réprobation !
                                      Note [original edition] : Ils n’ont pas atteint… accordé. Peut-être faut-il comprendre : Ces Impies n’ont pu jouir que du dixième de ce que Dieu leur accorda sur la terre. Les commt. proposent d’ailleurs deux autres interprétations : 1° les Impies de la Mekke n’ont pas atteint au dixième de la puissance accordée aux Impies des siècles passés qui, cependant, furent anéantis si aisément par Dieu ; — 2° les Impies des siècles passés, bien qu’ayant seulement reçu un dixième des avertissements donnés aux Mekkois, ont été tous anéantis. Combien plus justement seront donc anéantis les Mekkois !
                                        46
                                        [45] Dis [aux Infidèles] : « Je vous exhorte seulement à une [chose] : Dressez-vous vers Allah, par deux ou isolément, puis méditez ! » Votre contribule n’est point possédé. Il est seulement pour vous un Avertisseur [venant] avant un tourment terrible.
                                        Note [original edition] : Dressez-vous vers Allah est traduit textuellement. Les commt. ne sont d’aucun réel secours pour éclairer ce passage. Peut-être faut-il comprendre avec Tab. : Servez Allah avec sincérité. ǁ N’est point possédé. Text. : N’est point parmi les Djinns.
                                          47
                                          [46] Dis [aux Infidèles] : « Je ne vous réclame nul salaire. Celui-ci reste à vous. Mon salaire n’incombe qu’à Allah. De toute chose Il est témoin. »
                                          48
                                          [47] Dis [encore] : « Mon Seigneur lance la Vérité. Il connaît bien les Inconnaissables. »
                                          49
                                          [48] Dis : « La Vérité est venue et le Faux ne peut donner la vie par une première naissance ni [la] redonner. »
                                          50
                                          [49] Dis : « Si je suis égaré, je suis seulement égaré contre moi-même. Si [au contraire] je suis dans la bonne direction, je [le] suis par ce qu’Allah me révèle. Il est audient et proche. »
                                          51
                                          [50] Ah ! puisses-tu voir quand, saisis d’effroi, [les Impies], sans moyen d’échapper, seront pris de tout près !
                                          52

                                          Facsimile Image Placeholder
                                          [51] « Nous croyons en Lui ! », crieront-ils. Comment, de si loin, se saisiraient-ils [de la Foi],
                                          53
                                          [52] alors qu’ils ont été infidèles en Lui, antérieurement, et que de si loin, ils brandissaient la conjecture ?
                                          Note [original edition] : Ils brandissaient la conjecture. Text. : ils lançaient l’inconnaissable.
                                            54
                                            [53] [Ah ! puisses-tu voir], quand un obstacle sera mis entre eux et ce qu’ils convoitent,
                                            54
                                            ce qui sera fait pour leurs émules qui, antérieurement, furent dans un doute profond !
                                            ←|→
                                            Sale, 1734Context
                                            X
                                            CHAP. XXXIV.
                                            Intitled, SABA
                                            a
                                            Note [original edition] : Mention is made of the people of Saba in the fifteenth verse.
                                              ; revealed at Mecca.
                                              In the name of the most merciful God.
                                              1
                                              PRAISE be unto God, unto whom belongeth whatever is in the heavens and on earth: and unto him be praise in the world to come; for he is wise and intelligent.
                                              2
                                              He knoweth whatsoever entereth into the earth
                                              b
                                              Note [original edition] : Whatsoever entereth into the earth;] As the rain, hidden treasures, the dead, &c.
                                                , and whatsoever cometh out of the same
                                                c
                                                Note [original edition] : And whatsoever cometh out of the same;] As animals, plants, metals, spring-water, &c.
                                                  , and whatsoever descendeth from heaven
                                                  d
                                                  Note [original edition] : Whatsoever descendeth from heaven;] As the angels, scriptures, decrees of God, rain, thunder and lightning, &c.
                                                    , and whatsoever ascendeth thereto
                                                    e
                                                    Note [original edition] : And whatsoever ascendeth thereto;] As the angels, men’s works, vapours, smoke, &c 1.
                                                    • 1 Al Beidawi.
                                                    : and he is merciful and ready to forgive.
                                                    3
                                                    The unbelievers say, The hour of judgment will not come unto us. Answer, Yea, by my Lord, it will surely come unto you; it is he who knoweth the hidden secret: the weight of an ant, either in heaven or in earth, is not absent from him, nor anything lesser than this or greater, but the same is written in the perspicuous book of his decrees;
                                                    4
                                                    that he may recompense those who shall have believed, and wrought righteousness: they shall receive pardon, and an honourable provision.
                                                    5
                                                    But they who endeavor to render our signs of none effect shall receive a punishment of painful torment.
                                                    6
                                                    Those unto whom knowledge hath been given, see that the book which hath been revealed unto thee from thy Lord is the truth, and directeth into the glorious and laudable way.
                                                    7
                                                    The unbelievers say to one another, Shall we shew you a man who shall prophesy unto you, that when ye shall have been dispersed with a total dispersion, ye shall be raised a new creature?
                                                    8
                                                    He hath forged a lie concerning God, or rather he is distracted. But they who believe not in the life to come shall fall into punishment and a wide error.
                                                    9
                                                    Have they not therefore considered what is before them, and what is behind them, of the heaven and the earth? If we please, we will cause the earth to open and swallow them up, or will
                                                    Facsimile Image Placeholder
                                                    cause a piece of the heaven to fall upon them: verily herein is a sign unto every servant, who turneth unto God.
                                                    10
                                                    We heretofore bestowed on David excellence from us: and we said, O mountains, sing alternate praises with him; and we obliged the birds also to join therein
                                                    a
                                                    Note [original edition] : See chap. 21, p. 270.
                                                      . And we softened the iron for him,
                                                      11
                                                      saying, Make thereof complete coats of mail
                                                      b
                                                      Note [original edition] : See ibid. p. 271.
                                                        , and rightly dispose the small plates which compose the same: and work ye righteousness, O family of David; for I see that which ye do.
                                                        12
                                                        And we made the wind subject unto Solomon
                                                        c
                                                        Note [original edition] : See ibid. and chap. 27, p. 311.
                                                          : it blew in the morning for a month, and in the evening for a month. And we made a fountain of molten brass to flow for him
                                                          d
                                                          Note [original edition] : A fountain of molten brass;] This fountain they say was in Yaman, and flowed three days in a month1.
                                                          • 1 Idem, Jallalo’ddin.
                                                          . And some of the genii were obliged to work in his presence, by the will of his Lord; and whoever of them turned aside from our command, we will cause him to taste the pain of hell fire
                                                          e
                                                          Note [original edition] : We will cause him to taste the pain of hell fire;] Or, as some expound the words, We caused him to taste the pain of burning; by which they understand the correction the disobedient genii received at the hands of the angel set over them, who whipped them with a whip of fire.
                                                            .
                                                            13
                                                            They made for him whatever he pleased of palaces, and statues
                                                            f
                                                            Note [original edition] : Statues;] Some suppose these were images of the angels and prophets, and that the making of them was not then forbidden; or else that they were not such images as were forbidden by the law. Some say these spirits made him two lions, which were placed at the foot of his throne, and two eagles, which were set above it; and that when he mounted it the lions stretched out their paws, and when he sat down the eagles shaded him with their wings2.
                                                            • 2 Idem.
                                                            , and large dishes like fishponds
                                                            g
                                                            Note [original edition] : Dishes like fishponds;] Being so monstrously large that a thousand men might eat out of each of them at once.
                                                              , and caldrons standing firm on their trevets
                                                              h
                                                              Note [original edition] : And caldrons standing firm on their trevets;] These cauldrons, they say, were cut out of the mountains of Yaman, and were so vastly big that they could not be moved; and people went up to them by steps3.
                                                              • 3 Jallalo’ddin.
                                                              ; and we said, Work righteousness, O family of David, with thanksgiving; for few of my servants are thankful.
                                                              14
                                                              And when we had decreed that Solomon should die, nothing discovered his death unto them, except the creeping thing of the earth, which gnawed his staff
                                                              i
                                                              Note [original edition] : Nothing discovered his death unto them, but the creeping thing of the earth, which gnawed his staff;] The commentators, to explain this passage, tell us that David, having laid the foundations of the temple of Jerusalem, which was to be in lieu of the tabernacle of Moses, when he died, left it to be finished by his son Solomon, who employed the genii in the work: that Solomon, before the edifice was quite completed, perceiving his end drew nigh, begged of God that his death might be concealed from the genii till they had entirely finished it; that God therefore so ordered it, that Solomon died as he stood at his prayers, leaning on his staff, which supported the body in that posture a full year; and the genii, supposing him to be alive, continued their work during that term, at the expiration whereof the temple being perfectly completed, a worm, which had gotten into the staff, ate it through, and the corpse fell to the ground and discovered the king’s death4.
                                                              Possibly this fable of the temple’s being built by genii, and not by men, might take its rise from what is mentioned in scripture, that the house was built of stone made ready before it was brought thither; so that there was neither hammer, nor axe, nor any tool of iron heard in the house while it was building 5; the Rabbins indeed, tell us of a worm, which might assist the workmen, its virtue being such as to cause the rocks and stones to fly in sunder6. Whether the worm which gnawed Solomon’s staff were of the same breed with this other, I know not; but the story has perfectly the air of a Jewish invention.
                                                              • 4 Al Beidawi, Jallalo’ddin.
                                                              • 5 I Kings, vi. 7.
                                                              • 6 V. Kimhi, in loc. Buxt. Lex. Talm. p. 2456, & Schickardi Tarich reg. Pers. p. 62.
                                                              . And when
                                                              Facsimile Image Placeholder
                                                              his body fell down, the genii plainly perceived that if they had known that which is secret, they had not continued in a vile punishment
                                                              a
                                                              Note [original edition] : They had not continued in a vile punishment;] i.e. They had not continued in servile subjection to the command of Solomon, nor had gone on with the work of the temple.
                                                                .
                                                                15
                                                                The descendants of Saba
                                                                b
                                                                Note [original edition] : The descendants of Saba;] Saba was the son of Yashhab, the son of Yárab, the son of Kahtân, whose posterity dwelt in Yaman, in the city of Mâreb, called also Saba, about three days journey from Sanaa.
                                                                  had heretofore a sign in their dwelling; namely, two gardens on the right hand and on the left
                                                                  c
                                                                  Note [original edition] : Two gardens on the right hand, and on the left;] That is, two tracts of land, one on this side of their city, and the other on that, planted with trees, and made into gardens, which lay so thick and close together, that each tract seemed to be one continued garden: or, it may be, every house had a garden on each hand of it1.
                                                                  • 1 Al Beidawi.
                                                                  , and it was said unto them, Eat ye of the provision of your Lord, and give thanks unto him; ye have a good country, and a gracious Lord.
                                                                  16
                                                                  But they turned aside from what we had commanded them; wherefore we sent against them the inundation of al Arem
                                                                  d
                                                                  Note [original edition] : The inundation of al Arem;] The commentators set down several significations of the word al Arem, which are scarce worth mentioning: it most properly signifies mounds or dams for the stopping or containing of water, and is here used for that stupendous mound or building which formed the vast reservoir above the city of Saba, described in another place2, and which, for the great impiety, pride, and insolence of the inhabitants, was broken down in the night by a mighty flood, and occasioned a terrible destruction3. Al Beidâwi supposes this mound was the work of queen Balkîs, and that the above-mentioned catastrophe happened after the time of Jesus Christ; wherein he seems to be mistaken.
                                                                  • 2 See the Prelim. Disc. §. I. p. 10
                                                                  • 3 See ibid.
                                                                  , and we changed their two gardens for them into two gardens producing bitter fruit, and tamarisks
                                                                  e
                                                                  Note [original edition] : Tamarisks;] A low shrub bearing no fruit, and delighting in saltish and barren ground.
                                                                    , and some little fruit of the lote-tree.
                                                                    17
                                                                    This we gave them in reward, because they were ungrateful: is any thus rewarded except the ungrateful?
                                                                    18
                                                                    And we placed between them and the cities which we have blessed
                                                                    f
                                                                    Note [original edition] : The cities which we have blessed;] viz. The cities of Syria.
                                                                      , cities situated near each other; and we made the journey easy between them
                                                                      g
                                                                      Note [original edition] : We made the journey easy between them;] By reason of their near distance, so that during the whole journey a traveller might rest in one town during the heat of the day, and in another at night; nor was he obliged to carry provisions with him4.
                                                                      • 4 Jallal. Al Beidawi.
                                                                      , saying, Travel through the same by night and by day, in security.
                                                                      19
                                                                      But they said, O Lord, put a greater distance between our journeys
                                                                      h
                                                                      Note [original edition] : Put a greater distance between our journeys;] This petition they made out of covetousness, that the poor being obliged to be longer on the road, they might make greater advantages in letting out their cattle, and furnishing the travellers with provision: and God was pleased to punish them by granting them their wish, and permitting most of the cities, which were between Saba and Syria, to be ruined and abandoned5.
                                                                      • 5 Iidem.
                                                                      : and they were unjust unto themselves; and we made them the subject of discourse, and dispersed them with a total dispersion
                                                                      i
                                                                      Note [original edition] : We made them the subject of discourse, and dispersed them with a total dispersion;] For the neighbouring nations justly wondered at so sudden and unforeseen a revolution in the affairs of this once flourishing people: whence it became a proverbial saying, to express a total dispersion, that they were gone and scattered like Saba6.
                                                                      Of the descendants of Saba, who quitted their country and sought new settlements on this inundation, the tribe of Ghassân went into Syria, the tribe of Anmâr to Yathreb, the tribe of Jodhâm to Tehâmah, the tribe of al Azd to Omân 1, the tribe of Tay to Najd, the tribe of Khozâah to Batn Marr near Mecca, Banu Amela to a mountain, thence called the Mountain of Amela, near Damascus, and others went to Hira in Irâk 2, &c.
                                                                      • 6 Al Beidawi. V. Gol. not. in Alfrag. p. 87.
                                                                      • 1 Al Beidawi.
                                                                      • 2 V. Poc. Spec. p. 42, 45, & 66.
                                                                      . Verily, herein
                                                                      Facsimile Image Placeholder
                                                                      are signs unto every patient, grateful person.
                                                                      20
                                                                      And Eblis found his opinion of them to be true
                                                                      a
                                                                      Note [original edition] : Eblis found his opinion of them to be true;] Either his opinion of the Sabeans, when he saw them addicted to pride and ingratitude, and the satisfying their lusts; or else the opinion he entertained of all mankind at the fall of Adam, or at his creation, when he heard the angels say, Wilt thou place in the earth one who will do evil therein, and shed blood 3 ?
                                                                      • 3 See chap. 2. p. 4. chap. 7. p. 117. and chap. 15. p. 212, &c.
                                                                      : and they followed him, except a party of the true believers
                                                                      b
                                                                      Note [original edition] : Except a party of the true believers;] Who were saved from the common destruction.
                                                                        :
                                                                        21
                                                                        and he had no power over them, unless to tempt them, that we might know him who believed in the life to come, from him who doubted thereof. Thy Lord observeth all things.
                                                                        22
                                                                        Say unto the idolaters, Call upon those whom ye imagine to be gods, besides God: they are not masters of the weight of an ant in heaven or on earth, neither have they any share in the creation or government of the same; nor is any of them assistant to him therein.
                                                                        23
                                                                        No intercession will be of service in his presence, except the intercession of him to whom he shall grant permission to intercede for others
                                                                        c
                                                                        Note [original edition] : See chap. 19, p. 255.
                                                                          : and they shall wait in suspense until, when the terror shall be taken off from their hearts
                                                                          d
                                                                          Note [original edition] : When the terror shall be taken off from their hearts;] i.e. From the hearts of the intercessors, and of those for whom God shall allow them to intercede, by the permission which he shall then grant them; for no angel or prophet shall dare to speak at the last day without the divine leave.
                                                                            , they shall say to one another: What doth your Lord say? They shall answer, That which is just: and he is the high, the great God.
                                                                            24
                                                                            Say, Who provideth food for you from heaven and earth? Answer, God: and either we, or ye, follow the true direction, or are in a manifest error.
                                                                            25
                                                                            Say, Ye shall not be examined concerning what we shall have committed: neither shall we be examined concerning what ye shall have done.
                                                                            26
                                                                            Say, Our Lord will assemble us together at the last day: then he will judge between us with truth; and he is the judge, the knowing.
                                                                            27
                                                                            Say, shew me those whom ye have joined as partners with him? Nay; rather he is the mighty, the wise God.
                                                                            28
                                                                            We have not sent thee otherwise than unto mankind in general, a bearer of good tidings, and a denouncer of threats; but the greater part of men do not understand.
                                                                            29
                                                                            And they say, When will this threat be fulfilled, if ye speak truth?
                                                                            30
                                                                            Answer, A threat is denounced unto you of a day which ye shall not retard one hour, neither shall ye hasten.
                                                                            31
                                                                            The unbelievers say, We will by no means believe in this Koran, nor in that which hath been revealed before it
                                                                            e
                                                                            Note [original edition] : Nor in that which hath been revealed before it;] It is said that the infidels of Mecca, having inquired of the Jews and Christians concerning the mission of Mohammed, were assured by them that they found him described as the prophet who should come, both in the Pentateuch and in the Gospel; at which they were very angry, and broke out into the words here recorded4.
                                                                            • 4 Al Beidawi.
                                                                            . But if thou couldest see when the unjust doers shall be set before their Lord! They will iterate discourse with one another: those who were esteemed weak shall say unto those who behaved themselves arrogantly
                                                                            f
                                                                            Note [original edition] : See chap. 14, p. 207, not. a
                                                                              , Had it not been for you, verily we had been true
                                                                              Facsimile Image Placeholder
                                                                              believers.
                                                                              32
                                                                              They who behaved themselves arrogantly shall say unto those who were esteemed weak, Did we turn you aside from the true direction, after it had come unto you? On the contrary, ye acted wickedly of your own free choice.
                                                                              33
                                                                              And they who were esteemed weak shall say unto those who behaved with arrogance, Nay, but the crafty plot which ye devised by night and by day, occasioned our ruin: when ye commanded us that we should not believe in God, and that we should set up other gods as equals unto him. And they shall conceal their repentance
                                                                              a
                                                                              Note [original edition] : See chap. 10, p. 171, not. a.
                                                                                , after they shall have seen the punishment prepared for them. And we will put yokes on the necks of those who shall have disbelieved: shall they be rewarded any otherwise than according to what they shall have wrought?
                                                                                34
                                                                                We have sent no warner unto any city, but the inhabitants thereof who lived in affluence said, Verily we believe not that with which ye are sent.
                                                                                35
                                                                                And those of Mecca also say, We abound in riches and children, more than ye; and we shall not be punished hereafter.
                                                                                36
                                                                                Answer, Verily my Lord will bestow provision in abundance unto whom he pleaseth, and will be sparing unto whom he pleaseth: but the greater part of men know not this.
                                                                                37
                                                                                Neither your riches nor your children are the things which shall cause you to draw nigh unto us with a near approach: only whoever believeth, and worketh righteousness, they shall receive a double reward for that which they shall have wrought: and they shall dwell in security, in the upper apartments of paradise.
                                                                                38
                                                                                But they who shall endeavor to render our signs of none effect shall be delivered up to punishment.
                                                                                39
                                                                                Say, Verily my Lord will bestow provision in abundance unto whom he pleaseth of his servants, and will be sparing unto whom he pleaseth: and whatever thing ye shall give in alms, he will return it; and he is the best provider of food.
                                                                                40
                                                                                On a certain day he shall gather them altogether: then shall he say unto the angels, Did these worship you?
                                                                                41
                                                                                And the angels shall answer, God forbid! thou art our friend, and not these: but they worshipped devils; the greater part of them believed in them.
                                                                                42
                                                                                On this day the one of you shall not be able either to profit or to hurt the other. And we will say unto those who have acted unjustly, Taste ye the pain of hell fire, which ye rejected as a falsehood.
                                                                                43
                                                                                When our evident signs are read unto them, they say of thee, O Mohammed, This is no other than a man who seeketh to turn you aside from the gods which your fathers worshipped. And they say of the Koran, This is no other than a lie blasphemously forged. And the unbelievers say of the truth, when it is come unto them, This is no other than manifest sorcery:
                                                                                44
                                                                                yet we have given them no books of scripture wherein to exercise themselves, nor have we sent unto them any warner before thee.
                                                                                45
                                                                                They who were before them in like manner accused their prophets of imposture: but these have not arrived unto the tenth part of the riches and strength which we had bestowed on the former: and they accused my apostles of imposture; and how severe was my vengeance!
                                                                                46
                                                                                Say, Verily I advise you unto one thing, namely, that ye stand before God by two and two, and singly
                                                                                b
                                                                                Note [original edition] : That ye stand before God by two and two, and singly, &c.] i.e. That ye set yourselves to deliberate and judge of me and my pretensions coolly and sincerely, as in the sight of God, without passion or prejudice. The reason why they are ordered to consider either alone, or by two and two at most together, is because in larger assembles, where noise, passion, and prejudice generally prevail, men have not that freedom of judgment which they have in private1.
                                                                                • 1 Al Beidawi.
                                                                                ;
                                                                                Facsimile Image Placeholder
                                                                                and then consider seriously, and you will find that there is no madness in your companion Mohammed : he is no other than a warner unto you, sent before a severe punishment.
                                                                                47
                                                                                Say, I ask not of you any reward for my preaching
                                                                                a
                                                                                Note [original edition] : I ask not of you any reward, &c.] Mohammed, having in the preceding words answered the imputation of madness or vain enthusiasm, by appealing to their cooler thoughts of him and his actions, endeavours by these to clear himself of the suspicion of any worldly view or interest, declaring that he desired no salary or support from them for executing his commission, but expected his wages from God alone.
                                                                                  ; it is your own, either to give or not
                                                                                  b
                                                                                  Note [original edition] : See chap. 25, p. 301.
                                                                                    : my reward is to be expected from God alone; and he is witness over all things.
                                                                                    48
                                                                                    Say, Verily my Lord sendeth down the truth to his prophets: he is the knower of secrets.
                                                                                    49
                                                                                    Say, Truth is come, and falsehood is vanished, and shall not return any more.
                                                                                    50
                                                                                    Say, If I err, verily I shall err only against my own soul: but if I be rightly directed, it will be by that which my Lord revealeth unto me; for he is ready to hear, and nigh unto those who call upon him.
                                                                                    51
                                                                                    If thou couldest see, when the unbelievers shall tremble
                                                                                    c
                                                                                    Note [original edition] : When the unbelievers shall tremble;] viz. At their death, or the day of judgment, or the battle of Bedr 2.
                                                                                    • 2 Idem.
                                                                                    , and shall find no refuge, and shall be taken from a near place
                                                                                    d
                                                                                    Note [original edition] : And shall be taken from a near place;] That is, from the outside of the earth to the inside thereof; or, from before God’s tribunal to hell fire; or, from the plain of Bedr to the well into which the dead bodies of the slain were thrown3.
                                                                                    • 3 Idem.
                                                                                    ,
                                                                                    52
                                                                                    and shall say, We believe in him! But how shall they receive the faith from a distant place
                                                                                    e
                                                                                    Note [original edition] : From a distant place;] i.e. When they are in the other world; whereas faith is to be received in this.
                                                                                      :
                                                                                      53
                                                                                      since they had before denied him, and reviled the mysteries of faith, from a distant place?
                                                                                      54
                                                                                      And a bar shall be placed between them and that which they shall desire; as it hath been done with those who behaved like them heretofore: because they have been in a doubt which hath caused scandal.
                                                                                      ←|→
                                                                                      Du Ryer, 1647Context
                                                                                      X
                                                                                      LE CHAPITRE DE SABA,
                                                                                      Note [original edition] : Saba est une Province de Liemen. Voy Gelaldin.
                                                                                        contenant cinquante-quatre versets,
                                                                                        escrit à la Meque.
                                                                                        AU nom de Dieu clement & misericordieux.
                                                                                        1
                                                                                        Loüé soit Dieu, tout ce qui est au Ciel & en la Terre est à luy. Loüange luy est deuë, il est tres-sage & sçait tout,
                                                                                        2
                                                                                        il sçait tout ce qui entre dans la terre &
                                                                                        Correction of : &
                                                                                        tout ce qui en sort, tout ce qui monte au Ciel, & tout ce qui en descend, il est clement & misericordieux à ses creatures.
                                                                                        3
                                                                                        Les impies demandent s’ils verront le jour du Jugement ; Dis leur, qu’oüy, & que ton Seigneur en sçait le temps, il sçait le passé, le present & le futur, & tout ce qui est au Ciel & en la Terre, jusques à la pesanteur d’un atome, ce qui est encore plus petit, & ce qui est plus grand qu’un atome est escrit dans un livre qui explique toute chose,
                                                                                        4
                                                                                        il recompensera les vray-croyans qui ont fait de bonnes œuvres, il leur donnera sa misericorde, & les enrichira de precieux tresors ;
                                                                                        5
                                                                                        Ceux qui se sont efforcés de supprimer sa loy ressentiront les effets de son indignation ;
                                                                                        6
                                                                                        Ceux qui sçavent l’escriture cognoissent que ce que Dieu t’a enseigné est la verité mesme pour conduire le
                                                                                        Facsimile Image Placeholder
                                                                                        peuple
                                                                                        au droict chemin ; à la voye de l’honneur & de la vertu,
                                                                                        7
                                                                                        mais les impies ont dit entr’eux, croirez vous un homme qui dit qu’apres vostre mort vous ressusciterez, & serez des creatures nouvelles ?
                                                                                        8
                                                                                        il ment impudemment, il est possedé du Diable. Certainement, ceux qui ne croyent pas en la resurrection sont en une tres-grande erreur & ressentiront de tres rigoureuses peines,
                                                                                        9
                                                                                        ne voyent-ils pas ce qui est au dessus & au dessous d’eux ? ne considerent-ils pas le Ciel & la Terre ? si je veux je la rendray aride, & feray tomber sur eux une piece du Ciel pour signe de ma toute-Puissance.
                                                                                        10
                                                                                        Nous avons donné nostre grace à David, & avons dit aux montagnes, aux oyseaux, & aux metaux de me loüer avec luy,
                                                                                        11
                                                                                        nous luy avons ordonné de faire des cuirasses,
                                                                                        10
                                                                                        & le fer a esté doux entre ses mains comme de la cire.
                                                                                        11
                                                                                        O lignée de David ne soiez pas ingrats, je voids tout ce que vous faites.
                                                                                        12
                                                                                        Nous avons sousmis les vents à Salomon, il les a commandés soir & matin depuis le Levant jusques au Ponant, nous luy avons donné une fontaine & un ruisseau d’airain fondu, les Demons le travailloient par nostre permission à sa volonté,, & avons chastiés dans le feu d’Enfer ceux qui ne luy ont pas voulu obeyr ;
                                                                                        13
                                                                                        ils luy ont basty des Palais hauts eslevez, & des maisons de plein pied, ils luy ont fait des bassins d’eau, des canaux, & des estangs ; nous luy avons dit, ô lignée de David, ne sois pas ingrate de mes graces, puisque peu de personnes en sont recognoissantes.
                                                                                        14
                                                                                        Lors qu’il est mort par nostre commandement, rien n’a fait cognoistre
                                                                                        Facsimile Image Placeholder
                                                                                        sa mort aux Demons que les vers qui ont mangé le bout de son baston où il estoit appuyé, lors que les Demons l’ont veu choir, ils ont cognu que s’ils eussent sçeu le futur & ce qui leur estoit caché, ils n’auroient pas si long-temps pasty à son service.
                                                                                        15
                                                                                        Les habitans de Saba ont une marque de ma toute-Puissance dans leur pays ; à sçavoir, deux jardins, un du costé du Septentrion, & l’autre du Midy, (on leur a dit,) mangez des biens que vostre Seigneur vous a donnés, & l’en remerciez, leur pays est delicieux, Dieu a esté misericordieux envers eux,
                                                                                        16
                                                                                        neantmoins ils ont esté ingrats & impies, nous avons envoyé la riviere d’Arem qui a inondé leurs jardins, nous les avons changés en deux jardins d’espine, de cyprez, & d’un peu de tamarinde,
                                                                                        17
                                                                                        nous les avons ainsi chastiés à cause de leur impieté
                                                                                        Note [original edition] : Voy Gelaldin.
                                                                                          .
                                                                                          18
                                                                                          Nous avons estably un chemin avec plusieurs villes pour la facilité du commerce entr’eux, & la ville que nous avons beniste, & avons dit au peuple de suivre ce chemin nuit & jour avec seureté & sans peur ;
                                                                                          19
                                                                                          ils ont dit, Dieu nous ruine par la longueur de ce chemin, ils sont retournez en leur impieté, & nous les avons dispersé sur la terre pour servir d’exemple à leur posterité, & d’instruction à ceux qui perseverent en ma loy, & qui sont recognoissants de mes graces.
                                                                                          20
                                                                                          Le Diable leur a fait croire son opinion, ils l’ont suivy, excepté une partie des vray-croyans qui estoient entr’eux,
                                                                                          21
                                                                                          il n’a point eu de pouvoir sur eux, que pour cognoistre ceux qui croyent en la resurrection, & ceux qui en doutent. Ton Seigneur
                                                                                          Facsimile Image Placeholder
                                                                                          observe tout, & prend garde à tout ;
                                                                                          22
                                                                                          Dis leur, invoquez vos Idoles, ils n’ont pas le pouvoir de la grosseur d’un atome ny au Ciel ny en la Terre, Dieu n’a point de compagnon, ils ne trouveront personne qui les protege au jour du Jugement,
                                                                                          23
                                                                                          personne n’intercedera pour eux sans la permission de sa divine Majesté ; S’ils reçoivent quelque allegresse en leur peur, ils demandent les uns aux autres ce que Dieu a dit, & respondent qu’il a dit la verité, qu’il est tres-hault & tres puissant ;
                                                                                          24
                                                                                          Dis leur, qui vous enrichit des biens du Ciel & de la Terre ? ils diront que c’est Dieu. Dis leur, qui de vous ou de nous suit le droit chemin ? ou qui de vous ou de nous est devoyé ?
                                                                                          25
                                                                                          Ne vous informez pas de nos pechez, nous ne sommes pas curieux de sçavoir ce que vous faites,
                                                                                          26
                                                                                          Dieu nous assemblera au jour du Jugement, & jugera nos differents avec equité, il est tres-grand Juge ;
                                                                                          27
                                                                                          Dis leur, faites nous voir les Idoles que vous avez adorées ; certainement il n’y a qu’un seul Dieu tout-Puissant & Sage.
                                                                                          28
                                                                                          Nous ne t’avons envoyé que pour annoncer aux hommes les joyes du Paradis, & pour leur prescher les peines de l’Enfer, mais la plus grande partie ne le cognoit pas,
                                                                                          29
                                                                                          ils demandent en quel temps ils verront la punition qu’on leur presche ; & si tu dis la verité ;
                                                                                          30
                                                                                          dis leur, lors que son temps sera venu vous ne
                                                                                          la
                                                                                          Correction of : l’a
                                                                                          pourrez pas retarder n’y avancer d’un heure ;
                                                                                          31
                                                                                          Ils ont dit qu’ils ne croiront pas en l’Alcoran, mais tu les verras un jour assemblez en la presence de ton Seigneur, tu verras qu’ils s’accuseront les uns les autres, les pauvres
                                                                                          Facsimile Image Placeholder
                                                                                          diront aux riches, vous nous avez empesché d’obeyr aux commandemens de Dieu,
                                                                                          32
                                                                                          ils respondront, vous avons nous devoyez du chemin qui vous a esté enseigné ? au contraire, vous avez esté meschants & malicieux ?
                                                                                          33
                                                                                          ils leur diront ; au contraire, vous avez employez jour & nuit vos artifices pour nous rendre ingrats des graces de Dieu, & pour nous faire croire qu’il a des compagnons esgaux à luy, ils seront repentans de leurs pechez lorsqu’ils verront leur punition, nous leur mettrons les chesnes au col & seront chastiez selon leurs demerites.
                                                                                          34
                                                                                          Les principaux habitans des villes ont dit aux Prophetes que nous leur avons envoyez pour prescher les tourments de l’Enfer, qu’ils ne croiroient pas en leurs paroles :
                                                                                          35
                                                                                          Nous avons (ont ils dit) plus de biens & plus d’enfans que ceux qui croient en leurs discours, nous ne serons pas damnez comme ils disent ;
                                                                                          36
                                                                                          Dis leur, mon Seigneur donne & oste le bien à qui bon luy semble ; mais la plus grande partie du peuple ne le cognoit pas,
                                                                                          37
                                                                                          vos richesses & vos enfans ne vous approcheront pas de Dieu, ceux qui feront de bonnes œuvres, en seront recompensez, & vivront eternellement dans les delices du Paradis,
                                                                                          38
                                                                                          ceux qui feront leurs efforts pour supprimer nostre loy seront precipitez dedans le feu d’Enfer ;
                                                                                          39
                                                                                          Dis leur, mon Seigneur donne & oste le bien à qui bon luy semble, il aneantira les aumosnes que vous ferez si vous n’observez pas sa loy, il est le riche des riches :
                                                                                          40
                                                                                          Souviens-toy du jour que j’assembleray les Idolatres, & que je diray aux Anges, voila ceux
                                                                                          Facsimile Image Placeholder
                                                                                          qui vous ont adoré ;
                                                                                          41
                                                                                          ils diront, loüé soit Dieu, tu es seul nostre maistre & protecteur ; ils ne nous ont pas adoré, ils ont adoré le Diable, la plus grande partie d’entr’eux ont crû en sa parole,
                                                                                          42
                                                                                          aujourd’huy ils ne se peuvent faire ny bien ny mal les uns aux autres, alors je diray aux injustes, goustez les tourmens du feu d’Enfer que vous n’avez pas voulu croire.
                                                                                          43
                                                                                          Ils ont dit lorsque tu leur as presché nos commandemens, cét homme nous veut empescher d’adorer les Dieux de nos peres, il est un blasphemateur ; Ils ont dit que l’Alcoran n’est que sortilege & magie,
                                                                                          44
                                                                                          & ne lisent pas les livres que nous leur avons envoyez ;
                                                                                          45
                                                                                          Ceux qui les ont precedez ont fait comme eux, ils ont demanty nos Apostres, & les ont empeschés de prescher la dixme de ce que nous leur avions inspiré, ils les ont demanty nos Apostres, & les ont empeschés de prescher la dixme de ce que nous leur avions inspiré, ils les ont dementy, mais comme ont ils esté chastiez !
                                                                                          46
                                                                                          Dis leur, je vous presche de prier Dieu deux à deux, ou seuls, ou accompagnez, vous cognoistrez un jour que vostre amy Mahomet n’est pas possedé du Diable, & qu’il vous presche les peines de l’Enfer,
                                                                                          47
                                                                                          je ne vous demande point de recompense de mes exhortations, Dieu m’en recompensera, il void tout ;
                                                                                          48
                                                                                          Dis leur, Dieu enseigne la verité & le futur à ses Prophetes,
                                                                                          49
                                                                                          la verité a paru le mensonge a esté cognu, & les menteurs ont esté privez de sa misericorde,
                                                                                          50
                                                                                          si je me devoye ou si je faits ce que Dieu m’a ordonné ce sera pour mon ame, Dieu entend tout & est present à tout.
                                                                                          51
                                                                                          Tu verras les infidelles remplis de peur & effrayez lors qu’il sortiront de leurs tombeaux, ils n’eviteront pas la
                                                                                          Facsimile Image Placeholder
                                                                                          punition
                                                                                          de leur incredulité ;
                                                                                          52
                                                                                          ils diront alors qu’ils croyent en l’Alcoran, mais je leur monstreray de loin la loy
                                                                                          53
                                                                                          qu’ils ont mesprisée dans le monde, ils seront precipitez avec leur ignorance en un lieu éloigné de pardon, & de misericorde ;
                                                                                          54
                                                                                          ils seront separez d’avec les vray-croyans, parce qu’ils ont douté des commandemens de la loy de Dieu.
                                                                                          ←|→
                                                                                          Arrivabene, 1547Context
                                                                                          X
                                                                                          In nome di Dio misericordioso, e Pio. CAPITOLO XVI.
                                                                                          1
                                                                                          Note [original edition] : Gratitudine.
                                                                                          • [B]
                                                                                          RINGRATIAMO Dio incomprensibile, e sapiente,
                                                                                          2
                                                                                          il qual conosce tutte le cose del Cielo, e della terra.
                                                                                          3
                                                                                          Note [original edition] : Il di del giudicio.
                                                                                          • [B]
                                                                                          Gli incredoli addomandando se quella hora verra, dirai, si, verra per Dio conoscitor de secreti, la cui sapienza non lascia indietro cosa alcuna,
                                                                                          4
                                                                                          a tutti i buoni dara bene,
                                                                                          5
                                                                                          a tutti come malvagi male,
                                                                                          6
                                                                                          i sapienti sanno che questo libro è mandato di Cielo,
                                                                                          7
                                                                                          ma gli incredoli dicono. Lasciate questa dottrina, che è nuova, e finta,
                                                                                          Note [original edition] : La dottrina di Macometto contentibile perche e nova, questa ragione tiene Agosti. contro le heresie perche quella di CHRISTO costa di verita eterna.
                                                                                          • [B]
                                                                                          8

                                                                                          Facsimile Image Placeholder
                                                                                          questi
                                                                                          tali se ne vanno al Diavolo.
                                                                                          10
                                                                                          Non facemmo noi bene à Davit?
                                                                                          12
                                                                                          non facemmo noi il simigliante à Salomone?
                                                                                          22
                                                                                          Vedete se quei che adorate in luogo di Dio, fanno alcuna apparitione secondo che voi volete?
                                                                                          24
                                                                                          Domandati, chi da tutto il bene? dicono, Dio, e nondimeno rimangono incredoli,
                                                                                          26
                                                                                          Dio giudichera i fatti di tutti,
                                                                                          27
                                                                                          & allhora mostrera à gli incredoli, che ci è un solo Dio,
                                                                                          28
                                                                                          Tu Nuntio mandato alle genti,
                                                                                          29
                                                                                          a coloro che ti addomanderanno
                                                                                          30
                                                                                          Note [original edition] : Il fato.
                                                                                          • [B]
                                                                                          dirai, che essi hanno termine che non si puo passare, ne diminuire.
                                                                                          36
                                                                                          Non sanno costoro che Dio da à chi vuole il bene?
                                                                                          37
                                                                                          ogni buono hara merito del suo bene,
                                                                                          38
                                                                                          e ogni cattivo harà male
                                                                                          39
                                                                                          perche egli ristora, e punisce chi è vuole.
                                                                                          43
                                                                                          I lettori delle nostre virtu diranno, costui non è se non Mago, e bugiardo,
                                                                                          Note [original edition] : Cosi era come egli conscio teme.
                                                                                          • [B]
                                                                                          e dacci questa cosa finta per rimoverci dalla setta de nostri padri.
                                                                                          44
                                                                                          Ma certo è che chiunque non credera à questo libro
                                                                                          46
                                                                                          sara castigato,
                                                                                          45
                                                                                          e se gli altri hanno patito persecutione, non è maraviglia s’io non son creduto, e son perseguitato.
                                                                                          ←|→
                                                                                          Bibliander, 1550Context
                                                                                          X
                                                                                          AZOARA XLIIII.
                                                                                          In n. etc.
                                                                                          1
                                                                                          Note [original edition] : Gratitudo erga Deum.
                                                                                            Incompraehensibili sapientique Deo, ueniae datori,
                                                                                            2
                                                                                            perfecteque dinoscenti omnem terram ingrediens, uel exiens, et de coelo descendens uel ascendens,
                                                                                            1
                                                                                            cuius sunt uniuersa coeli terraeque, omnisque gratia saeculi futuri, gratias digne reddamus.
                                                                                            3
                                                                                            Note [original edition] : Dies iudicii.
                                                                                              Incredulis sciscitantibus, An hora illa continget ? dic, Ita : ueniet per Deum, secretorum cognitorem : cuius sapientia nil coeleste, seu terrestre, nec formicam etiam, illaue minorem seu maiorem, cum in libro manifesto sint omnia, praetermittit.
                                                                                              4
                                                                                              Omnibus enim credentibus, et benegerentibus, ueniam et gaudium promerentibus, omnia sua beneficia reddet.
                                                                                              5
                                                                                              praeceptis diuinis aduersando resistentibus, omne suum maleficium annumerabitur.
                                                                                              6
                                                                                              Nostri quidem sapientes percipiunt, hoc coelitus missum esse uerum, et a Deo pio glorificandoque compositum.
                                                                                              7
                                                                                              Dicunt autem increduli : Hoc fictitium et nouum linquite, nosque docebimus hominem dicturum, quando uel quid mali patiemini.
                                                                                              8
                                                                                              Isti quidem coram Deo mentientes, ad diabolum tendunt : qui saeculo futuro non credentes, prolixum errorem ingressi sunt.
                                                                                              9
                                                                                              Nonne uident suis inhaerens manibus, et posterius ? De coelo terraque nostra quidem uoluntate potente, uel eos in terra obrueremus, uel per coeleste superneue quid accidens premeremus, quod in uestris conuersis est admirandum.
                                                                                              Note [original edition] : Machumetis doctrina contemptibilis, quia noua. Ea ratione utitur et Augustinus contra haereses. Aeternae autem ueritatis existunt Christiana dogmata. Dauidis meminit, ut prius. Salomon.
                                                                                                10
                                                                                                Dauidi diuitias abundanter contulimus, et montes, ac aues illi parere fecimus, ferrumque molliri iussimus.
                                                                                                11
                                                                                                ¶ Ipsum itaque loricas inde bonas texere praecepimus : Quoniam ego Deus omnia sua facta uideo, et audio.
                                                                                                12
                                                                                                Note [original edition] : Salomon.
                                                                                                  Salomoni quoque uentos et pluuias uespere maneque parere fecimus, suaeque manui mineras aurichalci, et diabolos opifices,
                                                                                                  13
                                                                                                  ut illinc pro uelle suo aras, et imagines, et paropsides, et amphoras fabricarent, subiunximus. Unde mihi gentique Dauid grates persoluere debetis, quod rarissime faciunt.
                                                                                                  14
                                                                                                  Note [original edition] : Dauidis meminit, ut prius. Salomon.
                                                                                                    Ipsius autem, ad mortem per nos redacti, mortem penitus ignorabant, usquequo cecidit infima parte sui baculi a uermibus corrosa. Mortis itaque suae secreto taliter reuelato, confirmabant, se nequaquam tantum malum et dedecus esse passos, si scissent.
                                                                                                    15
                                                                                                    Mortis deinceps illius rumorem gens Cheib admirata, dixit, Velut hortos a dextra sinistraque possidentes, bonorum ciborum esui studeamus : cum terra nostra sit foecunda, Deusque ueniam donet.
                                                                                                    16
                                                                                                    Note [original edition] : Cheibe populus sterilitate agrorum punitus ob luxum.
                                                                                                      ¶ Illis digressis, per torrentem malum et magnum immissum coelitus, hortos fertiles in sterilis et inutiles redegimus. Quippe tamarintas et ficulnos, steriles et spinosos fructus ferentes arbores induximus illis,
                                                                                                      18
                                                                                                      et utilibus uillis caeteras uillas elatas, quibus inerat iter peruium atque securum, die noctuque, nos interposuimus.
                                                                                                      19
                                                                                                      Illi uero sibi nocentes, earum longinquitatem et remotionem optabant.
                                                                                                      20
                                                                                                      Unde nos illos diaboli uerbis credentes, praeter paucos, fecimus mirandos indurantibus, Deoque gratias dicentibus.
                                                                                                      21
                                                                                                      ¶ Non est illis quicquam gerendum, nisi tantum ut sciatur, qui credant, et qui non. Deus tamen omnia uidet.
                                                                                                      22
                                                                                                      Videte firmiter, an a uobis adorati loco Dei, quantum est formica, in coelis seu terra mandent, uel aliquam apparitionem secundum dicta uestra sortiantur.
                                                                                                      23
                                                                                                      Coram Deo nisi secundum uelle suum nemini prodest alius oratio. Illi quaesiti, Quid mandat Deus ? Inquient, Verum.
                                                                                                      24
                                                                                                      Quaesiti quoque, Quis diuitias omnes et uictum coelorum atque terrae praebet ? Respondent, Deus : nec tamen caeci esse desistunt.
                                                                                                      26
                                                                                                      Deus autem nos omnes congregaturus, omnium iudex et sapientissimus, qui uiam rectam, quique prauam fuerint secuti, diiudicabit,
                                                                                                      25
                                                                                                      nec a me sua, nec ab illis mea perscrutaturus opera :
                                                                                                      Note [original edition] : Quisque onus suum baiulabit.
                                                                                                        27
                                                                                                        Qui tunc etiam praecipiens, ut increduli suos participes aduocent, se solum et unum Deum existere patefaciet.
                                                                                                        28
                                                                                                        Tu uero tantum missus
                                                                                                        Facsimile Image Placeholder
                                                                                                        cunctis gentibus boni nuncius, et castigator,
                                                                                                        29
                                                                                                        quaerentibus huius aduentus terminum,
                                                                                                        30
                                                                                                        Note [original edition] : Fatum.
                                                                                                          dic, illos habere terminum, quem nec etiam per horae spacium uel praecedere uel sequi queunt.
                                                                                                          31
                                                                                                          Note [original edition] : > Altercatio impiorum die iudicii.
                                                                                                            ¶ Increduli nunc dicentes, se nec huic Alchoran nec tuis uerbis praesentibus fidem adhibere uelle, resuscitati coram Deo litigium committent mutuum. Debiles enim et pauperes magnatibus atque potentibus inquient : Vos quidem nostrae damnationis et incredulitatis occasio fuistis.
                                                                                                            33
                                                                                                            Vos enim die noctuque praecepistis, nos nullatenus in Deum credere, sed illi participes ponere. Unde nunc malo uiso, se nostra corda remordent.
                                                                                                            32
                                                                                                            Respondebunt illi : Nos quidem nequaquam uos seduximus, nec aberrare fecimus : sed uos ipsi potius nocentes et increduli permansistis.
                                                                                                            33
                                                                                                            Nos autem horum et illorum colla, sui meriti remuneratores, cathenis onerabimus.
                                                                                                            34
                                                                                                            Note [original edition] : > Omnibus legatis Dei se proceres opposuerunt.
                                                                                                              Nunquam nuncium aliquem cuiquam gentium misimus, quem non increpassent sui principes atque magnates, dicendo : Tu tua praecepta perfice :
                                                                                                              35
                                                                                                              Nos autem maiori potentia proleque pollentes, nec illis credemus, nec secundum dictum uestrum confundemur.
                                                                                                              36
                                                                                                              Heu heu : Nonne sciunt, Deum pro uelle suo huic multam, illi paruam, alii nullam potentiam tribuisse ?
                                                                                                              37
                                                                                                              Coram quo nil nisi fides et beneficium proficiet, nisi tantum credenti, et bene gerenti, qui duplex meritum et paradisum indubitanter possidebit.
                                                                                                              38
                                                                                                              Omnis autem nostris mandatis resistens, malum euidens et maximum incurret.
                                                                                                              39
                                                                                                              Deus enim largitor optimus, pro uelle suo munera facit, et consumpta restaurat.
                                                                                                              40
                                                                                                              Coram quo nos congregaturo cum dicemus angelis, illos uocasse nos omnes,
                                                                                                              41
                                                                                                              respondebunt : Nolit Deus conditor noster, et dominus.
                                                                                                              Note [original edition] : Diaboli nec iuuare nec obesse possunt.
                                                                                                                Sed eorum plurima pars incredula diabolos adorabat,
                                                                                                                42
                                                                                                                quorum hodie nullus cuiquam bonum seu malum facere potens existit. Gustet itaque feruorum ignis, cui credere noluit.
                                                                                                                43
                                                                                                                Increduli namque nostrorum praeceptorum atque uirtutum lectionem audientes, inquiunt : Hic homo non est nisi magus et mendax, totum fictitium ab ipso compositum afferens, et nos sic a patrum nostrorum secta diuertere proponens.
                                                                                                                45
                                                                                                                Quippe sui quoque praedecessores nostris prophetis, sicque mihi contradicere soliti sunt.
                                                                                                                44
                                                                                                                Sed haec gens, cui nec librum legendum, nec prophetam ante te misimus,
                                                                                                                46
                                                                                                                sibi consulat, et deliberet : uel simul, uel separatim singuli, seu quodlibet quid agere disponat, quidque sibi commodum sit.
                                                                                                                Note [original edition] : > Machumetem ut maleficum spernentes punientur.
                                                                                                                  Omnes autem non obedientes huic tanto castigatori misso, quem daemoniacum et magum appellant, graue malum patientur :
                                                                                                                  47
                                                                                                                  Ipse uero nil a uobis, sed a solo Deo
                                                                                                                  48
                                                                                                                  cognitore omnium secretorum
                                                                                                                  47
                                                                                                                  et teste,
                                                                                                                  48
                                                                                                                  qui eum ueritatis nuncium misit, expectat.
                                                                                                                  49
                                                                                                                  Inde cum quo ueritas accessit, unde nec apparet, nec reuertitur falsitas,
                                                                                                                  50
                                                                                                                  siue uiam rectam nunc a Deo mihi patefactam, seu prauum errorem sequor, mihimet tantum operabor.
                                                                                                                  51
                                                                                                                  ¶ Illis quidem turbationem immittens, quam nullatenus euadere poterunt, loco sumam eos angusto, et breuiter.
                                                                                                                  53
                                                                                                                  Mihi namque prius ignorata dicendo, suasque uoluptates sequendo contradixerunt :
                                                                                                                  54
                                                                                                                  Sicut et prius praedecessores sui, prius ambigentes, et illicita perpetrantes.